La maison de Milly

01 juillet 2015

Le château des pianos

1629235-gf

Pierre Créac'h

Éditions Sarbacane

Un Conte musical illustré + un CD d'une durée de 40 minutes.

Lu par Pierre Arditi

2014

80 pages

*

Rémi, jeune pianiste, doit passer le concours du Conservatoire.  Affolé par le trac, il s'enfuit et tombe sur un mystérieux château abandonné.  Il découvre alors une incroyable collection.  Il découvre alors une incroyable collection de vieux pianos nostalgiques et gémissants.  «Je ne savais pas que les pianos étaient aussi sensibles!» s'étonne Rémi.

Il y a là le clavecin personnel de Bach, le pianoforte de Mozart, le pianino de Chopin et tant d'autres encore, oubliés de tous... Aidé par le malicieux chat Cluster, Rémi entreprend de remonter le moral des vieux pianos, en composant pour eux une musique nouvelle.  Mais attention, le Piano Pouventail veille!

Une aventure captivante, en images et en musique, peuplée d'êtres tantôt cocasses, tantôt touchants, raconté par Pierre Arditi et enregistrée sur instruments d'époque.

*

Mon commentaire:  Je viens tout juste de m'accorder (le mot est juste) une pause en écoutant le CD de ce conte audio.  J'ai vraiment pris le temps.  Avec mon grand livre sur les genoux, je lisais, regardais, écoutais tout à la fois.  Un grand album pour les sens.  Une histoire pour les amoureux de la musique, presqu'une revision des termes musicaux qui passe par le coeur. Tout ce qu'il faut pour composer de la musique.   J'ai vraiment admiré tout ce travail, d'audio, de dessins au crayons de plomb, où à la craie??? Là, je ne suis pas certaine, mais j'aime!  Et bien sûr, le récit nous fait traverser l'histoire des grands compositeurs avec tout un catalogue de pièces bien choisies. 

D'ailleurs, on peut les retrouver à la fin.  Elles sont toutes répertoriées.  Car, tout au long de l'histoire, il arrive souvent des petites sonates, des valses de Chopin, menuet de Mozart, etc... Vraiment une belle facture que cette ouvrage. 

Classé dans les livres jeunesse.  Je dirais peut-être qu'il s'adresse à tous ceux qui aiment la musique où qui ont envie d'en connaître les subtilités?  Mais, même si elle s'adresse à la jeunesse, ça reste un bel album sans âge! :)

tumblr_nd8fejxL1b1su23nho8_250

Ma page favorite.

un extrait du texte qui l'accompagne: 

Le piano Pouventail, soudain pris de remords, cessa son vacarmes et l'interpella:

«Attends! Tu n'es pas comme toutes ces pies qui attachent plus d'importance à leur allure qu'à leur chant.  Tu m'as l'air sincère.  Prends les clés!  Tu les mérites! Je te fais confiance.»

Rémi, stupéfait, passa derrière lui sous les yeux jaloux des volatiles, cueillit la clé de sol et la clé de fa, les inséra entre les pages blanches et s'en fut.

page 37

 

Un tumblr de Pierre Créac'h ici

 Vous pourrez y voir toutes ces illustrations.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,


29 juin 2015

Mes lundis illustrés: Jessie Willcox Smith

f71f5622ea3dfa120bd7668bccb59b93

Une image toute en fraîcheur qui illustre bien le mois de juin qui tire à sa fin...Déjà!

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Cette semaine, je fais connaissance avec Jessie Willcox Smith.  En voyant ces illustrations vintages, j'en ai reconnu plusieurs, mais je ne savais pas QUI les avaient faites.. Maintenant je sais!

Beaucoup d'entres elles ont illustrés des textes du magazine Victoria.

Un style tout à fait différent des semaines précédentes, mais que j'adore. 

Une artiste qui devait aimer la lecture, puisque qu'on retrouve plusieurs de ses illustrations avec des enfants qui regardent un livre.

Voyez sa mosaïque ICI

childrensBooks_2

Absorbées dans leur livre d'images.

Je me souviens m'être servie d'une de ses illustrations très semblables pour illustrer un texte merveilleux de Gilles Vigneault: Les livres

Billet ICI

 

f91f7d59cca6965c0294989d8837c929

Nos chères filles du Dr March!

58934945_54487670_Jessie_Willcox_Smith4

J'aime beaucoup celle-ci.  Encore au jardin...

936full-jessie-willcox-smith

Au piano.

Ce que j'apprécie de ces toiles, c'est qu'elles sont des témoins parfait de la vie de cette époque.   L'enfance, la famille, le quotidien.. ect...  Un peu comme le sont les toiles de Norman Rockwell ou comme si on regardait un album photo peinte à la main!

Merci Jessie Willcox Smith!

Encore une fois, le choix fut difficile :)

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

200px-Jessie_Willcox_Smith_1917

Une photo de 1917

Jessie Willcox Smith est une illustratrice américaine, né le 6 septembre 1863 à Philadelphie (Pennesylvanie), ville où elle est morte le 3 mai 1935.

Elle est particulièrement connue pour ses travaux dans les magazines américains de l'époque, notamment le Ladies Home Journal, et pour ses illustrations de livres pour enfants.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

26 juin 2015

La dernière fugitive

La-dernière-fugitive

Tracy Chevalier

Édition Quai Voltaire ou Folio poche

Littérature américaine

Traduit de l'anglais par Anouk Neuhoff

2013

373 pages

Quatrième de couverture:  Quand Honor Bright se décide à franchir l'Atlantique pour accompagner, au coeur de l'Ohio, sa soeur promise à un Anglais fraîchement émigré, elle pense pouvoir recréer auprès d'une nouvelle communauté le calme de son existence de jeune quaker: broderie, prière, silence.  

Mais l'Amérique de 1850 est aussi périlleuse qu'encheteresse; rien dans cette terre ne résonne pour elle d'un écho familier.  Sa soeur emportée par la fièvre jaune à peine le pied posée sur le sol américain, Honor se retrouve seule sur les routes accidentées du Nouveau Monde. 

Très vite, elle fait la connaissance de personnages hauts en couleur.  Parmi eux, Donovan, «chasseur d'esclave», homme brutal et sans scrupules qui, pourtant, ébranle les plus profonds de ses sentiments.  Mais Honor se méfie des voies divergeantes.  En épousant un jeune fermier quaker, elle croit avoir fait un choix raisonnable.  Jusqu'au jour où elle découvre l'existence d'un «chemin de fer clandestin», réseau de routes secrètes tracées par les esclaves pour rejoindre les terres libres du Canada.

«Portrait intime de l'éclosion d'une jeune femme, témoignage précieux sur les habitudes de deux communautés méconnus - Les quakers et les esclaves en fuite -,  La Dernière Fugitive confirme la maîtrise romanesque de l'auteur du best-seller La Jeune fille à la perle.»

 

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Mon commentaire:   Voilà une lecture particulière.  J'ai beaucoup apprécié la construction du roman.  Un chapitre, une lettre de Honor à ses parents où à son amie Biddy.  Tout au long du livre, c'est comme ça.  Comme Honor est une personne silencieuse de par sa nature et sa spiritualité, c'est donc, dans sa correspondance qu'on en apprends un peu plus sur ce qu'elle a pensé de ce qui s'est passé dans le chapitre qui précède la lettre.  Les correspondance ajoute une note de plus, un complément au déroulement de l'histoire.  Du coup, comme ses lettres sont datées, ça nous situe dans le temps du roman. Il arrive aussi qu'elle en reçoit.

Tout le reste, c'est difficile d'en parler, justement à cause de l'écriture de Tracy Chevalier.  J'ai constamment ressenti une tranquillité en lisant ce livre.  C'est une lecture appaisante lors des moments passés avec Honor et ses quilts. 

Par contre, à cause de la chasse aux esclaves, il règne aussi cette atmosphère 'sous-ressentie'...  quelque chose se prépare.  Honor, aide les esclaves à fuir vers le Canada. Elle prends des risques tout comme Belle, la soeur de Donovan: LE chasseur d'esclaves par excellence!  Belle qui fait des chapeaux et accueille Honor lors de son arrivée à Faithwell.  Durant une semaine, elle travaillera pour Belle et se créera une amitié entre les deux femmes.

C'est vraiment spéciale comme lecture.  J'ai beaucoup aimé et jusqu'àu dernières pages, impossible d'en deviner la fin. 

Un bon roman d'une force tranquille.. Je crois que ce serais les mots justes! :)

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

13018fc8b9a1d87b424890c7a6ea8ba5

Je n'ai pu m'empêcher d'associer ce roman à Tasha Tudor. À cette part d'elle-même qui aimait faire des quilts.

Voir d'autres images Pinterest ICI

c649980057e8890f4bcb51851d957457

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Pour ajouter à ce billet, voici une page tirée du livre de L'abondance dans la simplicité de Sarah Ban Breatchnach.

+ Un petit clin d'oeil à Stéphanie qui se reconnaitrat... :)

Le 23 juin

Un texte qui invite à la tranquillité de Tasha Tudor.

 

Le songe d'une nuit d'été

 

 

C'est le moment de l'année où la marée est haute. Tout ce que le reflux avait emporté au loin nous revient dans un joyeux clapotis. Notre coeur est si plein qu'une goutte le fait déborder. Nous sommes heureux car Dieu le veut ainsi.

 

 

James Russell Lowell

 

 

Depuis des siècles, les femmes sages savent qu'un brin de folie et de magie fait du bien à l'âme. C'est probablement pour cela qu'en Europe, la veille de la Saint-Jean est traditionnellement consacrée aux réjouissances et aux joyeuses sorcelleries.

 

 

C'est également le soir de la Saint-Jean qu'a lieu la fête sacrée des «Stillwaters» ou «Eaux tranquilles», secte imaginaire de la Nouvelle-Angleterre créée par l'auteure et illustratrice Tasha Tudor. Les adeptes des «Eaux tranquilles» - à l'origine, la famille et les amis de Tasha Tudor – croient à l'importance de savourer les plaisirs simples de la vie et de révérer la Nature.

Selon la fondatrice, la religion des «Eaux tranquilles», qui réunit les plus belles croyances des shakers, des quakers et des amish, est un état d'esprit. «Le nom des «Eaux tranquilles» évoque quelque chose de très paisible», explique Eldress Tudor. «La vie sans stress. De nos jours, les gens sont tellement agités. S'ils prenaient le temps de boire une tasse de camomille et de se bercer sur le balcon, le soir, ils seraient peut-être plus heureux.»

 

 

 

 

La veille de la Saint-Jean, les «Eaux tranquilles» organisent une grande fête accompagnée de musique, de danse dans une grange et d'un somptueux festin estival. «Nos membres sont très hédonistes. Ils croient qu'il faut savourer la vie plutôt que de s'y résigner», insiste Tasha Tudor. Leur premier commandement est simple: «Saisissez les plaisirs que chaque jour vous offre». C'est là un cathéchisme que nous devrions toutes adopter pour connaître le paradis ici-bas. Malheureusement, les «Eaux tranquilles» ne font pas de porte-à-porte: nous devons donc nous débrouiller seules. Néanmoins, leur crédo nous invite à réfléchir plus en profondeur à ces préceptes de vie.

J'aime particulièrement le jour de la Saint-Jean. Je profite de ce mitant de l'année pour effectuer un retour sur moi-même. Je me lève très tôt, me balade dans la cour et cueille une fleur encore humide de rosée. Du bout des doigts, j'en humecte mon visage. Selon la légende, la femme qui baigne son visage de rosée le matin de la Saint-Jean s'épanouira en beauté et en grâce au cours de l'année. Nous dégustons des gâteaux de fée pour la collation, concoctons un sabayon de la Saint-Jean (un délicieux élixir à base de cidre, de citron, de baies et de crème fouettée) pour accompagner notre pique-nique au clair de lune et profitons de l'occasion pour reformuler nos rêves. Fidèle à mes racines irlandaises, je ne condamne pas ceux qui croient au pouvoir des philtres d'amour, des herbes magiques et de la divination, car je sais que le monde recèle des mystères insondables. Ces jours-ci, toutefois, je m'intéresse davantage au présent qu'à ce que me réserve l'avenir.

«À mon avis, les jours les plus agréables et les plus doux sont ceux qui n'offrent rien d'extraordinaire, de merveilleux ou d'excitant; ceux qui apportent de petits plaisirs tout simples qui glissent doucement, l'un après l'autre, comme des perles sur une ficelle», disait Anne Shirley, l'héroïne de l'écrivaine Lucy Maud Montgomery. Quand arrive la Saint-Jean, prenons le temps de regarder vers l'avant et de rêver. Avec de la chance, peut-être l'avenir se révélera-t-il sous la forme d'«un été inoubliable - un de ces étés exceptionnels qui laissent un riche héritage de merveilleux souvenirs; un de ces étés qui, grâce à un heureux amalgame de température idéale, de belle compagnie et d'activités agréables, se rapprochent de la perfection plus que tout au monde».

Puisse ce charme de la Saint-Jean durer à jamais, pour vous et ceux que vous aimez.

 

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

23 juin 2015

Une enquête de Milly: Comment dégustez-vous vos fraises?

gif-fraises-6     Ici, au Québec, les fraises viennent d'arriver. Je parle des vraies fraises.  Pas les grosses fraises de carton qu'on peut manger dans le temps des fêtes.

     La plupart du temps, elles viennent avec le solstice d'été ou la fin des classes, qui se terminent justement aujourd'hui.  J'ai toujours envie de célébrer la venue des fraises.  C'est tellement un beau cadeau de la nature... et du maraîcher aussi qui travaille fort pour que nous puissions obtenir ces friandises naturelles :D  

     C'est un petit fruit que j'apprécie beaucoup, et sa durée de cueillette passe si vite.  Je les aimes bien nature où en confiture sans cuisson. 

     Mon enquête est la suivante:  Je sais qu'ils existent milles et une recettes à faire avec des fraises. J'aimerais découvrir votre manière de goûter les fraises...  Car, rien de mieux, qu'une recette où une façon d'apprêter un aliment, transmise de bouche à oreilles où de génération en génération.  C'est intéressant aussi!   

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

     Comment dégustez-vous vos fraises? 

*

fee-des-fraises-gif

Cicely Mary Barker

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Posté par Tante Fi à 10:32 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

22 juin 2015

Mes lundis illustrés: Scott Gustafson

Peter_detail

Encore un lundi enchanté pour moi, que je tiens à vous partager!

Il s'âgit de Scott Gustafson

Si vous venez ICI

Vous verrez une mosaïque de tout ce qu'il peut peindre.  Une fois de plus, les images parlent mieux que les mots.

On présente des proverbes illustrés, des 'Nursery rhymes', des contes traditionnels... Fabuleux, minutieux, le détails!!! C'est MAGNIFIQUE!

 

Pat_a_Cake_detail

Mother Goose -  Pat-a-cake

*

Company

Proverbes en miniature

Pour en voir davantage c'est ICI

Scott Gustafson_24

Les trois petits cochons!

Je me demande combien d'heures il met à une illustration? 

Il y en a tellement!

Je vous laisse partir à la découverte de toutes ces belles images!

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

9204_66594559_hr

Scott Gustafson

Greenwich workshop

On peut voir quelques albums illustrés ICI

et plusieurs informations intéressantes en référence à son style sur Wikipédia!

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Bof!... encore quelques-unes.. c'est trop beau!

Mad_Tea_Party_detail

ou

1352744146-under_a_hill

SI QUELQU'UN CONNAÎT DE QUEL CONTE IL PEUT S'AGIR, J'AIMERAIS BIEN SAVOIR???

*

et le livre jeunesse qu'il a écrit...

cvr9781416997658_9781416997658_hr

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Posté par Tante Fi à 07:52 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,



18 juin 2015

Des livres d'écoles...

Une autre année d'école qui s'achève.  Ce qui m'a donné envie de vous présenter

 des suggestions de beaux livres à regarder justement sur l'école!

51BIAAxB6LL

Éditions Chêne

2011

207 pages

Quatrième de couverture

«Le beaux livres du français nous propose un voyage au gré des souvenirs de notre enfance, où assis au pupitre en bois vernissé, nous faisions avec impatience nos premiers pas dans l'univers de la langue française:  La leçon de lecture à voix haute, la dictée éducative et morale, la récitation des oeuvres phares des grands auteurs et les petites histoires nous entraînaient dans un monde de rêverie que venaient enrichir les illustrations, variées, inédites et toujours authentiques.  Au fil des pages fleurant bon l'enfance et la mémoire.  Le beau livre du français nous emmène dans une redécouverte émue et vive de notre vie d'écolier d'autrefois.»

Cote Deway en bibliothèque - 372.60944/B371

41295016_13501345

*

encrier2

ACH001298970

Rachel Grunstein et Jérôme Pecnard

avec Brigitte Dancel

Éditions Les arènes

2002

*

L'ALBUM DE FAMILLE DES ÉCOLIERS

Quatrième de couverture

«Ils étaient rangés en piles dans l'armoire de la classe.  Chaque cahier était une page blanche, un nouveau départ.  Ils étaient nos compagnons de labeur et parfois de chagrin. 

Pages d'écriture, d'aritmétique, dessins de poésie, rédactions, cahiers de couture ou de sciences... Leçons de morale ou d'hygiène... Frises à colorier, tampons d'encre violette, derniers porte-plume, premiers bics...

Il y a des cahiers délicats, composés à la plume sergent-major, digne des plus grands calligrapes, des dessins somptueux où l'écolier s'était fait peintre, des cartes de géographie plus belles que dans les livres.  Il y a aussi des cahiers de cancres, tâchés, couverts de petits dessins dans les marges, zébrés de rouge par une main impitoyable.

Année après année, sur nos pupitres de bois, nous avons déposé entre leurs lignes, le savoir transmis, parfois ave sévérité, souvent avec tendresse, par nos maîtres et nos maîtresses.  Nos cahiers d'écoliers ont capturé le charme de l'enfance.  Ils sont notre album d'école.»

«Sur un siècle, un florilège inédit et savoureux de nos plus beaux cahiers.»

Cote Deway en bibliothèque:  372.944/G8917n

Ce beau grand livre n'est qu'images!.. Les mots se trouvent déposés dans les cahiers photograhiés grands ouverts.  Un livre à regarder!  Un livre qui m'a rappelé, qu'il fut un temps où, oui, nous exposions nos cahiers d'écriture (au propre) à la fin de l'année. J'avais oublié cette tradition de l'époque. :)

'NOS-CAHIERS-d'-ECOLIERS'-1880-1968_74026099L

«Être propre»

*

'NOS-CAHIERS-d'-ECOLIERS'-1880-1968_74026100L

«À l'épreuve des problèmes»

13583450433_a2cc7c8564_b

«Cahier de couture»

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

  nos-bonheurs-d-ecole

Rachel Grunstein - Jérôme Pecnard

Éditions Les arènes

2008

176 pages

Quatrième de couverture

«Nos bonheurs d'école, ce sont les fêtes, les comptines, les jeux, les roulades... 

C'est tout ce qui reste, quand on a tout oublié.

C'est la main à la pâte, les pinceaux et la chorale, l'émotion d'être ensemble.

350 documents inédits, 100 chansons ou comptines, nous font revivre, l'école des rires et des chants.»

«Une hymne à l'enfance, tendre et nostalgique.»

*

Ce sont de très beaux livres à regarder...

La cote?... 372.944/G8917n

 

livre rossignol

Si vous aimez les planches qui ont passées leur vie accrochées aux murs dans les classes, ce livre de Monsieur Rossignol vous ravira aussi!

Pour obtenir plus de détails sur ce livre magnifique c'est ICI

rossignol1

Un album souvenir!

 

51o+gddqPcL

Un que je n'ai pas encore vu, mais que je surveille avec ardeur!

*

J'ajoute la touche finale avec un film dont j'ai fait le billet ICI

index

Documentaire de Nicholas Philibert

Le billet se trouve sur la même page que le documentaire (encore sur l'école) de Michel Lam ... Et la musique!

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 juin 2015

Mes lundis illustrés: Victor Nizovtsev

810d34ba4b8d05bb10ff30180cc9db24

Voici le plus bel exemple quand je disais que les illustrateurs refont le monde 'effrontément'. 

Je pensais surtout à Victor Nizovtsev.

Des représentations de la vie qui me font vibrer!

Des chefs-d'oeuvres..

e078b1669d1c51977183ba79fbf8153b

 

 Vous pouvez voir d'autres de ses peintures fabuleuses ICI

 

Siren song - Victor Nizovtsev 1965 - Russian Fantasy painter - Tutt'Art@ (17)

*

Victor and Anya10

Victor et Anya..

Vous pouvez voir aussi d'autres toiles sur PINTEREST ICI

À vous d'exprimer vos mots pour évaluer son talent.

SUBLIME? Pour moi, il me semble que ce n'est pas assez.  Ses huiles ne ressemblent qu'à l'égal de son talent!

Sa formation professionnel a eu lieu en Russie.  Il peint l'imaginaire, paysages et natures mortes.

Il s'inspire de tout ce qu'il voit et touche: La mythologie grecque, le folklore russe, des souvenirs d'enfance, les grands maîtres du passé, ou la vie routinière quotidienne.

Victor Nizovtsev est né en 1965 en Sibérie centrale, dans la ville d'Oulan-Oudé, près du lac Baïkal.

Lorsque Victor était un petit garçon, sa famille a déménagé de la Fédération de Russie à la République de Moldova. Victor a grandi dans Kotovsk, une ville située au coeur de la région viticole et à 30 miles au sud-est de la capitale de la Moldavie, Chisinau.

En 9e année, il a quitté la maison pour étudier à Ilia Repin Collège d'art à Chisinau. Il a ensuite étudié à la prestigieuse université Vera Muhina pour les arts industriels à Saint-Pétersbourg, en Russie.

Après sa graduation en 1993 Victor retourne à Kotovsk où il a commencé à peindre professionnellement.

En 1997, Victor déménage aux États-Unis où il poursuit avec succès sa carrière artistique. En 2004, Victor déménage de Washington, DC au Maryland où il réside avec sa femme et sa jeune fille.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Une petite dernière... de ce peintre de fables et de fantaisie.

7c01e5f3c6a0bf3a35e7d2674c52f2a8

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

14 juin 2015

Les carnets de Cerise tome 2

1460007-gf

Joris Chamblain - Aurélie Neyret

Éditions Soleil

Tome 2

Le livre d'Hector

Mars 2013

73 pages

*

Quatrième de couverture

Cerise s'intéresse à Elizabeth, une vieille dame qui, depuis vingt ans, emprunte toutes les semaines le même livre à la bibliothèque. La petite fille cherche à découvrir quel secret il renferme.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Mon commentaire

Toujours envie de suivre les aventure de Cerise.  Une autre histoire captivante. 

Voici quelques photos.

100_1994

Cette histoire commence au début des vacances d'été.

100_1995

*

100_1997

À la bibliothèque..

*

100_1998

Avec sa mère.

*

100_1999

Mon illustration favorite du tome 2.. :)

*

le prochain tome... à lire plus tard pour moi...

1662917-gf

Tome 3

"Le dernier des cinq trésors"

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

 

 

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 juin 2015

Les carnets de Cerise

1327620-gf

coeur

JORIS CHAMBLAIN - AURÉLIE NEYRET

ÉDITIONS SOLEIL

TOME 1

LE ZOO PÉTRIFIÉ

SEPTEMBRE 2012

76 PAGES

*

Quatrième de couverture

«Il était une fois...

Quand j'étais petite, je me suis fait la promesse que si un jour, j'avais un journal intime, il commencerait comme ça.

Il était une fois...ben moi, Cerise!

J'ai dix ans  et demi et mon rêve, c'est de devenir romancière.

Mon truc à moi pour raconter des histoires,

c'est d'observer les gens, imaginer leur vie, leurs secrets.

On a tous un secret enfoui que l'on ne dit pas, qui fait de nous ce que nous sommes...En ce moment, avec les copines, on observe quelqu'un de vraiment mystérieux...»

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Mon commentaire

Pour la première fois, j'ai lu une BD d'un seul trait.  C'est même ma première BD que j'arrive à lire. 

J'ai tout aimé dans la façon de présenter 'Les carnets de Cerise'.

Illustrations généreuses, réparties soit pleine page (Style scrapbooking que les jeunes aiment tant) où en fenêtre...  L'histoire est captivante, pas trop de longeur.  La fin ayant pour thème, la conservation d'un lieu qui fut cher à plusieurs personnes.

J'ai pris quelques photos pour témoigner de la qualité du soucis pour garder l'intérêt des jeunes de 9-11 ans environ.

Une BD qui sortira beaucoup en bibliothèque!

Vraiment une belle lecture d'été.  Surtout le tome 2, qui commence avec les vacances d'été et que je m'apprête à lire!

Bonne lecture!

 

100_1991

La première page

Cerise se présente...

100_1992

Annabelle Desjardins, romancière qui donne des conseils à Cerise.

100_1993

La photo que je préfère: Cerise assise à sa fenêtre de chambre.

Une lecture doudou!

D'autres billets chez L'Or ICI

et chez Mya's book ICI

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

Posté par Tante Fi à 22:18 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 juin 2015

La famille Bélier

La_famille_Belier_affiche

Réalisé par Éric Lartigau

Avec Louane Emera, Karin Viar, François Damien, Luca Gelberg et Éric Elmosnino

Comédie

2014

*

Synopsis

Dans la famille Bélier, tout le monde est sourd sauf Paula, 16 ans. Elle est une interprète indispensable à
ses parents au quotidien, notamment pour l’exploitation de la ferme familiale.

Un jour, poussée par son professeur de musique qui lui a découvert un don pour le chant, elle décide de préparer le concours de Radio France. Un choix de vie qui signifierait pour elle l’éloignement de sa famille et un passage inévitable à l’âge adulte.

*

Mon commentaire:  Un bon moment passé avec ma copine Madeleine, à regarder vivre sur grand écran, cette belle famille attachante et tricotée serrée.  J'ai aimé les paysages, la ferme, les habitants de cette bourgade.. Pleins de petits détails qui font le quotidien de tous et chacun.  Mais surtout les situations parfois gênantes pour Paula qui s'en sort très bien. (Des situations qui démontrent des choses auxquelles nous n'aurions pas pensé, vu qu'on entend.)  J'ai aussi redécouvert  les chansons de Michel Sardou et surtout la finale qui fait frissoner, larmoyer...bref, impossible de rester sans émotions!  Super film!

la-famille-belier-d-eric-lartigau-11324450fouel

Les jours de marché.  La famille vend de bons fromages! Occasion de faire connaissance avec Monsieur Le Maire!!!

derriere-la-famille-belier-la-famille-cousin

Un reportage très intéressant sur les propriétaires de la vrai ferme. À lire ICI

147749

Paula qui revient de ses cours de chant

la-famille-belier-photo

Une belle scène.  Après le retour du spectacle de la chorale de l'école.  Son père vient retrouver Paula et place sa main sur sa gorge pour sentir les vibrations lorsqu'elle chante pour lui.

 

Pour voir la bande-annonce c'est ICI

J'invite ceux et celles qui ont vu ce film à laisser vos commentaires.  Ce que vous avez où pas aimer!

 UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

Posté par Tante Fi à 15:00 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 juin 2015

Mes lundis illustrés: James Browne

Cette semaine j'ai choisi James Browne.  Je ne me lasse pas de regarder ses lunes aux visages attendris, les arbres vivants.. Coup de coeur un fois de plus!

C'est un illustrateur américain qui œuvre dans les livres jeunesse. Son univers est habité par les fées, les lutins et des arbres attachants. Voici quelques exemples de ses réalisations pour la plupart ici, peintes à l'aquarelle.  Il habite en Pennsylvanie.

Regardez comme c'est beau!

187b03d5349ff2f954931eefa304dc49

Un monde de fées et de magie

b9b91382c5d5fcf9b7f540282cbaeba1

Merveilleux...

jb_topcorn

Fantastique...

95a193a87afe

Fabuleux...

TheLetterB

et aussi réaliste...

*

Pour voir son blog c'est ICI

Voilà des images sur Pinterest

Et sur google

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Voici deux albums qu'il a illustrés

99f4925107870a2343b3dbc3cd3b473e

Histoire écrite par D.R. Hartle

et

il_fullxfull

Histoire écrite par Julie Cavalea

Voir plus de détails sur ces albums ICI

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 juin 2015

La démesure

9782315003792_1_75

Céline Raphaël

Éditions Max Milo

2012

236 pages

*

Quatrième de couverture

Postface de Daniel Rousseau

«Céline est privée de nourriture, battue des années durant, enfermée.  Elle craint chaque week-end pour sa vie, travaille, travaille encore, pour briller et jouer les pianistes prodiges en gardant le secret sur l'horreur de sa vie familiale et, autour d'elle, un silence assourdissant.

Comment suspecter l'horreur de la servitude sous les atours de l'excellence?  L'exigence absolue de la perfection qui devient justification de tous les excès et de tous les abus et qui mystifie l'entourage d'autant plus facilement que cette esclave n'est pas affectée à une tâche de souillon mais à une production artistique réservée aux élites?» Daniel Rousseau.

*

«C'est un parcours hors-normes, qu'elle raconte pour lever le tabou de l'enfance maltraitée.»  Le Monde, juin 2012.

Interne en médecine et docteur ès sciences, Céline Raphaël milite pour un engagement politique en faveur de la protection de l'enfance et une meilleure formation des professionnels de santé au repérage de la maltraitance.

Daniel Rousseau est pédopsychiatre depuis vingt-cinq ans.  Il intervient dans un foyer de l'enfance à Angers.  Il a publié Les grandes personnes sont vraiment stupides (Max Milo Éditions, 2012).

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Mon commentaire:   J'ai lu ce livre en deux jours.  Tellement prenant, je me pressais d'avancer pour qu'enfin Céline Raphaël sorte de cet enfer.  Qu'enfin elle finisse par s'ouvrir, mais tout au long du récit, on comprends que ce n'est pas si simple.  D'abord à la merci d'un père narcissique (pervers) manipulateur pour assouvir son besoin de tolérence zéro de l'imperfection, c'est malheureusement sa fille aînée qui devient victime de sa folie.

De plus, quand elle ose enfin se confier à la directrice de son école, tout un processus de démarches s'installent, mais du coup, c'est encore elle qui est presque 'punie' d'avoir parlé de ses conditions de vie à la maison.

Ce qui la sauvera, c'est son rêve de devenir médecin.  Mais était-il nécéssaire d'endurer autant?  De perdre son enfance pour en arriver à avoir son dû? 

La maltraitance des enfants, une réalité complexe.  Malheureusement, il y en aura toujours.  Qu'elle soit physique ou psychologique où les deux, les victimes se retrouvent devant le tribunal des 'préjugés'.  Ça prend un courage de tous les jours pour arriver à s'en sortir.  

Évidemment, ce n'est pas une lecture bonbon.  C'est assez lourd.  Ce témoignage est un bien souhaitable pour que ces victimes soient au moins reconnues comme telles afin qu'elle puissent obtenir de l'aide en proposant des solutions mieux adaptées et en dénoncant les méthodes du système qui semblent manquer de ressources.

la-demesure-celine-raphael_4018240-L

Pour lire un autre billet c'est ici

Merci à Stéphanie pour la suggestion! 

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

En lisant ce livre, j'ai tout de suite pensé à "Lang Lang" qui a dû endurer les exigences sans fins de son père. Voici un extrait de la page 79.

Céline participe à son premier concours international en Allemagne. Je crois qu'elle a 10 ans...

«Le candidat qui passait après moi était un petit Chinois d'à peine deux ans de plus que moi.  En arrivant sur scène, il était comme chez lui.  Il a fait une révérence au public comme un vrai professionnel, ce qui a fait rire l'assemblée, puis s'est assis sur le tabouret.  Sans même prendre le temps de le régler à sa hauteur, il a entamé une tonitruante tarentelle de Liszt qui a laissé tout monde bouche bée.  Son programme, d'une difficulté majeure, se termina par une rhapsodie hongroise dans une véritable ovation.  Telle une machine, il s'est levé, a salué de nouveau le public puis s'est rassis pour un bis! Nouveaux rires de l'assemblée et retentissement de la cloche.

Il s'appelle Lang Lang.  C'est aujourd'hui un concertiste génial et l'un des plus grands pianistes de sa génération.»

Mais lui aussi en a 'bavé' pour en arriver là!

959171-f

Vous pouvez lire mon billet ICI

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 juin 2015

Au bout des longues neiges

au-bout-des-longues-neiges

RT1CAB1DNYDCAO93O72CAHOEMFVCAQ7LRR0CAMGZ3XZCABDKIDUCAC0Y8NWCAPKSLL3CANNEYWJCAZDWX9GCA2Z0QZWCA3D6QGWCAM801JFCAM5GQ1CCAPLOLP5CA7BWVGJCA8BU6S0CAZ7MTJ2

Jean-Côme Noguès

Littérature française

Éditions Nathan

Août 2014

206 pages.

Quatrième de couverture:  Irlande, 1846. 

La famine décime le pays.  Finnian O'Connell, douze ans, et toute la famille doivent s'exiler pour survivre.  Comme des centaines d'autres paysans, ils montent à bord d'un bateau vétuste pour une périlleuse traversée vers le Canada.  Mais ce n'est là que le début de leur aventure. 

Une fois sur place, il leur faut encore rejoindre leur terrain, puis se reconstruire une vie à partir de rien, au coeur d'une nature magnifique, mais sauvage et peuplée d'Indiens...

Une épopée familiale de l'Irlande au Canada, sous la plume magistrale de Jean-Côme Noguès!

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Mon commentaire:  Un bon roman jeunesse historique.  L'histoire d'Irlandais qui ont émigrés à Grosse-Ile au Canada.

Le début commence avec Finn le jeune garçon de la famille.  Il est surtout le personnage central du roman.  Pour montrer la faim qui sévit en Irlande, l'auteur commence le roman avec Finn qui vient de tuer un corbeau avec sa fronde.  Aussitôt 3 autres jeunes l'entourent pour lui enlever son oiseaux. 

On s'arrache et se vole tout ce qui peut être mangeable. (De 1845 à 1847, une terrible famine causa la mort de nombreux Irlandais et en poussèrent d'autres à l'exil. Tout ce qu'il restait à manger dans la maison étaient les pommes de terre qu'on gardait d'habitude pour nourir les cochons.  Un an déjà que le mildiou ravageait les récoltes. (Cette maladie - cause de la grande famine - attaqua les pommes de terre qui constituaient les repas quotidiens des pauvres gens.  Elle fut provoquée par un champignon microscopique importée d'Amérique. - note de l'auteur) 

Aussitôt rentré chez lui bredouille, son grand frère Shelagh, qui venait de rentrer à la maison avec une poche d'argent qu'il avait gagné en travaillant à Glascow.  Il avait rassemblé cette somme, afin que toute sa famille puissent s'embarquer sur un grand voilier, le Pretty Swallow qui partait pour le Canada.   Ses parents, Edna, Finn, Maureen et lui-même Shelagh, l'aîné de la famille.

Arrivés à Grosse-Ile, ils sont examinés par les médecins pour voir s'ils ont la santé pour pouvoir émigré.  Mais, ils doivent rester en quarantaine dans des camps.  Ils ont de la soupe à manger. 

C'est à travers  son écriture poétique et juste que Jean-Côme Noguès, nous livre ce récit captivant.  Nous découvrirons accompagné de Finn, jeune curieux qui veut imiter son grand frère et son père.  Lui aussi veut participer, veut grandir, mais aussi a besoin de se faire un ami, lorsqu'ils arrivent sur les terres qui leurs sont attribuées.  Il rencontre Plume-noir, un petit Indien de son âge, sourd et muet.

C'est vraiment un merveilleux récit. Je n'ai pas été sans y faire des comparaisons avec 'La petite maison dans la prairie'.  Forcément, l'histoire des premiers colons se répètent, notamment quand ils entrèrent dans leur maison de bois rond: 

«La cabane, quand ils y entrèrent, leur réservait un petit air de fête.  Shelagh et son père avaient fini de construire la cheminée si indispensable tant qu'on n'aurait pas les moyens de se procurer un poêle.  Elle était rustique, vraiment, la cheminée des O'Connell, avec sa large pierre plate et ses gros cailloux l'un sur l'autre posés, aux joints remplis de terre glaise!

-  Nous allons y brûler la moitié de la forêt!  s'extasia Prudence (la mère), heureuse de ce confort qu'elle avait failli ne plus espérer tant les travaux avaient duré entre les derniers foins sauvages coupés et deux ou trois souches encoe arrachées.

Fini, les feux aux quatre vents du dehors! Le bien-être entrerait dans la maison.

L'hiver pouvait commencer.

 

La nuit tombait déjà quand la poignée d'herbes sèches fut enflammée sous le menu fagot de brindilles.  Une langue de feu hésita, s'allongea, orangée avec une pointe de bleu au coeur.  On eut à peine le temps de la voir.  Elle s'assoupit aussi vite qu'elle était éclose.  Elle allait disparaître.  Maureen souffla dessus à pleines joues et c'est ce souffle d'enfant qui apporta à la cabane sa première douceur dont ils s'émerveillèrent.  La flamme reprit des forces. Elle darda une aiguille de lumière qui s'enroula autour d'une branchette, en atteignit une autre, attaqua résolument les bûches et finit par faire un bon feu.

- Il durera moins longtemps qu'avec notre tourbe, remarqua Prudence, un rien de regret dans la voix.»

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

À propos de ce livre:

«Il n'est jamais parti en voyage dans le but de trouver le sujet d'un nouveau roman.  Mais, à côté de la réalité, dans les pays qu'il visite, il peuple souvent une maison entrevue, une campagne traversée, un chemin isolé de personnages qui ne demandaient qu'à naître.

Après qu'il eut parcouru les landes du Connemara, en Irlande, et, l'année suivante, survolé, dans un petit hydravion, les lacs et les forêts de la Mauricie au Québec, une page de l'histoire du XIXe siècle lui a donné l'occasion d'associer ces grands espaces qui l'avaient émerveillé.  Suivre Finnian O'Connel jusqu'Au bout des longes neiges fut une belle aventure».

Peut-être puis-je espérer une suite à cette belle famille M. Noguès?

220px-Salon_du_livre_de_Paris_2011_-_Jean-Côme_Noguès_-_002

Au Salon du livre de Paris en mars 2011

Écrivain pour la jeunesse

D'autres informations sur Wikipédia

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 juin 2015

Mes lundis illustrés: Joy Cambell

9c8cdf13530d3a0fe3c0a19a903c34cd

Depuis peu, je reçois des épingles de 'Pinterest' sur mes mails.

 Ces petits robots me devinent comme si on se connaissaient depuis toujours. ??? 

 Le vendredi matin, je reçois un mail.  On me suggère une épingle par ci, une autre par là. Il y a peu de temps, un gentil robot m'a envoyé tout un 'catalogue' d'illustrateurs tellement talentueux, avec une imagination débordante que je veux tout savoir sur ces êtres particuliers.

À mon sens, les illustrateurs pour les enfants, font partie d'une catégorie à part dans l'univers des artistes. C'est d'ailleurs, et de loin, l'art que je préfère. Pour moi, il s'agît de chefs-d'oeuvres.  Les palettes de couleurs, l'imaginaire, l'humour, la tendresse.. Ils refont le monde "effrontément" pour mon grand plaisir.

J'ai donc eu envie très fort de partager mes coups de coeurs avec vous, comme on le fait pour un bon roman!

Les images sont si importantes dans ma vie, tout autant que les mots.

 

J'ai choisis Joy Cambell.  Visiblement, elle aime les chats tout autant que plusieurs d'entre nous.  Elle peint aussi d'autres animaux, chiens, souris, lapins etc... mais j'ai choisi ces portraits de chats que je chéris!

Elle aime peindre aussi des natures mortes et des paysages.  Elle fait aussi des cartes de souhaits.

 

19c9de7bedb55e9b3f17b9a395babdb4

 Hallucinant! Des chats... en train de lire sous les couvertures. 

ou bien

 93f333df89184ef77a0d853e0bb995ab

 Cette petite lapine qui semble manquer d'assurance???

et

69d94609abb1902a7add825994593651

Et cette pauvre madame chatte qui semble contrariée!

*

79f8721bd55ac417f7b9b7f345103123

 «Qu'est-ce que vous me voulez?»

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

DSCN0110

 

Pour voir son blog c'est ICI

 Pour voir sa Galerie c'est ICI

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

29 mai 2015

«La maison qui me rassemble»

maisons-de-ligne-d-arlington-bibury-cotswolds-angleterre-51214567

Je vous offre trois jolis textes...

Des témoignages reçus de personnes,  dans le chapitre

de

"La maison qui me rassemble"

tirés une fois de plus, du livre de Denis Pelletier.

*

«Un lieu d'intimité serait en premier ma chambre, mais à la rigueur ce pourrait être la maison où je vis depuis ma naissance, lorsqu'il n'y a que moi.  Cette maison, je la ressens beaucoup et je pense qu'elle me connaît et me ressent aussi. Je crois qu'il y a une espèce de complicité entre nous deux... J'aime bien me retrouver seule les après-midi à la maison.  Dans cette maison que j'aime avec le soleil qui l'envahit, je me sens bien.  Peu importe ce que je fais.  C'est un endroit où je me sens moi, que je connais bien et qui m'accepte telle que je suis.»

*

«L'intimitié, c'est ma maison rouge.  J'y reviens chaque jeudi soir, à l'heure du souper, après une absence de trois jours, où je rencontre des tas de gens, d'odeurs et de bruits différents.  Alors à chaque semaine, il y a cet instant privilégié du retour, où le long des routes de campagne, je me représente la maison, la chaleur du poêle à bois, la lumière jaune allumée; mon chum m'y attend avec un souper chaud, la chatte est tout à fait détendue quelque part sur un divan et moi, je réintègre tout cela comme si à chaque fois je retrouvais un vieux trésor oublié.  Je réintègre mon ambiance, mes odeurs, mes amours.  Je peux comme Minounne être calmement moi-même, en toute quiétude.  Là, je suis connue et aimée telle quelle.»

*

«Les vieilles demeures possèdent un parfum.  Chaque pièce conserve une odeur qui lui est propre.  Odeur de pomme évoquant la fin de l'été, de soieries, de laine,de bois encaustiqué, de livres et de papier.  La cuisine a tant respiré de légumes qu'elle en conserve le goût.  Et les placards ouverts témoignent des épices, du tilleul cueilli à la dernière saison, de la menthe et du romarin... Les bassines de cuivre sont propres tout en propageant autour d'elles un parfum de confiture de framboises, de cerises ou de groseilles.  Chaque peau humaine répand une odeur que le chien ou le chat savent flairer.  La peau d'une demeure est semblable.»  Cet extrait a été écrit par Maria-Madeleine Davy - «La demeure: corps, âme, esprit» dans Corps Écrit No.9 - page 105

*

"Ces Îles en nous"

 

pelletier_iles

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

 

Posté par Tante Fi à 14:44 - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 mai 2015

La maison d'hôtes

La-maison-dhôtes_HD

Debbie Macomber

Éditions Gabelire (Large vision)

2013 éd. Charleston

2014 éd. Gabelire

393 pages

*

Résumé:  Jo Marie devenue veuve lorsqu'elle habite Seattle, décide de venir s'établir à Cedar cove afin d'y acheter une maison d'hôtes.  Elle passe donc ses vacances de Noël à faire ses bagages pour déménager dans cette charmante petite ville.  Elle ouvrira après les fêtes de fin d'année, la Villa Rose. 

Deux clients viennent s'installer à la villa pour un court séjour: Abby, une jeune femme qui a survécu à un accident de voiture, dans lequel elle a perdu sa meilleure amie.   Le second est Josh, qui revient pour s'occuper de son beau-père, un vieil homme avec qui il ne s'est jamais entendu.

Alors bienvenue à La Maison d'hôte, si vous voulez en savoir un peu plus sur ces trois personnages.  Jo Marie, Abby et Josh.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Mon commentaire:  Je vais être très franche avec vous!  C'est la troisième fois que je commençais ce roman, et j'abandonnais en chemin.  Vendredi matin, j'ai eu envie de retourner à La Maison d'hôte, car il y a des livres comme ça, qui nous titillent.  J'ai fini par trouver ce qui n'allait pas avec moi.  C'est qu'au fond, moi, je voulais passer mon temps avec Jo Marie.  C'était mon personnage préféré. 

Alors, je me suis rappelé les conseils de Daniel Pennac comme quoi on a bien le droit de lire les livres de la façon qui nous plait.  Eh bien c'est ce que j'ai fait.  J'ai lu tous les chapitres qui concernent Jo Marie un à la suite des autres. De cette manière, je ne perdais pas le fil et j'ai pu connaître tous les personnages secondaires qui sont là pour rester dans le prochain tome:  Un printemps à Cedar Cove.  Le bonheur!  J'ai lu la moitié du roman en une soirée et l'autre moitié le lendemain matin. 

Quant à Abby, j'en ai assez appris sur elle et Josh?  Franchement, son histoire ne m'intéressait pas vraiment! Ah, ah!!! j'ai triché!!! je suis allée lire SA fin. hi,hi...

Donc, je vous présente les personnages qui continueront de cotoyer Jo Marie dans les deux autres tomes à suivre.. Je vous les nomme comme ils sont venus à Jo Marie: 

C'est un peu grâce à  Jody McNeal, agent immobilier qui vend la maison des Frelinger de Cedar Cove à Jo Marie Rose. Mais je ne peux pas affirmer que ce personnage reviendra, mais elle fait partie de Cedar Cove.  

«L'un de mes endroits préférés dans la propriété était un appentis à trois côtés situé dans le jardin, de l'autre côté de l'allée.  C'était une ancienne dépendance, peut-être une petite maison.  Du bâtiment original ne subsistaient que les trois murs, le toit et une cheminée.

Les Frelinger en avaient fait un abri confortable, y disposant des fauteuils et une réserve de bois.  La pluie avait cessé et les étoiles étaient apparues dans le ciel; j'éprouvais l'envie de sortir.  Après dîner, j'enfilai un manteau et m'aventurai au-dehors.» p.50

*

La deuxième rencontre (mis à part, ses clients) fut celle de Peggy Beldon, amie de Sandy Frelinger, l'ancienne propriétaire.  Elle s'amène chez Jo Marie, sur les conseils de Sandy, pour lui parler de la gestion d'une maison d'hôtes. 

Ensuite, Jo Marie fait appel à Mark Taylor, homme à tout faire.  C'est Peggy qui lui a chaudement recommandé pour faire faire ses travaux.  Par exemple, changer l'enseigne et prévoir une immense roseraie.

C'est à la boulangerie du quartier qu'elle fera la connaissance de Corrie McAfee, une amie de Peggy.  Elles se découvrent un lieu commun; les deux viennent de Seattle.  Son mari s'appelle Roy et il est détective privé.

Au chapitre 23, Jo Marie doit passer au pressing pour y faire nettoyer quelques housses de coussins.  Elle en profiterait également pour passer à la bibliothèque.  (Je me suis dit: enfin on va connaître la bibliothécaire Grace Harding) Deux personnes lui en avait parlé et elle espérait enfin faire sa connaissance.

 

Mais non, à la place, elle décida de rebrousser chemin pour aller à l'atelier de Mark Taylor.  Si Debbie Macomber voulait me faire patienter, c'était réussi!!!

En sortant de chez l'homme à tout faire, un petit creux à l'estomac la conduisit au 'Pot Belly Deli'...

C'est là qu'elle rencontra Grace Harding et Olivia Griffin - juge aux affaires familiales et amie de Grace.  C'est en voyant le badge de Grace qu'elle la reconnut comme la bibliothécaire.

Olivia que je pourrai voir à la télé à partir du 28 mai dans la série Cedar Cove inspirée des romans de Debbie Macomber.

MV5BMTUzOTM4NzU2N15BMl5BanBnXkFtZTgwOTI4NzQxMDE@

C'est un peu cette autre série qui m'a incité à lire 'La maison d'hôte' puisque l'histoire se passe aussi dans cette petite ville qui semble si charmante!

Bref.. ce n'est qu'au chapitre 27 que Jo Marie se rendra à la bibliothèque.

Alors vous voyez, j'ai trouvé ma zone de confort de lecture et je ne vous dis pas tout, mais finalement, j'ai fort apprécié ma lecture.  J'ai vraiment hâte de rejoindre tous ces gens et d'autres clients dans le tome 2.

Un-printemps-à-la-Villa-Rose_projet_Gablire

Je vous le recommande si vous avez envie d'un roman douillet. Debbie Macomber a une écriture très 'visuelle'.

J'aimerais beaucoup voir ce roman en télésérie.

D'autres billets chez Virginie chez Fondant

et chez Mya

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 mai 2015

Toujours Alice - L'envol du papillon

9782258118867Lisa Genova

Éditions Presse de la Cité

Mars 2015

350 pages

Quatrième de couverture:  Brillant professeur à Harvard, Alice Howard adore sa vie, qu'elle partage entre les cours, la rechercher et sa famille.  Peu de temps avant son cinquantième anniversaire, elle s'étonne de ses trous de mémoire, de plus en plus fréquents.  Sans doute est-ce le stress. 

Mais un jour, Alice se perd dans son quartier en faisant son jogging, et décide de consulter un médecin.  Le diagnostic est sans appel:  elle est atteinte d'un Alzeimer précoce. 

À mesure que ses souvenirs s'effacent et que ses repères disparaissent, Alice doit apprendre à vivre au présent.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

1078875-gf

«Écrit du point de vue d'Alice, l'Envol du papillon aborde le sujet de la maladie d'Alzheimer avec force et justesse, et brosse le portrait bouleversant d'une femme qui se bat pour rester elle-même, jusqu'au bout. »

*

Mon commentaire:  J'avais très envie de voir le film.  J'attendais sa sortie en dvd, mais 2 semaines avant j'ai vu le livre en librairie.  J'ai eu envie de le lire avant de voir le film surtout pour entendre raisonner la pensée d'Alice.   L'histoire semble très fidèle aux film.  Enfin, selon les séquences que j'ai vu. 

Évidemment, ce n'est pas une lecture jojo.  C'est presqu'un documentaire, on accompagne Alice lors des visites chez son médecin, les questions qui semblent banales auxquelles elle doit répondre.. les réactions de la famille face à cette nouvelle réalité et l'évolution de la maladie.  J'ai apprécié que l'auteur n'ais pas écrit cette histoire pour en faire un roman à 'sensation'.  Le roman est écrit avec respect.

Quand même, je me donne un peu de temps pour découvrir le film.  C'est un roman particulier dont je ne peux pas dire 'Lisez-le!'.. C'est à chacun de voir si vous avez envie où non d'en savoir plus sur cette maladie.  Même après l'avoir lu, je ne suis même pas capable de vous dire si j'ai aimé ou pas, car je ne crois pas que l'auteure l'a écrit pour divertir, mais plutôt pour partager ou informer?  Ça reste une lecture particulière.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

«Lisa Genova est diplômée en neurosciences.  Depuis la parution de L'Envol du papillon, son premier roman accueilli avec beaucoup d'enthousiasme outre-Atlantique et dans la vingtaine de pays où il a été traduit, elle collabore à de nombreuses émissions télévisées et donne des conférences sur les maladies cérébrales dans le monde entier. 

978484

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

 

Posté par Tante Fi à 20:47 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 mai 2015

Un passage de Sarah Allegro

 ob_83967b6e5db1da8a9b9acaf5920074d9_typewriter2

Vendredi 29 avril 2005

 

 

Matinée grise. D'autant plus grise qu'elle succède à un jour gris qui lui-même succédait à un jour gris qui, lui aussi, succédait à un jour gris... Même le gazon a l'air maussade. Et puis, dans toute cette grisaille, un éclat de soleil. Un éclat de soleil dans l'herbe mouillée: le premier pissenlit! Tout excitée, je crie à Grégoire: «Un pissenlit, un pissenlit, viens voir!»

 Celle qui crie, ce n'est pas moi. C'est une petite Sarah de six ou sept ans. Une petite fille qui ne sait pas que ce soleil miniature, éclairant le gazon, est la hantise des jardiniers, des adultes qui aiment les belles pelouses bien vertes d'un bout à l'autre.

 

pissenlit

C'est une petite fille qui, en observant bien «La Dame du Larousse» et en se posant quelques questions, avait compris rapidement le principe de la multiplication des joies. Elle avait donc, par un beau matin de fin de printemps, cueilli toutes les têtes blanches des pissenlits fanés et soufflé, soufflé, soufflé sur les petits parachutes blancs.

 

21170759-Beautiful-little-girl-blowing-dandelion-on-green-meadow-Stock-Photo

Des jours, des semaines passèrent. Enfin, le miracle eut lieu. Alors que les gazons des voisins étaient d'un vert uniforme, ennuyeux, celui de la petite fille était couvert de superbes fleurs jaunes! Elle se prenait déjà pour une fée, une magicienne. Toutefois, quand sa mère s'était plainte à son père. «Veux-tu ben m'dire pourquoi on est les seuls à avoir des douzaines de pissenlits sur notre terrain?», la petite magicienne ne s'était pas vantée de son exploit. Elle avait conservé sa Joie pour elle.

Aujourd'hui, quand elle me voit froncer les sourcils en découvrant des dizaine de pissenlits dans le potager, dans les plates-bandes, dans le gazon, elle prend un petit air narquois.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

908

Texte tiré du journal de Sarah Allégro

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 mai 2015

Petit Hérisson dans la tempête

973580-gf

RT1CAB1DNYDCAO93O72CAHOEMFVCAQ7LRR0CAMGZ3XZCABDKIDUCAC0Y8NWCAPKSLL3CANNEYWJCAZDWX9GCA2Z0QZWCA3D6QGWCAM801JFCAM5GQ1CCAPLOLP5CA7BWVGJCA8BU6S0CAZ7MTJ2

M. Christina Butler

Tina Macnaughton

Milan jeunesse

Album cartonné

collection Un livre à toucher

2008

*

Quatrième de couverture

«Plic ploc plic ploc!

Voici enfin la pluie qui tombe!

Petit Hérisson enfile son nouveau ciré,

sort son beau parapluie et part

en promenade.  Qui pourrait se douter

que son parapluie va rendre

bien des services aux amis rencontrés

en chemin?...

*

Mon commentaireUn album ravissant que j'ai acheté par un jour où je devais me sentir pluvieuse en dedans.  Je me souviens d'avoir bouquiné que dans les albums ce jour-là.  Début avril à peu près où le froid et le temps gris était là pour durer.  Je ne connaissais pas ce petit hérisson.  Selon Mya, il y a d'autres albums des aventures de Petit Hérisson.  J'aimais les illustrations qui me rappellais les année 60;  son petit côté 'vintage'!   Une histoire qui s'adresse vraiment au tout petits.  Une solide couverture rembourée et des pages cartonnées. J'ai pris quelques photos..

100_1967

Petit Hérisson s'éveille et c'est jour de pluie.  Enfin, il pourra enfiler son nouveau ciré, son chapeau et ses bottes de pluie.  Mais SURTOUT son beau parapluie rouge à pois.... :) 

100_1969

Sur son chemin Petit Hérisson rencontre Ernestine la taupe.  Vu qu'elle est toute trempée, il a la gentillesse de lui offrir son parapluie, mais dès qu'elle en saisit le manche, une violente bourrasque de vent veut emporter Ernestine...

100_1970

«Le vent entraîna nos deux amis jusqu'à la rivière!

Petit Hérisson retomba bien au sec dans son parapluie, mais la pauvre Ernestine atterrit dans l'eau.

P L OU F!

-  Donne-moi la main, Ernestine!

criait Petit Hérisson.»

100_1971

Tout plein de courage, Petit Hérisson et Ernestine continue de braver la tempête et de sauver des victimes.

Cette fois ce sont les petits mulots apeurés au bord de la noyade. 

Puis avec l'aide d'Ernestine, il attrapa un à un les bébés et leur maman.  Ils les déposèrent en douceur dans le fond du parapluie.

100_1972

Une fin toute doudou.. les petits voyageurs se retrouvent bien au chaud chez Blaireau. 

Une fois de plus, le parapluie viendra colmater une fuite dans le plafond du salon de Blaireau.

Chacun se serrent les uns contre les autres devant une grande tasse

de chocolat chaud.

*

À mon avis, il me semble que c'est le genre d'histoire que les petits redemandent encore et encore. 

Des sentiments qu'ils aiment d'emblée: Enfiler leur nouveau vêtements, ressentir la peur du Petit Hérisson, mais bien collés sur papa, maman ou une tantine.. et l'histoire qui se termine bien.  Tout le monde est bien au chaud en sécurité.

Cet album a plein de qualités!

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

tinamacn-765x275

Pour voir d'autres illustrations de Tina Macnaughton c'est ICI

Elles sont vraiment jolies!

et 

 D'Autres albums du petit hérisson chez MYA

Surtout qu'elle a les histoires de Noël!

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

Posté par Tante Fi à 15:36 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 mai 2015

Une pensée pour les mamans!

b607af1cc0525f9bf712a6fd5d7d184e

Ici, au Québec, deuxième dimanche de mai, c'est la fête des mamans.

Quant à moi, où que vous viviez, j'ai une pensée pour toutes les mamans du monde.

J'ai choisi ce sachet de pensées pour illustrer mon souhait et mon propos. 

*

Cette image, m'amène à me souvenir de la vieille boîte de carton, probablement une de nos boîte de 'bottines pour bébé', qui servait de contenant pour ces enveloppes de semis.  Ce fut toujours la même.  Les dernières fois que je l'ai vu, avant que maman change de maison et quitte la ferme, le carton avait jauni, les coins avaient été recollés à l'aide de ruban adhésif...cette boîte est devenue très pâle dans ma mémoire, mais c'était LA BOÎTE de graines! 

Les premiers souvenirs que j'ai de ce rituel printanier, c'est d'abord le choix des fleurs et légumes que maman et ma grande soeur sèmeraient au début de l'été. Les fleurs pour ma soeur et les légumes pour maman.   C'était souvent les mêmes.  À l'époque il n'y en avait pas autant de choix qu'aujourd'hui. Je crois pas non plus que les pépinières existaient encore. Bref, le petit colis finissait par  arriver dans la "boîte postale" déposées par le postillon.

tumblr_m2f11lvzTl1r3uzmno1_500

Voilà à peu près ce que contenait le colis

  7316689

Voici exactement le genre de fleurs et de légumes que maman commandait.  À chaque année, pour moi, qui ne devait qu'avoir 4 où 5 ans à l'époque, c'était un joyaux pour mes yeux, de voir toutes ces belles enveloppes colorées.  Et le bruit qu'elles faisaient en les étalant sur la table comme un jeu de carte. 

C'était l'affaire de ma grande soeur et de maman.  Moi, j'observais. 

Mais après coup, quand les semis étaient faits, j'allais parfois dans l'armoire, ouvrir le couvercle de la vieille boîte à chaussures, enfin seule pour y regarder tranquillement les enveloppes repliées sur elles-mêmes; vestiges d'un été de 1960.. Gueules-de-loups, zinias, pensées, carottes, radis, haricots etc.. 

Aucune idée, de la raison qui stimulait mon esprit à vouloir tant regarder le contenu de ces petites enveloppes empreintes de fleurs variées. 

La première fois que j'en ouvris une, je fut totalement déçue. C'était bien avant que j'en connaisse le processus. Je devais avoir  3 ans?... 4 ans? Dans ma naïveté de petite fille, je croyais sûrement y trouver une fleur! :) 

Malgré tout je continuai d'aimer cette boîte aussi longtemps que dura son existence. 

  À cinq ans, je pense que j'aimais déjà les dessins botaniques.  Peut-être aussi le fait de savoir que chacune de ces 'petites crottes de souris'  portait en elle une fleur où un légume.  Je le savais pour avoir suivi et appris le processus en observant.  

art_vintage_de_paquet_de_graine_doeillets_sur_des_carte_postale-rb93b86e152b2472e816e81bbf79df128_vgbaq_8byvr_324

Comme elles étaient belles ces enveloppes dans ces années-là!

En fait, autant que les boutons, (billet sur les boutons ici)

les semis furent des éléments importants et ludiques de mon enfance.

il_570xN

 

Cette année, j'ai eu envie de remplir une autre boîte de semis et de fées.

Cette fois, une superbe boîte reçue d'une précieuse nièce; fille de celle qui choisissait les graines qui formeraient une plate-bande superbe!

 

100_1964

Mais je garde 'pour toujours' l'autre, qui reste encore très serviable. La boîte de bottines de bébé de mon fils.

Jamais je ne m'en séparerai!

Avez-vous un souvenir  comme tel, où un endroit pour garder vos sachets de semis?

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

001

Voilà le résultat exact!!! Une photo prise devant la plate-bande.  J'ai 5 ans.

C'est ma grande soeur qui me photographiait avec ma brassée de chatons!

Dommage que la couleur soit absente.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Posté par Tante Fi à 08:27 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,