La maison de Milly

01 août 2014

Les filles de l'été

1523753-gf

*

Trois petites filles, trois mois et une maison d'été.

Par Mary Alice Monroe

Aux éditions ADA

2014

418 pages

Littérature américaine

*

Résumé:  Premier tome d'une trilogie..  But de l'auteure:  Dresser un portrait des relations complexes entre trois demi-soeurs vivant aux quatre coins du pays et de leur grand-mère déterminée à les aider à redécouvrir les liens qui les unissent.

La trame du roman se situe à Sullivan's Island, en Caroline du Sud.  Si vous aimez les romans famille, le grand air, la natation, les dauphins, les beaux étés.. le surf, les cerfs-volants...  ce roman vous plairat à coup sûr! :) 

 

Quatrième de couverture

«Située en plein coeur d'un boisé de chênes et de palmiers nains surplombant la mer, la villa historique de Sea Breeze est la demeure ancestrale de Marietta Muir. 

Jadis, ses petites-filles adoraient venir y passer leurs vacances, mais voilà des années qu'elles ne lui ont pas rendu visite.  Et Mamaw craint qu'une fois qu'elle aura quitté ce monde, les liens familiaux ne s'effritent.  La famille Muir est l'une des plus anciennes familles de Charleston, et le sang de leur ancêtre, un capitaine pirate, coule dans les veines des trois petites-filles.

Alors, Marietta décide de jeter comme une bouteille à la mer une subtile promesse de butin (des colliers de perles, des meubles anciens à la valeur inestimable, la maison elle-même) pour les apâter et les inciter à revenir.

Pendant des années, Carson Muir a erré, sans jamais vraiment s'installer, certaine d'une seule chose:  qu'une vie loin de l'océan est une vie vécue à moitié.  Perdue, sans le sou, elle quitte la Californie et arrive la première à Sea Breeze, se demandant à quel moment les choses ont pu si mal tourner... jusqu'à ce que l'océan lui envoie son petit miracle.  Le lien étonnant qu'elle entretient avec un dauphin aidera Carson à renouer avec ses soeurs et à affronter les souvenirs obsédants et funestes de son père. 

Grâce au rytme apaisant de l'île, Carson ouvrira son coeur et pourra alors commencer à se tourner vers l'avenir. »

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Un vrai roman d'été.  J'ai bien aimé les liens que Carson va créer avec Delphine, un dauphin.  Ça prend beaucoup de place dans le livre.  Il y a aussi, les vacances, le renouement avec ses demis-soeurs, des pique-niques préparé par Lucille, la cuisinière de la maison depuis toujours.  Les parties de pêches que Mamaw apprend à son arrière petit-fils atteint d'autisme. 

Un roman qui se lit bien.  J'imagine que le tome 2 se concentrera davantage sur les problèmes d'une autre des soeurs de Carson, car ce premier tome met le projecteur sur Carson.   Les autres tomes, ne sont pas encore traduits. 

Mary-Alice-Monroe-2

«Mary Alice Monroe est devenue la première auteure du Sud à écrire sur la nature (...). Dans Les filles de l'été, elle fait l'éloge des Grands dauphins, qui font la foie des hommes et des femmes qui contemplent les criques et les rivières de la côte de la Caroline du Sud chaque soir.  Comme pour le reste de ses livres, Les filles de l'été est un véritable cri de ralliement.»

- Pat Conroy, auteur à succès du New York Times

mamkissesjax

Mary Alice Monroe avec JAX

C'est un roman très bien documenté sur les dauphins.  On apprends beaucoup pour leur sécurité et sur ce qu'on ne doit pas faire.  Ils existent même deux pages de données sur les dauphins à la fin du livre. 

 

Le livre en V.O. 

16130052

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Je donne un 8/10

 

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


24 juillet 2014

L'Oeuvre de Dieu, la part du diable

L-Oeuvre-de-Dieu-la-part-du-diable-affiche-7657

D'après le roman de John Irving

1999

Réalisateur:  Lass Hallstrom

Film américain

2h06

*

Un film que j'ai regardé pour la deuxième fois, hier en après-midi.. Il fut meilleur encore que la première fois.

J'ai aimé pour la beauté des paysages de l'automne de la Nouvelle-Angleterre et sa lumière!  Pour les enfants tous attachants qui habitent l'orphelinat. Pour la lecture du soir: Charles Dickens.  Pour Michael Caine dans le rôle du docteur Larch, qui veille sur les enfants et pour Homer, celui qui n'a jamais trouvé de famille et qui est devenu comme le fils spirituel du Docteur Wilbur Larch.  Au final, une grande famille réinventée.  Que d'émotions se suivent en écoutant ce film.  

Si ça fait longtemps que vous ne l'avez pas regardé, allez-y! Vous passerez sûrement un bon moment.

Un film BEAU et BON! 

*

L-Oeuvre-De-Dieu-La-Part-Du-Diable_9046_4ea5dcbf34f8633bdc001609_1320386108

Dans les années 1920, le docteur Wilbur Larch, obstétricien (Michael Caine) est envoyé à Saint Cloud's, dans le Maine, Étas-Unis. Exerçant auparavant à Boston, il s'est mis à l'écart de ses collègues en pratiquant un avortement. 

 

Rapidement, il fonde un orphelinat, dans lequel il exercera ses talents, assisté des infirmières, Nurse Angela et Nurse Edna, pratiquant des accouchements (« l'œuvre de Dieu ») et des avortements (« la part du Diable »).

Pour lui cependant les deux sont « l'œuvre de Dieu », la véritable « part du Diable » étant les horreurs qu'il a vues sur les champs de bataille de la Première Guerre Mondiale.

 

Homer Wells est un des orphelins, né dans les années 1930. Après quatre tentatives ratées d'adoption, Larch lui permet de rester à l'orphelinat s'il se rend utile. Homer commence alors à apprendre la médecine, et surtout l'obstétrique, auprès du docteur Larch. Mais, malgré son amour pour lui, Homer va refuser de l'aider à pratiquer des avortements.

Homer Wells (Tobey Macguire)

 

Sa jeunesse a été bercée par la lecture de David Cooperfield et de Les Grandes Espérances de Charles Dickens, lu par le docteur Larch aux orphelins, chaque soir à l'heure du coucher. 

 

L-Oeuvre-De-Dieu-La-Part-Du-Diable_9046_4ea5dcc434f8633bdc00160d_1320386110

Quatre familles ont tenté de l'adopter, mais les tentatives ont été des échecs.

Autorisé par Larch à rester à Saint Cloud's, il s'y rendra utile. Ce n'est que vers seize ans qu'il comprend, en voyant un foetus, ce qui se passe réellement à l'orphelinat. Formé par Larch, il devient son assistant, mais se refuse à pratiquer lui-même des avortements.

 

Sa rencontre avec Candy (Charlize Theron) et Wally, venus pour un avortement, lui offre l'occasion d'échapper à Saint Cloud's, au moins temporairement. Il découvrira l'amour avec Candy.

oeuvre-de-dieu-la-part--01-g

 *

oeuvre-de-dieu-la-part--09-g

 

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

208289-gf

Il semblerait selon le résumé lu sur Wikipédia, que le roman comporte beaucoup plus de situations plus détaillées, des liens que je ne retrouvent pas comme tels dans le film. 

Je n'ai jamais lu le livre.  J'aimerais peut-être me glisser entre les pages de ce roman afin de découvrir d'autres subtilités manquantes dans le film! 

Avez-vous VU ou LU ce 'John Irving'?

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

J'avais beaucoup aimé également Simon Birch..

67942226_p

Synopsis

«Simon Birch est un petit garçon nain. Persuadé que Dieu l'a créé petit pour accomplir quelque chose de grand, il part à la recherche de son destin.»

Inspiré du roman de John Irving

"Une prière pour Owen"

5423-gf

Owen tue la mère de John, son meilleur ami, d’une balle de base-ball perdue. A onze ans, il se proclame instrument de Dieu, et, grâce à lui, John devient chrétien. C’était avant Kennedy, la guerre du Vietnam et la prolifération de l’arme nucléaire. John se souvient de son ami d’enfance, et avec une nostalgie pleine de colère, d’une certaine Amérique, égocentrique et triomphante.

 

J'ai remarqué qu'il y en a d'autres à découvrir.  Si vous aimez John Irving, quel fut votre roman favori?

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

Posté par Tante Fi à 10:00 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

19 juillet 2014

La patience d'un grand-père...

Une femme dans un supermarché, suit un grand-père et observe 

le mauvais comportement de son petit-fils de 3 ans.

 

Papi a les mains pleines de victuailles et le jeune garçon crie à tue-tête

réclamant des croustilles, des bonbons, du chocolat et tout ce qui lui tombe sous les yeux.

 

Pendant ce temps, grand-papa continue calmement ses emplettes répétant

sans cesse d'une voix controlée: 

«William, calme-toi, nous ne serons pas ici longtemps...

Calme-toi mon garçon.»

 

Une autre explosion de l'enfant gâté et on entend le grand-père dire tout doucement,

«C'est bon William, plus que quelques minutes et nous serons sortis d'ici.

Calme-toi mon garçon.»

 

À la caisse, la petite terreur jette tout ce qu'il y a dans le panier par terre.

Grand-père répète encore d'une voix sereine,

«William, William, détends-toi mon copain, ne te fâches pas.

Nous serons à la maison dans cinq minutes William.»

 

Très impressionnée, la femme va à l'extérieur où le grand-père est en train de placer

ses sacs d'épicerie dans le coffre de la voiture

et d'asseoir son petit-fils sur son siège.

 

La dame dit alors au grand-père:

"Ce n'est pas de mes affaires, mais vous m'avez complètement sidérée

par votre calme olympien à l'intérieur du supermarché.

 

Je ne sais pas comment vous avez fait

mais vous avez tout le temps conservé votre sang froid,

même si votre petit-fils perturbait ou dérangeait

tous les clients du magasin.

William est très chanceux de vous avoir comme grand-père."

 

 

«Merci beaucoup dit le grand-père, mais William, c'est moi.

Le nom de ce p'tit *%?&$/& -là  est Samuel.»

 

52e6d395

Source

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

 

Posté par Tante Fi à 14:17 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 juillet 2014

Le journal de Coralie (Billet d'exception)

1372477-gf

Catherine Girard-Audet

Les Éditions les malins

Collection En vacances

Littérature québécoise

Avril 2014

122 pages

*

Quatrième de couverture

Coralie, 10 ans et un quart, doit passer ces longues semaines loin de chez elle, dans un petit chalet du Bas-Saint-Laurent, en compagnie de ses parents. Heureusement qu'elle a pensé à apporter son petit carnet rouge pour relater tous les événements qui marqueront ces semaines chargées en émotions!

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Commentaire

RT1CAB1DNYDCAO93O72CAHOEMFVCAQ7LRR0CAMGZ3XZCABDKIDUCAC0Y8NWCAPKSLL3CANNEYWJCAZDWX9GCA2Z0QZWCA3D6QGWCAM801JFCAM5GQ1CCAPLOLP5CA7BWVGJCA8BU6S0CAZ7MTJ2

Un bijoux de petit journal de vacance. Laissez-vous raconter par Coralie ses vancances d'été, passée dans le Bas-St-Laurent, une belle région du Québec.

Un temps profitable pour grandir. Apprendre à devenir moins possessive de ses ami(e)s et de son grand frère. 

Ce thème est le point fort du livre.  On le comprendra à travers les personnes qu'elle va rencontrer ainsi que les animaux domestiques.

Elle n'apprécieras pas de savoir que son grand frère tant aimé a une nouvelle copine..

Une belle façon de reconnaître que l'amitié ou l'amour ne se divise pas, mais se multiplie.

Pour représenter ces petites leçons de vie, Catherine Girard-Audet a tellement bien créer une atmosphère estivale enviable!

Le genre de vacances que j'aurais adorée à 10 ans!

L'écriture est concise et tout est bien orchestré!

  Les petits lecteurs n'auront qu'à bien suivre et je suis certaine qu'ils passeront un bon moment de lecture dont ils se souviendront longtemps.

Un livre que j'aurai envie de relire à chaque début d'été.. Très stimulant et farcis de petits moments tendres.... mais je ne peux pas tout dévoiler. :)

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Mon extrait chouchou

«Hier, ma mère et moi avons passé près d'une heure à faire le tour de la librairie du village pour sélectionner les meilleurs titres.  J'ai finalement choisi trois romans que je voulais lire depuis longtemps: deux tomes d'une série que j'adore, et un livre de magicien qu'Hugo m'a suggéré.

 

J'étais en train de penser à Hugo losqu'un petit chat noir est venu se faufiler entre mes jambes.

-  Il est tellement mignon, ai-je dit à ma mère qui était en train de payer nos livres.

Je l'ai pris dans mes bras pour le flatter, mais une vieille dame vêtue d'une drôle de robe est aussitôt apparue de nulle part.  Elle portait un foulard sur la tête et marchait à l'aide d'une cane.  Elle a ramené son chat à l'ordre d'une voix bourrue sans même me porter attention.

-  Fripouille! Viens ici! s'est-elle écriée en fronçant les sourcils.

-  Oh, pardon, madame, me suis-je excusée en lui rendant son chat.

-  Hum! a grogné la vieille dame avant de disparaître dans l'arrière-boutique.

-  Sympathique, ai-je soufflé entre mes dents, ironique.

-  Excusez-la, nous a murmuré la caissière.  C'est la propriétaire de la librairie, mais elle n'est pas très douée avec les clients. 

-  C'est le moins qu'on puisse dire! a soufflé ma mère.

 

Après cela, nous avons fait une promenade au village.  C'est vraiment très joli, et super pittoresque.  J'ai l'impression d'être à des milliers de kilomètres de chez moi!  On s'est aussi arrêté dans une fromagerie qui fait le meilleur fromage à poutine au monde.   J'ai demandé à maman si on pouvait en acheter pour Hugo avant de partir.

-  Oui, mais il faudra venir le matin même!  Sinon, il ne fera pas «couic-couic».

-  OK!  Il va être content! Il raffole de la poutine!

 

J'ai aidé maman à rentrer les courses, puis, mon père s'est joint à nous et nous avons passé près d'une heure à cuisiner un gâteau au chocolat.  Quand je suis allée m'asseoir dans la véranda, j'ai remarqué que le garçon était encore assis sur le rocher, mais que son chien avait disparu.  Il regardait l'horizon et semblait plongé dans ses pensées.  Peut-être qu'il songeait, lui aussi, à sa meilleure amie qu'il aimait secrètement et qui l'avait convaincu de lire une livre de magicien?

 

Voir le site lesmalins.ca

 

Il aurait été dommage de publier ce billet à la mi-août, puisque déjà, ça va sentir la rentrée scolaire.  J'ai lu ce petit roman à la fin juin.  

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

20 juin 2014

Bonne vacances à tous!

100_1721

 

Besoin d'une pause pour me ressourcer

Faire mes lectures en attente

sans me hâter...

Savourer ces moment.. Vivre avec ma petite famille et mes personnages.

Aujourd'hui, c'est la dernière journée d'école.

Ce qui signifie le début des vacances d'été.

J'ai préparé mes piles de lecture.  Il y en aura sûrement que je laisserai tomber en chemin, certain que j'ai envie de relire, des découvertes aussi.. d'une manière où d'une autre la lecture demeure et reste ma toile de fond pour les vacances.

Je vous reviendrai autour de la mi-août.

Je continuerai à suivre vos blogs en catimini! :)

À tous et à toutes

je vous souhaites un très bel été! :)

 UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

J'ajoute la liste des titres puisqu'on ne peut tout distinguer sur la photo:

Première pile à gauche

Esprit d'hiver de Laura Kasischke

94283901

 

Le journal de Coralie de Catherine Girard-Audet

Les enfants Tillerman - Tome 1 de Cynthia Voigt

Le Grand Voilier dans les Arbres de Berlie Doherty

Le Château de mes rêves de Lucy Maud Montgomery

Beignets de tomates verte de Fannie Flagg

Ma vie assassinée de Agnès Ruiz

À noter la superbe couverture de la peintre Danielle Richard

 

agnes-ruiz-ma-vie-assassinee

 

*

Deuxième pile à droite

La fée taquine de Jeanne d'Arc Whitt

Une lettre de vous de Jessica Brockmole

Fille de la campagne de Edan O'Brien (Biographie)

La maison de Tess de Cathy Kelly

De toute éternité de Audrey Niffenegger

 

57630622_p

 

*

Lecture du moment presque terminée

1139841-gf

Déjà un coup de coeur et la série ne fait que commencer..

*

Une série québécoise à revoir que j'attends avec impatience.

754276-gf

Saison 1

Comédie dramatique du quotidien de dames bien en chair dans un quartier populaire de Montréal.

Écrite par Denise Filiatrault

RT1CAB1DNYDCAO93O72CAHOEMFVCAQ7LRR0CAMGZ3XZCABDKIDUCAC0Y8NWCAPKSLL3CANNEYWJCAZDWX9GCA2Z0QZWCA3D6QGWCAM801JFCAM5GQ1CCAPLOLP5CA7BWVGJCA8BU6S0CAZ7MTJ2

*

Je crois que je vais m'offrir mon premier livre numérique dont je vous ai parlé dernièrement....

saveur10

*

Bien sûr, j'en ai noté d'autres, chez l'une et chez l'autre, mais ça ira peut-être à l'an prochain ou à l'automne.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

À bientôt! :)

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags :



18 juin 2014

Petit recueil des Comptines et Rondes de mon enfance

175_300_couvcomptines

Bibliothèque divertissante et intemporelle à l'usage des plus jeunes

Éditions Les vieux tiroirs

2012

121 pages

17cm x 11cm

 

Quatrième de couverture:  Se promener dans les bois pendant que le loup n'y est pas, cueillir un gentil coquelicot lorsque les lauriers sont coupés, aider la mère Michel qui a perdu son chat, s'endormir au clair de lune, rêver à la dame Tartine dansant sur le pont d'Avignon, rire du bon roi Dagobert qui met sa culotte à l'envers ou du Compère Guilleri...

Quel enfant d'hier et d'aujourd'hui n'a pas pris plaisir à pousser la chansonnette ou à s'endormir en compagnie de tous ces personnages incroyables? 

 

 

Mon commentaire:  

Un superbe recueil de chansons rassemblées dans cette édition toute jolie et soignée! Papier glacé, marbré avec des imprimés de fleurs dans les coins de pages... Tout est délicat! 

Quarante-deux comptines et rondes ... De la 'Dame Tartine' à 'Bon voyage Monsieur Dumollet'.

Chaque petite partition est imprimée en clé de Sol pour la mélodie. 

Un petit bijoux de livre! Pour les nostagique! :)

 

 

Plusieurs des chansons ou comptines sont illustrées.

 

100_1718

Un autre billet ICI des mêmes éditions:  'Petit recueil de Poèmes sur les Mois et les Fêtes de l'année'.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Ce petit recueil m'amène ailleurs...

Un film coup de coeur pour moi

Il y a longtemps que je t'aime-poster

C'est grâce à ce film que j'ai retrouvé le plaisir de pianoter des petites chansons simples en passant près du piano.

Voici les images dune scène (entre autres) qui m'ont fait vibrer...

Moment magique!

Il_y_a_longtemps_que_je_t_aime-5

La tante et la nièce jouaient ensemble

'À la claire fontaine'

Il_y_a_longtemps_que_je_t_aime-4

«Il y a longtemps que je t'aime, jamais je ne t'oublierai»

Il_y_a_longtemps_que_je_t_aime-7

J'ai tellement aimer cette scène!

et tout le film bien sûr de Philippe Claudel

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

Posté par Tante Fi à 09:25 - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08 juin 2014

Chanter

1519216-gfAmos Oz

Folio

Collection 2 euros

Traduit de l'hébreu

2010

123 pages

Quatrième de couverture:  Dans le petit village israélien de Tel-Ilan, la vie semble suivre son cours tranquille.  Comme toutes les six semaines, Dahlia Levine, la bibliothécaire, réunit chez elle une chorale amateur:  on chante, on mange, on boit du vin ensemble dans la joie et la bonne humeur.  Mais est-il toujours possible de mettre de côté les tracas et les tristesses enfouies?

Ces nouvelles sont extraites du recueil Scènes de vie villageoise (Folio no. 5311)

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Mon commentaire:  Un petit recueil que j'ai bien apprécié.  Lire une nouvelle de temps en temps, entre deux chapitre d'un autre  bouquin, peut-être agréable.  Ce recueil présente quatre nouvelles:  'Les proches' - 'Attendre' - 'Les étrangers' et 'Chanter'. 

La dernière est la plus sombre en fait, malgré ce beau rituel que partagent les invités à la Chorale de Dalhia et Abraham Levine. Soit chanter ensemble des chants qu'ils aiment.  Ils offrent le buffet à 10h00 et le vin et le fromage à minuit.  Ce couple ont perdu leur fils unique deux ans auparavant.  Il s'est suicidé en dessous de leur lit durant leur absence.   Depuis, la chambre est restée fermer.

Le père s'est un peu refermé sur lui et la mère s'occupe le plus qu'elle peut. 

Ce que j'ai aimé dans ces nouvelles, c'est qu'on retrouve des personnages des trois premières nouvelles dans la dernière.

Les première lignes de:  'Les proches'

«L'obscurité précoce de février envahissait le village.  Gili Steiner patientait à la sation de bus déserte, faiblement éclairée par un réverbère.  La mairie se dressait derrière ses volets clos, et le brouhaha de la télévision filtrait par les perssiennes également fermées des maisons voisines.  La queue dressée, le ventre arrondi, un chat surgit près des poubelles et traversa la rue à pas de velours avant de disparaître à l'ombre des Cyprès.

Le dernier car en provenance de Tel-Aviv passait chaque soir à Tel-Ilan, à dix-neuf heures.  À dix-huit heures quarante-cinq, le docteur Gili Steiner, médecin généraliste exerçant au dispensaire du village, attendait à la station de bus devant la mairie le fils de sa soeur, Gideon Gat, soldat de son état.»

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :

04 juin 2014

Le plus beau de tous les pays

1404544-gfGrace McCleen

Éditions NIL   

RT1CAB1DNYDCAO93O72CAHOEMFVCAQ7LRR0CAMGZ3XZCABDKIDUCAC0Y8NWCAPKSLL3CANNEYWJCAZDWX9GCA2Z0QZWCA3D6QGWCAM801JFCAM5GQ1CCAPLOLP5CA7BWVGJCA8BU6S0CAZ7MTJ2UN GROS COUP DE COEUR!!!

Littérature anglaise

Octobre 2013

396 pages

Quatrième de couverture: 

«Mon nom est Judith McPherson.  J'ai dix ans.  Lundi, il s'est produit un miracle.»

   Judith grandit auprès de son père dans une ville dominée par des usines, à l'ombre des montagnes, dans un pavillon silencieux plein de reliques et de souvenirs d'une mère qu'elle n'a pas connue.  Les McPherson appartiennent à une communauté, les Frères, qui vivent sous l'autorité de la sainte Bible et font du porte-à-porte chaque dimanche pour avertir de l'imminence de l'Apocalypse. 

   Victime de brimades à l'école, Judith trouve du réconfort dans la création  d'un monde en miniature avec ses cimes de papier mâché, ses rivières en film alimentaire et ses champs de velours côtelé marron.  Elle l'appelle «Le plus beau de tous les pays». 

   Un soir, Judith a une idée.  Peut-être que si elle fait tomber la neige dans le Plus Beau de tous les pays, il n'y aura pas classe le lundi.  Lorsqu'elle ouvre les rideaux de sa chambre le lendemain, le monde par-delà sa fenêtre est devenu blanc.  Un miracle, enfin, mais aussi beaucoup d'ennuis en perpesctive...

   À travers le regard d'une petite fille élevée dans le dogme religieux et l'angoisse d'Armageddon, Grace McCleen s'interroge sur le Bien et le Mal, la foi et le doute.  Dans ce premier roman, elle réussit avec grâce à mêler le frisson du suspense à la poésie de l'enfance.

«Un petit miracle à lui tout seul.»

Daily Mail

 

«Écrit avec autant de coeur que de force.»

Sunday Times

 

«Un livre extraordinaire et étrangement obsédant.»

The Financial Times

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 Mon commentaire:  Voilà un roman qui m'a tenu captive durant une bonne semaine, sinon plus.. Très difficile à refermer mais en même temps, je souhaitais étirer le plaisir de lire ce roman si bien mené.  Des sujets sûrement pas si faciles à traiter: La foi, le harcellement, la peur, le doute, les injustices,  la confiance envers son père, Dieu, etc..  

De grandes difficultés à traverser pour cette petite Judith de 10 ans, que j'ai trouvé tellement courageuse. 

Le roman présente 3 personnages principaux.  Judith, son père et Neil Lewis, petit emmerdeur et leader de sa classe, qui arrive à ses fins avec la violence, les mensonges et l'intimidation pour ses camarades de classe, mais Judith est sa victime favorite.     

Tout au long du roman, la narratrice est Judith.  Nous vivons avec elle nuit et jour.  Chez elle, plus souvent dans sa chambre à revoir et à admirer, "le plus beau de tous les pays", sur le chemin de l'école, dans sa classe et le soir avec son père.

"Le plus beau de tous les pays" est celui qu'elle s'est construit avec des vidanges, des bouts de ficelle, des petites boîtes ramassées dans la cour de l'école. Lorsqu'elle est trop angoissée par les peurs que peut lui infliger Neil Lewis, elle vient s'asseoir par terre auprès de son monde qu'elle s'est créé. 

Judith souffre de solitude.  Sa mère est morte à sa naissance.  Elle vit avec son père, qui n'est pas très bavard, dans une grande maison.  Chaque jour se ressemble.  Elle rentre de l'école, son père rentre du travail.  Il soupe en silence, et la soirée est consacrée à la lecture de la bible.  Triste vie pour une petite fille de 10 ans. 

Alors, quelques fois, Judith s'adonne à des conversations intérieures avec Dieu.  Elle croit qu'elle fait des miracles.. Mais son Dieu, n'est pas facile à comprendre, car elle entend aussi ses réponses, mais n'est pas toujours d'accord avec lui et ma foi, c'est vrai, qu'il n'est pas facile à comprendre par bout.  Un dialogue qui peut devenir aliénant pour une petite fille.

Heureusement, arrive dans sa vie d'écolière, une nouvelle enseignante.  Mme Pierce qui vient (enfin) remplacer Mr. David pour une période indéfinie.  Mme Pierce ne s'en laisse pas imposer par Neil Lewis.  Elle ne le lâche pas d'une semelle.   Alors commencera l'intimidation pour Judith en dehors de l'école; soit autour de sa maison.  Un vrai cauchemard, pour le père et la fille.  

Jusqu'à la fin, on se demande comment toute cette situation va se régler?  ... Y a-t-il une solution?    

Non seulement un roman, mais des pistes de réflexions philosophiques,  et la poésie de l'enfance qui s'ajoute.   Je suis certaine que tout comme moi, vous aurez envie de vous attacher à Judith. Personnage de papier?  A-t-elle vraiment existée un jour cette enfant.  Je dirais que oui, sinon, dans le coeur de l'auteure. 

Le roman présente un rythme assez rapide, pas vraiment de descriptions physiques des personnages. Quand même, on réussit à donner une forme à leur apparence à travers leurs gestes ou  leurs mots.  C'est la chronique quotidienne de Judith qui mène l'histoire. 

On tourne les pages.  Les chapitres sont courts.  On veut savoir quelle sera la conséquence de ce qui vient de se passer.  On pense que la paix va revenir, et bien non! Entre petits miracles et déceptions, la vie continue.

Conséquament, le début de l'histoire entraîne réellement un effet 'domino' du début à la fin.  En tournant la première page, vous tournerez toutes les autres jusqu'au dernier domino tombé!  Est-ce que j'ai réussi à vous convaincre? :)

Le début du livre -

La chambre vide

  "Au commencement était une chambre vide, un peu d'espace, un peu de lumière, un peu de temps.

  J'ai dit:  «Je vais créer les champs», et je les ai créés avec des sets de table, de la moquette, du velours côtelé marron et de la feutrine.  Puis, j'ai créé des rivières à l'aide de papier crépon, de film plastique et de papier d'aluminium, et des montagne avec du papier mâché et de l'écorce d'arbre.  Alors j'ai regardé les champs, et j'ai regardé les rivières, et j'ai regardé les montagnes, et j'ai vu que cela était bon."

* * *

Un extrait particulièrement joli:

«Le monde était bleu et jaune, scintillant comme un diamant, et l'air était si froid qu'il me brulaît les narines.  Le profil de la montagne semblait avoir été dessiné avec une pointe d'épingle. 

Un rouge-gorge s'est perché sur une branche du cerisier et s'est mis à chanter.  Les petites notes glacées, telles des billes de plomb, cascadaient autour de moi.»  p. 274

 

Des pages à réflexions -

Page 254 - Poussières et étoiles

Page 257 - Un champs de maïs

Page 272 - La matière vive

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

109111304-031101_311738c

Source

«Née au pays de Galles en 1980, Grace McCleen a grandi au sein d'une famille de chrétiens fondamentalistes où le contact avec le mnde extérieur était rare.  Avec ce premier roman, lauréat du prix Desmond-Elliot, elle a été sélectionnée par le Sunday Times comme l'un des quatre auteurs les plus prometteurs de 2012.

(Petite synchronisation:  Mon prochain billet est un recueil de nouvelles de Amoz Oz. 

On peut voir un roman du même auteur sur le bureau de l'écrivaine.

Or, pour moi, c'est une première lecture de cet auteur. )

 

the-land-of-decoration

Version originale éditée en 2012

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

25 mai 2014

François-Xavier Sanchez - peintre animalier

81800176_p

Pour les amoureux des chats, je veux vous faire connaître un blog qui présente des portraits de chats faits au pastel!

Ses pastels sont admirables et minutieusement travaillés.

Celui-ci ressemble tellement à mon ancien voisin (malheureusement décédé du coeur) Roméo!

Je vous mets le liens pour admirer d'autres chats...

http://cattos.canalblog.com/

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Roméo est arrivé chez moi, un matin de juillet.  Les nouveaux voisins étaient arrivés la veille.

Comme tous les beaux matins d'été, je prenais mon café dans ma balancelle accrochée à l'ombre de l'érable.

Voilà, que je vois arriver ce gros chat rayé, qui s'installe bien confortablement dans un creux de la pelouse. 

Ce ne fut pas très long pour qu'il s'approche de moi. 

Roméo était très sociable.

Je le soupçonne d'avoir reconnu en moi une amoureuse fini des chats.

À partir de ce jour, et ce durant 4 ou 5 ans, nous sommes devenus de bons amis.

Notre terrain était le prolongement du siens. 

Roméo était un gros chat fort.  Les soirs d'été, après souper, je sortais et le faisais jouer.  Il adorait courir et tourner en rond pour attraper le bout d'une corde ou un bout de laine.

Il passait ses soirées dehors avec nous.

Même que parfois Roméo était "Pot de colle".  Il grimpait sur nous sans gêne, mais parfois ce l'était pour nous. 

Il m'est déjà arriver le matin, d'aller à ma balançoire, sur le bout des pieds en silence pour ne pas qu'il viennent piétiner sur mon pyjama avec ses grosses pattes pleine de rosée. Mais que d'illusions je me faisais.  Roméo devait me voir sous la haie!!!

Mais je l'aimais tant, que je le réprimendais si doucement, qu'il recommençait chaque matin! :)

Cher Roméo! 

J'en garde un beau souvenir.

Merci à Monsieur Sanchez de m'avoir invité via mon blog à découvrir ses merveilleux tableaux!

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 mai 2014

Quand rentrent les marins

1391385-gfAngela Huth

Quai Voltaire

Littérature anglaise

2013

377 pages

Résumé:  «Myrtle est aussi réservée, sage et modeste qu'Annie est pétulante, séductrice et vaniteuse.  Élevées dans un petit port perdu au fin fond de l'Écosse, elles ont appris ensemble à devenir des femmes.  Des femmes de marins pêcheurs, dont le lot quotidien est lié à chaque caprice de l'océan, au retour de leur homme, aux rumeurs qui enflamment tout le village dès qu'un étranger en frôle le pavé...

Patiemment, Myrtle s'emploie à calmer les tocades passagères de son amie et à pallier sa négligence à l'égard de Janice, l'unique fille d'Annie.  Jusqu'au jour où survient le pire, et où le drame emporte avec lui tous les remparts contre le déchaînement des passions.  Contre ces nons-dits qui éclatent avec d'autant plus de force qu'ils ont été si savamment et si longtemps protégés.»

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Mon commentaire: Un autre roman dont il est difficile pour moi de trancher.  Plutôt déçue par l'histoire trop simple. J'avoue que durant des grands bouts, mon intérêt était très très fragile.   Par contre, avec Angela Huth, il faut s'attendre à ce genre littéraire.  Des romans d'atmosphère.  Comme on le cite au dos de la jaquette..

À propos de «Souviens-toi de Hallow Farm»

«On retrouve avec bonheur l'univers d'Angela Huth, sa manière  de croquer le quotidien, de dépeindre la campagne anglaise et de rendre palpitant des non-événements. Irrésistible!»

Pascale Frey, Elle.

ou

«Un régal de roman sentimental anglais.  À savourer avec ou sans tasse de thé!

Alexandre Fillion , Madame Figaro.

 

 Celui-ci est d'autant plus lent que ses autres romans.  Mon personnage préféré est Myrtle.  Elle est attachante. Elle possède cette force tranquile.   Les paysages marins sont décrits avec patience. 

Ce qui m'a ennuyé dans dans ce roman, ce sont les histoires d'amours d'Annie, la meilleure amie de Myrtle, et tous ces retours en arrière.  Car les gens de ce petit port perdu, ont toujours vécus et grandis ensemble. 

Myrtle est une personne solitaire qui se contente de peu.  Annie, a toujours eu besoin de séduire. 

J'ai aimé le début du roman et la deuxième partie. 

Pour être franche, à mon goût, ce n'est pas le  roman d'Angela Huth que j'ai préféré.  Par contre, sa plume reste très belle.

Je donne un 7/10.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

20 mai 2014

L'Elféméride

1456106-gf

Pierre Dubois et René Hausman

hoëbeke

Octobre 2013

190 pages

*

Quatrième de couverture:  Après trois célèbres encyclopédies sur les êtres féeriques, devenues des ouvrages de référence, Pierre Dubois entreprend de nous faire voyager dans l'imaginaire des saisons à travers les légendes, les contes et les dictons se rapportant au climat, aux bêtes, aux plantes et à toutes ces coutumes dont l'origine se perd dans la nuit des temps.

Saviez-vous que les taupes sont les âmes damnées des paysans grippe-sous?  Que l'homme aux 365 nez n'apparaît que le 31 décembre et que la nuit de Noël, les menhirs de déplacent pour aller boire aux fontaines?  Avez-vous déjà entendu l'histoire de sainte Apolline qui soigne les douleurs dentaires ou le conte du lièvre dont la lèvre s'est fendue à force de rire? etc...

En écoutant les anciens et en s'instruisant du murmure des fées, Pierre Dubois a pu tirer le fil et nous ramener aux sources d'un légendaire oublié.  Son Elféméride compose un almanach du merveilleux, une petite mythologie qui complète la grande, celle du Panthéon et de l'Olympe. 

Deux cent cinquante histoires qu'il est important de connaître, car «les ignorer, c'est ne pas savoir pourquoi le ciel est bleu, la mer salée, la neige froide, le soleil brillant... c'est tout ignorer de la pluie et du vent».

L'ouvrage est mis en images et enluminé par autant de dessins superbes de René Hausman, un des grands illustrateurs belges.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Mon commentaire:  Un ouvrage magnifique qui allie nature et fantastique.  C'est fascinant de lire toutes ces courtes histoires fabuleuses divisées en saison. 

Les illustrations sont abondantes.  Chaque mois s'ouvrent sur le paysage et la flore, les jardins, les légumes du mois, le légendaire des arbres et des forêts.. etc..

Pour tous ceux et celles qui aiment encore lire ces dictons, ou croyances hérités d'un temps lointain aimeront l'Elféméride.Un long travail de recherche pour accumuler et rassembler toutes ces informations fantastiques nées de partout dans le monde! 

affiche_hausman

EXPOSITION RENÉ HAUSMAN

Je n'ai pas réussi à retrouver des illustrations de l'Elféméride sur Internet.  Par contre, on peut voir d'autres illustrations de René Hausman qui donne une bonne idée de son fabuleux coup de crayon!

sorciere

Un livre à ne pas laisser dans les mains des petits enfants. 

Moi, qui croyais recevoir un album pour enfants quand j'ai réservé ce livre à la bibliothèque.

Oh que non!!! :)

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

Posté par Tante Fi à 20:48 - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 mai 2014

Cupcakes & claquettes - Pincez-moi quelqu'un! Tome 3

r_2245_sSophie Rondeau

Hurtubise

Littérature québécoise

2014

242 pages

Quatrième de couverture: Alors que débutent les vacances estivales, les soeurs Perrier commencent à fréquenter la maison des jeunes.  Elles y font de nouvelles connaissances et y retrouvent aussi des amis d'école avec qui Clara partage même ses talents de cuisinière...sous la pression de Lili, bien sûr!

En septembre, le hip-hop entre dans la vie de Lili en même temps qu'un nouveau professeur des plus exigeants.  Elle en verra de toutes les couleurs. 

Au collège, Clara continue d'écrire des poèmes pour le journal étudiant.  Son admirateur secret lui laisse des messages, faisant naître en elle des sentiments qu'elle n'a jamais encore éprouvés. 

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Mon commentaire:  Tout aussi intéressant que les deux autres tomes, j'ai une fois de plus aimé le quotidien des jumelles.  La vie scolaire, les nouvelles amitiés.. les retours à la maison, la vie de famille.  Clara qui s'améliore de plus en plus en poésie et en pâtisserie et Lili et son côté très réceptive aux autres, mais qui ne s'en laisse pas imposer.. 

Une fois de plus Sophie Rondeau ne m'a pas déçu dans ce petit roman, qui doit être très révélateur pour les jeunes filles de 12 - 13 ans.. Je suis certaine qu'elle se reconnaîtront soit dans la personnalité de Clara ou de Lili! :)  Encore des situations réalistes où peuvent s'identifier les jeunes adoslescentes dans l'apprentissage de la vie.

*

r_2149

Tome 1 - Loin de toi

Billet ICI

Cupcake_T2_C1

Tome 2 - L'amour est un caramel dur

Billet ICI

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

À noter dans la revue littéraire québécoise jeunesse LURELU du printemps-été 2014, vous pourrez lire une entrevue avec l'auteure Sophie Rondeau.  À la page 7 plus précisément, 'Les bonheurs de Sophie'... par Nathalie Ferraris.  D'ailleurs les titres des différentes étapes de l'entrevue font référence à la comtesse de Ségur... 'Les petites fille modèle'...Les bons petits diables... et la fortune de Sophie! :)

coverpage

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

10 mai 2014

Salade étagées & La fée chaussette

Salades-étagées-0-l

Un autre 'découpage' tiré du magazine Châtelaine! :)

Après avoir affiché cette image durant tout l'automne dernier sur mon frigo,

je me suis enfin décidé à l'essayer!

Vous trouverez la recette et ses variantes ICI

*

Et voici MON résultat!!

100_1706

Un délice! 

Mon commentaire:  Au fond, c'est le concept qui est idéal.  Déposer la vinaigrette dans le fond du pot et vous pouvez tout aussi bien superposer en étage les ingrédients de votre salade favorite.

Dans un plus petit pot 'Masson' pour les lunch.

C'est presque dommage de vider le pot.  La salade est appétissante quand on ouvre le frigo! :)

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

1203433-gf

Sophie Rondeau/Fil et Julie

'Mes premières histoires'

Album littérature québecoise

Édition Imagine

2011

On dit à la quatrième de couvertre:  «La collection 'Mes premières histoires' présente des livres conçus pour découvrir très tôt le bonheur de se faire raconter des histoires et le plaisir de voyager dans l'imaginaire.»

«Tu connais sûrement la fée des Dents, la fées Clochette et la fée des Étoiles.  Mais connais-tu la fée Chaussette?

Contrairement à ses soeurs, Chaussette n'a pas trouvé sa vocation et, pour chasser son ennui, elle invente mille plaisanteries.  Mais ça ne peut plus durer, il faut lui changer les idées!

Justement, la petite fée découvrira bientôt une occupation...digne de son nom!

* * *

Mon commentaire:  J'ai adoré cette histoire!  Je suis certaine que les enfants l'aimeront aussi.  Une suite de mauvais tours que les enfants apprécieront. Vient ensuite l'idée judicieuse de ses soeurs pour l'occuper à autre chose et qu'enfin cette petite fée trouve sa place et finissent par se sentir utile elle aussi au centre de cette petite communauté.  

Les illustrations aux couleurs acidulées sont très arrondis et abondantes.  Lime, cerise, bleut.. et bien d'autres teintes attrayantes pour les enfants. 

Voici les fées en question...

screen480x480

screen480x480

Histoire de rester dans le thème des fées, je viens vous suggérer ce joli film que j'ai déjà écouté. 

C'est avec

«CLOCHETTE et les fées à la rescousse»

que j'ai découvert cet univers fabuleux où j'ai été émerveillée tellement la qualité des images

étaient époustoufflantes!

À revoir le plut tôt possible!

DVD-Clochette-et-lExpédition-Féérique

Synopsis

«Assistez au moment historique où Clochette rencontre un être humain pour la première fois et...ce n'est pas qui vous croyez. Des années avant de rencontrer Wendy et les garçons perdus, Clochette faisait la connaissance de Lizzy, une petite fille qui croit fermement au pouvoir de la poussière de fée et à leur pouvoir magique.

Deux univers très différents se croisent pour la première fois:  Clochette développe alors un lien spéciale avec une petite fille curieuse qui a besoin d'une amie.

Mon commentaire:  C'est un pur bonheur que de se laisser glisser tout doucement dans la vie de cette petite fille.  C'est vraiment un film farci de magie et d'enchantement.  Un très bon divertissement pour la soirée après avoir regarder passer cette chaude journée de mai, poussée par un grand vent du sud!

Disney

77 minutes

099_3

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

r_2245_s

Pour faire suite à l'album ci-haut, je suis présentement plongée dans l'écriture de Sophie Rondeau/roman jeunesse.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 mai 2014

Siméon, le petit ânon

1338911-gf

Siméon, le petit ânon

Texte de Claire Bertholet

Illustrations de Delphine Doreau

Éditions Fleurus

Collection Histoires et sucre d'orge

(Les belles histoires de mes (?) ans)

2013

*

Vous pouvez voir les première pages de l'histoire ici

 

Résumé:  C'est l'histoire d'un petit ânon très serviable qui est toujours prêt à aider ses amis.  Mais un jour, il se sent mal.  Il doit garder le lit.  Alors ses amis iront lui rendre visite et à leur tour aideront Siméon à se rétablir.

Une histoire tendre avec des illustrations toutes en rondeur! Une belle histoire dont, je parierais que les petits la redemanderont..

1665fa35328c1b7d212b7399a68d67e9

La collection commence à 1 ans jusqu'à 7 ans.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

05 mai 2014

L'enfant du bout de la plage

1460510-gfLinda Olsson

Archipel

Traduit de l'anglais (Nouvelle-Zélande)

2014

285 pages

Quatrième de couverture:  Médecin, Marion Flint, la cinquantaine, vit seule sur une côte sauvage de Nouvelle-Zélande.  Un matin, alors qu'elle se promène sur la plage pour y ramasser le bois flotté qui servira à ses sculptures, elle découvre un garçon de six ans.

Ika et Marion vont d'abord apprendre à s'apprivoiser, avant que naisse entre cet enfant à part et cette femme meurtrie une singulière histoire d'amitié.

Au cours de ce cheminement, Marion se remémore son passé - pour enfin l'exorciser.  Elle s'appelait Marianne et vivait en Suède, pays qu'elle a brusquement quitté pour venir s'installer aux antipodes...

Ce roman sensible et poignant explore les différentes facettes que peut prendre l'amour - défendu, destructeur ou salvateur.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Mon commentaire: J'ai terminé la lecture de ce roman, ce matin.  Je tourné la dernière page au son de la pluie, car j'avais laissé la fenêtre ouverte hier soir avant de m'endormir.  Sachant qu'on annonçait de la pluie aujourd'hui (tiens donc!) j'avais prévu ce doux moment matinal! :) 

J'ai préféré lire le livre en deux sections.. car il y a l'histoire de l'enfant et les souvenirs de Marion écrits en italique.  Donc, à chaque chapitre, nous retournons en arrière.  Ce récit en aparté nous dévoile le pourquoi et le comment Marion se retrouve face à cette océan, vivant en recluse durant 15 ans et en Nouvelle-Zélande.

Quant à l'histoire de l'enfant du bout de la plage, elle est la trame principale du roman. 

Pour dire vrai, quand j'ai eu terminé ma lecture, qui, je trouve m'a pris assez de temps.. je me demandais bien comment je ferais pour vous rendre un commentaire qui exprimerait bien mon réel sentiment. 

Je ne le sais pas encore, alors j'ai choisi de le dire comme c'est.  J'ai aimé ce roman, mais pas autant qu'Astrid et Véronica, mais j'ai aimé.. Je crois que j'avais donné un 10/10 pour Astrid... je donnerais un 8/10 pour celui-ci. 

J'ai aimé la façon dont Marion connecte avec Ika, le petit garçon. 

J'ai aimé son voisin Georges

J'ai moins aimé l'histoire de son enfance.  Des passages lourds et parfois durs...

Bref, c'est un livre que je n'avais pas de difficulté à refermer quand d'autres choses plus importantes m'appelaient.  C'est la raison pour laquelle je crois, j'ai mis tant de temps à le lire.  Par contre, je reprenais intérêt vivement quand je retournais à ma lecture.

Si vous aimez les romans aigre-doux, les grands espace,  les marches sur la plage.. le vieux piano de la maison de Marion, le petit alcôve qu'elle offre à Ika (quand il reste chez elle) pour y dormir avec des rideaux qu'il peut fermer... l'amitié, l'attachement.. ce livre vous plaira aussi. :)

Comme extrait je choisi le début du livre: 

I

«Nous étions jeudi et je préparais une soupe.  Au fil du temps, c'était devenu un rituel.  Cette semaine, soupe de poisson à la grecque.  Les légumes cuisaient et la fenêtre au-dessus du lavabo était couverte de buée.  Elle donnait sur la plage et la mer infinie qui, à cet instant, se résumait à un halo gris derrière l'écran de condensation.  J'avais nettoyé les poissons, trois petits rougets, et je préparais mon avgolemono à base d'oeufs et de citron.  Les citrons avaient l'air misérables mais, quand je les tranchai, leur fragrance emplit la cuisine.  Le citronnier derrière la maison produisait les fruits les plus savoureux et les plus odorants que j'ai jamais vus.  Je battis les blancs en neige, ajoutai les jaunes et le jus de citron, éminçai le persil - c'était prêt.  Il ne me restait plus qu'à laisser bouillir les légumes jusqu'à ce ce qu'ils soient tendres, à ajouter le poisson, puis à mélanger au dernier moment l'avgolemono et le persil.  Ça me laissait le temps d'aller m'asseoir un moment sur le perron.  J'avais installé un hamac et quatre sièges en rotin sur la terrasse, mais je m'en servais rarement.  Je préférais le perron.»

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

UN AUTRE AVIS CHEZ MYA

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 mai 2014

Le paradis des chats

«Le Paradis des chats est extrait des Nouveaux Contes à Ninon (1874),

recueil de contes et nouvelles publiés dans la presse depuis 1866.

Zola connaît alors une intense activité journalistique.»

1488634-gf

Publié chez Folio/Gallimard

Mars 2014

Ces contes évoquent la fraîcheur et la naïveté de la jeunesse, à travers le personnage de Ninon, figure de l'adolescence. Certains récits possèdent une touche fantastique, voire violente. D'autres recèlent une pointe d'insolite ou de satire politique.

*

Le_paradis_des_chats

Émile Zola

Publié chez Calligram

1999

43 pages incluants la nouvelle et des informations sur Zola.

«Ce récit raconte les aventures d'un gros chat d'intérieur qui fait la dure expérience de la vie des chats de gouttières. 

Zola écrit au sujet de ce texte:  «J'adore ces chats de gouttières fiers et maigres dont les silhouettes sèches rappellent les attitudes des héros légendaires.»

Dans une langue simple et vivante, Zola traite à travers l'histoire d'un chat, du thème de la dépendance - confortable et facile - et de la liberté - exaltante mais exigeante.

*

Pour tous les amoureux des chats, cette petite nouvelle est savoureuse et humoristique.

La nouvelle commence comme ceci...
«J'avais alors deux ans, et j'étais bien le chat le plus gras et le plus naïf qu'on pût voir.  À cet âge tendre, je montrais encore toute la présomption d'un animal qui dédaigne les douceurs du foyer.  Et pourtant, que de remerciement je devais à la Providence pour m'avoir placé chez votre tante!  La brave femme m'adorait.  J'avais, au fond d'une armoire, une véritable chambre à coucher, coussin de plume et triple couverture.  La nourriture valait le coucher; jamais de pain, jamais de soupe, rien que de la viande, de la bonne viande saignante.»
Vous pouvez écouter la version audio ici

zola17large

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 avril 2014

De nouveaux livres et des fines herbes...

Ce soir une porte se fermera sur avril pour s'ouvrir sur mai.

Je me souviendrai d'un mois d' avril 2014 pluvieux, parfois doux, venteux par jour de grand soleil,

mais tout de même avril est un mois d'espoir et d'attente, de rêve aussi. 

Avant de fermer cette porte je me suis procurer une jardinière débordante de fines herbes

 

100_1699

C'est la première fois que j'achète une jardinière de fines herbes déjà toutes préparées!

Un bonheur!  Je vais encore en profiter dans ma cuisine avant

de la déposer au pied de ma porte extérieur. :)

Oh! et quand je parle d'attente et d'espoir, j'ai aussi acheté un sachet

de grandes marguerittes à semer en pleine terre!...

100626

 vivace...et

fleurs à couper! :)

Un sachet de semence est toujours un petit plaisir printanier pour moi!

"Semence McKenzie"

*

Un autre projet que j'aspire à réaliser:  Peindre moi-même des sachets de semis.  De grandes enveloppes comme on en voit dans la grande serre du romans de Jane Austen.

Je pense entre autre au film «Mansfield Park».

 UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

100_1701

J'ai aussi bouturer des tiges de géraniums,

et commander des petits trésors littéraires,

arrivées hier par la poste!

Enfin je pourrai lire la suite de Cupcakes & claquettes de Sophie Rondeau.

et

j'ai fait mon choix chez Québec-Loisirs.

«1001 secrets au Fémin»

Un livre tout indiqué pour la belle saison!

J'ai préféré arrêté mon choix sur un livre de référence,

car les romans... j'en ai déjà une réserve et les bilbiothèques sont toujours là pour me servir!:)

 

100_1700

J'ai reçu de Jeanne d'Arc  Château imaginaire

son roman 'La fée Taquine'.  Un autre joyeux colis!

L'Agenda de l'apprenti écrivain...je l'ai feuilleter à une ou deux reprise en librairie,

je n'étais pas certaine.. Je l'ai vu chez Châteaux imaginaire, elle m'en disait du bien. 

En fin de semaine, une amie se l'est procuré et vu que nous partageons des goûts d'écriture pour le plaisir,

elle a pu me confirmer toute la richesse de cet agenda perpétuel.

Une inspiration par jour, des citations, des petits dessins. 

Bref, cet agenda est charmant.

Je vous en reparlerai, mais aussi de ces petits cahiers de Martine.

Ça fait déjà un bout que j'ai «Martine écrit» à ses amis»,

cette semaine, j'ai commandé «Martine reçoit du courrier».

Ces cahiers comprennent 40 gommettes repositionnables.  Ils ont été conçu pour apprendre la lecture au petits. 

La collection contient 28 titres.

C'est très bien fait, et c'est l'écriture cursive. 

Je me suis procuré ces 2 thèmes du courrier en rapport avec mon bénévolat.

Justement, nous remarquons, que les enfants ont plus de difficulté avec l'écriture cursive. 

Un gros pourcentage des enfants écrivent en lettres carrées et demandent des réponses en lettre carrées.

À moins que l'écriture cursive perde de la popularité?

Je sais que quelques-unes de vous enseignent aux enfants.  Peut-être pourriez-vous répondre à ma question?

 

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

J'ai presque terminé «L'enfant au bout de la plage»...

*

J'ai rapporté de la bibliothèque

 

84872218_p

L'île des beaux lendemains

* * *

 

Fredriksson-Marianne-Simon-Et-Les-Chenes-Livre-893704972_ML

Simon et les chênes

de

Marianne Fredriksson

Il y avait longtemps que je voulais lire cette auteure suédoise.

Elle a écrit aussi «Hannah et ses soeurs».

*

 

ACH003366772

Tout comme les petites fleurs, je me mets dans l'ambiance des petits fruits!

*

 

Le_paradis_des_chats

Déjà lu! Une charmante nouvelle

d'Émile Zola...

une découverte pour moi et un billet à venir.

*

1338911-gf

Billet à venir aussi.

Encore une joli collection des Éditions Fleurus!

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

099_3

DVD à revoir en mai.

«Clochette et l'expédition féérique»

Un beau mois de Mai à tous!

 

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

Posté par Tante Fi à 09:21 - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 avril 2014

Lecture du moment...

1460510-gf

Marion Flint vit seule dans une maison isolée au bord de la mer, sur une côte sauvage de Nouvelle-Zélande. Un jour, elle trouve un petit garçon allongé sur le sable, qui lui rappelle son passé : seize ans plus tôt, elle avait quitté du jour au lendemain la Suède. Ces deux êtres meurtris apprennent à s'apprivoiser et devenir amis.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Posté par Tante Fi à 11:08 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :

23 avril 2014

Le refuge

Lorelais-bedroom-overhead-611x458Aujourd'hui, j'ai envie de vous faire lire des extraits d'un texte de Geneviève St-Germain sur la chambre à coucher.  Encore un texte chouchou que j'ai gardé dans mes dossiers! :)

LE REFUGE - Une chambre, c'est une île où l'on se retire, le temps de se retrouver.

«La vie vient du palier, le vent vient de la cour, ma chambre est habitée par des secrets d'amour ... »  Vous avez reconnu quelques paroles de la chanson 'Ma chambre' interprétées par Céline Dion.

«...Au delà des jolis mots, la chambre est pour moi le lieu d'où jaillit la vraie vie, celle des émotions, des sentiments, de l'inconscient, celle qui compte ultimement.  Le lieu de l'intimité avec soi-même et, souvent aussi, avec un 'signifiant other', un être indispensable.

UN COCON, UN NID...

   «De toute la maison, la chambre est ma pièce préférée.  Celle d'où je ferme la porte à toutes les sollicitations. Celle où surtout, je me retrouve pour nourrir mon coeur, mon esprit et mon âme.  Là, allongée sur mon lit, je parle pour vrai, à coeur ouvert, à mes amis au téléphone et à mon amoureux sur l'oreiller.  Nous y faisons aussi dînette certains vendredi soir.  Rien de tel qu'un petit lunch rituel et quelques libations fraîches après une semaine éprouvante.

   Mais surtout, j'apprécie que cette chambre soit mon sanctuaire, mon lieu de prière et d'inspiration.  Si je n'avais pas peur d'employer cette expression quétainissime, je dirais mon «lieu de ressourcement».  C'est de là que j'énonce mes souhaits à l'Univers, que je médite. Que je couche dans des carnets de rêves, les pensées et les désirs fous qui me gênent et m'exaltent à la fois.  Que je me rappelle les infinies possibilités que m'offre la vie.

vlcsnap-489229

You've got mail

   Bref, c'est mon refuge, chaque fois que la vie m'écorche ou me dépasse.  Dans les moments de grand malheur comme dans les moments de grand bonheur, d'excitation, d'irritation, de trop-plein... Tous sentiments qui surviennent épisodiquement chez les 'drama queens', les grandes sensibles, les 'qui-ont-la-couenne-dure' au coeur fragile.  Celles-là ont grand besoin de paix et de douceur pour refaire leur forces, recoller les morceaux, se rebeller contre la bêtise sans se faire trop mal et ressortir ensuite affronter le monde avec sérénité.

   La chambre est aussi le lieu où l'on prend le temps, où l'on trouve l'humilité de pratiquer l'honnêteté envers soi-même et la compassion envers les autres.  Une retraite, un cocon, un nid, un 'lit de laitue' comme on dit dans ma famille.

   DES GOÛTS ET DES COULEURS

  Chez nous, la chambre a d'ailleurs été aménagée comme un sas de décompression douillet, façon 'cottage anglais'.  Les époques, les objets à profusion, les couleurs et les matières s'y répondent dans un ensemble harmonieux.

The-Holiday-movie-cottage-Iriss-bedroom

The Holyday

   Remarquez, c'est une affaire de goût! <...>  Murs ocres, commodes de bois châtains, lit moelleux à haute tête, draps de coton toscan, coussins soyeux et oreillers fermes, couverture de laine, paniers débordants de livres, de carnets, de crayons à mine et de plumes.  Bref, mon kit de survie.

   Aussi, bien sûr l'incontournable télé-vidéo-lecteurs CD-DVD ... <...> Mais surtout, le petit écran me permet de m'évader de moi-même quand l'insomnie me surprend.  On ne dira jamais assez le bonheur qu'il y a à regarder un polar français, tordu à souhait, ou un documentaire sur les centres de détentions californiens ...  Bien sûr, mieux vaut ne pas avoir à se lever aux aurores.  À cet effet, des tentures de velours sombre et un store bien opaque me garantissent l'ombre absolue.  Je ne fais pas partie de ces scouts dans l'âme qui bondissent du lit, à peine éveillées, pour se précipiter sous la douche en sifflant.  Rien ne me déprime davantage que d'être assaillie, réveillée, par les rayons d'un soleil effronté.  Je suis généralement de bonne humeur au réveil, mais pour le rester, j'ai besoin de m'acclimater doucement, au jour qui vient.

S'APPARTENIR ENFIN...

   Virginia Woolf, la grande romancière britanique, écrivit en son temps qu'une femme ne pouvait espérer une vie créative si elle n'avait pas de l'argent et une chambre à elle.

   Cela me semble toujours vrai aujourd'hui.  Sauf que dans nos vies de femmes constamment bousculées et tiraillées entre de multiples rôles, une chambre à son goût permet simplement de survivre.  Surtout quand des gens dépendent de soi, elle représente un ersatz de l'impossible retraite, de l'île déserte, de l'allégement des responsabilités.

   En vieillissant, j'avoue être de plus en plus souvent tentée par le renoncement mystique au monde, à ses oeuvres, à ses pompes et à ses affres.  Un espace et du temps à soi m'apparraissaissent alors comme un nécessaire équilibre.  Un cadeau que je suis seule à pouvoir me donner.»

GenevieveStG_300

Merci Geneviève pour cette définition inspirante d'une chambre à soi!

Chf0707-jul_d72

Article tirée et conservée précieusement du magazine Châtelaine 2007.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Geneviève St-Germain a aussi publié...

1154941-gf

Chez Stanké

Carnets d'une désobéissante

Journaliste, chroniqueure, animatrice à la radio et à la télévision, Geneviève St-Germain est une communicatrice polyvalente. Elle a collaboré à de nombreux magazines et remporté des prix en journalisme écrit tels que le Grand Prix Magazines du Québec, catégorie «Portrait», pour un article paru dans Elle Québec et catégorie «Billet d'humeur» pour un billet publié dans Châtelaine. Elle a également conçu et rédigé les textes de plusieurs émissions télévisées et participé à quantité d'autres. Ses intérêts sont multiples, ses passions nombreuses, ses opinions singulières. Carnets d'une désobéissante est son premier livre.

et

1435758-gf

Soeurs d'âmes

Soeurs d'âmes, roman initiatique, réunit huit femmes aux destins peu banals : une médecin, une escorte de luxe, une cuisinière, une médium, une punk, une sage, une consultante en ressources humaines et... une meurtrière. Des âmes pures engagées dans une quête spirituelle. Elles vivent sous le même toit et travaillent à l'amélioration du monde. Plus concrètement, les soeurs d'âmes tiennent une soupe populaire. Leur action sera entravée par la rapacité de promoteurs immobiliers bien résolus à faire main basse sur leur Maison. La manière dont elles réagiront aux agressions de l'extérieur atteste de leur croyance en une puissance invisible qu'elles nomment la Source, présente en tout temps dans l'univers.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 avril 2014

La vie à côté

9782234071780FSMariapia Veladiano

La Cosmopolite Stock

Littérature italienne

Traduction: Catherine Pierre-Bon

2013

212 pages.

Quatrième de couverture«Rebecca est laide.  Extrêmement laide.  Elle vit, avec prudence et en silence, dans la maison au bord du fleuve, aux côtés d'un père, médecin et trop absent, et d'une mère qui «a pris le deuil à sa naissance». 

Rebecca se tient elle aussi hors du monde, enfermée pour ne pas être blessée, élevée par la sainte et tragique servante Maddalena.  C'est sans compter sur l'impétueuse tante Erminia, qui décide de l'initier au piano.  Rebecca va dès lors concentrer sa vie entière dans ses mains... Une autre vie est possible, un autre langage, une vie à côté.»

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Mon commentaire: Un roman touchant et bouleversant mais attachant.  Je n'ai pu faire autrement (et c'est très personnel) que de comparer l'écriture de Mariapia Veladiano à celle de Suzana Tamaro. Une auteure italienne que j'aime beaucoup.  Justement, parce qu'elles ont ceci en commun:  Le talent d'examiner à la loupe la vérité parfois crue et le mensonge.

Ici, Mariapia Veladiano nous dépeint le portrait de famille de Rebecca avec précision et j'ai vraiment apprécié sa façon de faire, puisque comme lectrice, je ne voyais pas vraiment la laideur de Rebecca. 

D'ailleurs l'auteure n'en fait pas la description, mais tout comme Lucilla, une petite fille obèse, qui s'attache à Rebecca dès le premier jour de classe, je voyais aussi autre chose en Rebecca. Ce qu'on voit avec les yeux du coeur.  Je l'aimais, car Mariapia nous laisse le temps de l'écouter penser.. Il me semble que cela doit demander tout un travail de réflexion pour en arriver à ce résultat.  

   On dit dans l'article de Josée-Anne Paradis (Journal Le Libraire) qu'elle a mis 4 ans à écrire ce livre. 

«Contrairement au conte de 'La Belle et la Bête', l'auteure joue avec la peur de ne pas être aimé, plutôt que celle d'être immonde à regarder.  Elle insuffle de la profondeur à l'enseignement qu'il ne suffit pas d'être beau pour trouver l'amour, précepte qui, dans le conte ancestral, s'envole sitôt que la Bête redevient Apollon.

La bête de ce roman vertigineux, c'est la jeune Rebecca, d'une laideur telle qu'on ne peut se la figurer, au point où ses parents la gardent à l'abri des regards, ne la laissant d'abord sortir qu'à la tombée de la nuit.  Aucun prince pour venir la délivrer de cette maison vide de vie mais pleine de silence, sauf peut-être une fée,  la jeune Lucilla, que Rebecca rencontrera lorsqu'enfin elle ira à l'école.  Et puis, il y a le piano, élément central du roman, par lequel Rebecca, virtuose dès son jeune âge, saura trouver son salut.»

  L'auteure raconte:    «J'ai écrit toute ma vie sans ressentir le besoin de publier.  Cela m'a donné beaucoup de liberté et de temps.  Pour rechercher le son des mots qui conviennent le mieux au récit.  Pour cerner les personnages et respecter leur vie. Il faut du temps pour ça.»

   Puis, posée, elle ajoute que «les histoires proviennent de l'écoute du monde qui nous entoure.  Elle viennent sous la forme d'émotions, de peurs, de désirs.  Ensuite, c'est à l'auteur de mettre ces émotions en mots et de les renvoyer au monde sous forme d'histoires». 

* * *

C'est un bon roman, où l'on entend penser Rebecca.  Heureusement, elle aura des bonnes personnes pour l'entourer. Peu, mais elle en aura.

RT1CAB1DNYDCAO93O72CAHOEMFVCAQ7LRR0CAMGZ3XZCABDKIDUCAC0Y8NWCAPKSLL3CANNEYWJCAZDWX9GCA2Z0QZWCA3D6QGWCAM801JFCAM5GQ1CCAPLOLP5CA7BWVGJCA8BU6S0CAZ7MTJ2Coup de coeur pour moi à cause du travail de l'écriture (Admirable), la musique très présente, les personnes qui entourent Rebecca, Lucilla, Maddalena et la Signora...  et les derniers mots de la fin qui ne dévoilent absolument rien du roman...  d'ailleurs s'ajoute aux silences, des odeurs.. beaucoup d'odeurs.  Une autre raison qui s'ajoute à la beauté du roman.

«Je n'ai jamais utilisé le parfum de ma mère.  Je conserve ses flacons dans ma chambre et la petite Rebby s'amuse à les aligner, telles des ribambelles de fées qui font la ronde.  Il y a quelques jours, elle en a cassé un et son parfum a inondé toute la maison.»

FIN

Extraits:

   «Naître laide, c'est comme naître avec une maladie chronique qui ne peut qu'empirer avec l'âge.  À aucun moment de votre vie, l'avenir ne promet d'être meilleur que le présent, vous n'avez aucun joli souvenir dans lequel puiser du réconfort, vous laisser aller à rêver ne revient qu'à vous faire un peu plus mal.» p.50 

*

   «Il y eut une réunion un soir, quelque temps après la rentrée des classes.

«- Seigneur, il devrait y avoir des lois pour ça.  On ne peut pas mettre les enfants dans une situation pareille.

  - Et nous?  Tout cela est très embarrassant.  Ne serait-ce que de devoir en parler, enfin.

  - Depuis que ma fille a commencé l'école, elle se réveille la nuit à cause de ses cauchemars.

  - Elle ne veut pas que j'en parle, mais la mienne recommence à faire pipi au lit.

  - D'ailleurs, où était-elle jusqu'à présent? Qu'elle y reste! Son père a assez d'argent pour l'envoyer étudier où il veut.

  - Je vous en prie, un peu de silence! dit maîtresse Albertina.

 

  - C'est vrai.  On sait bien qu'il y a des monstres pareils mais ce n'est pas une raison pour...

  - Ce qui est monstrueux, c'est ce que j'entends ici, dit maîtresse Albertina en haussant le ton.  Mais ce n'est pas dans ses habitudes et sa voix déraille.  Vous m'avez invitée ici ce soir sous je ne sais quel prétexte.  Mais jamais, jamais je ne serais venue si j'avais su.  Et si un seul mot de cette abominable réunion sort d'ici, si la petite vient à le savoir, elle ou ses parents...attendez-vous au pire.  J'en sais des choses sur ceux qui sont dans cette pièce.  Ce qui est monstrueux, c'est l'hypocrisie qui vous emboue la langue et le coeur.»  p. 56

*

   «L'après-midi, je courrais au conservatoire, à deux pas de la maison, ponte degli Angeli.  Le conservatoire aussi avait son escalier, mais c'était au grand escalier d'honneur en marbre luisant où vous venait l'envie de danser sur les notes qui descendaient dissonantes et sans suite de trois étages des salles de musique.  Ce désir, je ne le percevais pas alors, mais je sais que je l'éprouvais car aujourd'hui, à chaque fois que je monte cet escalier et démêle la joyeuse pelote de sons qui proviennent des salles, reconnaissant le Boccherini de ceux qui étudient le violoncelle, le Vivaldi des apprentis flûtistes ou le Clementi des premières années de piano, mon pas se fait plus léger et monte en moi un sentiment lointain, une caresse d'enfance, innocente et terrifiante.» p.101

  UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

AVT_Mariapia-Veladiano_8910

«Après des études de philosophie et de théologie, Mariapia Veladiano est aujourd'hui proviseur à Rovereto.  Elle collabore également avec les journaux La Républica, Avvenire, IL Regno.  Elle a reçu le prix Calvino en 2010 pour La vie à côté.

« Avec la légèreté et la férocité d'une fable, La vie à côté brosse le portrait d'une famille corrompue par le mensonge.  Mariapia Veladiano comble le silence et les bruits étouffées en donnant voix à la différence. »

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,



Fin »