La maison de Millie

19 septembre 2018

Le détour

 

1522274-gf

 

Gerbrand Bakker

Folio

305 pages

2013 chez Gallimard

"Peut-on couper les ponts et tout recommencer dans une maison isolée au pays de Galles ? L'héroïne du Détour, une femme entre deux âges, semble tenter l'aventure accompagnée, dans sa fuite, des livres de la poétesse américaine Emily Dickinson, le sujet de sa thèse. Elle occupe ses journées seule, jardine, découvre la nature autour d'elle, les oies, la mer au loin, et ces chemins de randonnée qui traversent la propriété qu'elle loue.
Sa solitude prend fin quand Bradwen, un jeune homme lui aussi en rupture de ban, fait irruption dans son jardin. Il n'est guère plus bavard qu'elle, mais une relation de plus en plus intense s'installe entre eux."
Le détour excelle dans l'art de peindre des vies silencieuses. Des existences cabossées, des êtres en fuite à la recherche d'un apaisement impossible sont les héros de ce roman d'une grande profondeur qui explore la condition humaine dans toute sa complexité.
***
Mon avis
En commencant, j'aurais préféré de beaucoup ce genre de photo pour illustrer la couverture!

4140c1fabb31b656a34b570807198cc6

Les oies sont très, très présentes dans le récit de ce roman.  Roman d'ailleurs dont j'ai eu beaucoup de difficulté à lui trouver un sens.  Ce n'était peut-être pas mon genre de livre favori.  Ce qui m'a attiré vers cette lecture, c'est d'abord qu'on y parle de la poésie d'Emily Dickinson, vu qu'Agnès la protagoniste du roman, vient s'installer au Pays de Galles dans une ferme pour y terminer sa thèse sur la poétesse américaine. 

C'est un roman d'atmosphère, de silences... Malgré les beaux paysages et la tranquillité qui règne, j'ai ressenti une sorte de malaise qui se dégagent des petits chapitres.  Toutefois, il y a aussi la beauté de la nature, la présence des oies et des moutons noirs aussi. 

J'ai cru comprendre qu'elle vient se réfugier dans cet espace pour ne faire qu'un avec Emily Dickinson. 

Je suis allée voir la symbolique des oies.  Dans les pays celtiques, on leur prête le pouvoir d'être des messagères de l'autre monde.  Je n'ai pas détesté cette lecture puisque je suis allée jusqu'au bout du livre, intriguée par la fin.

Un fin qui me laisse sur mes questions. Je crois avoir compris ce que je ne peux dévoiler.  C'est le genre de roman dont on aimerais pouvoir en discuter avec une amie. C'est le genre de roman qui parfois m'a semblé un peu déjanté.  Il faut sûrement savoir lire entre les lignes.

Aussi, je ne me suis pas sentie près des personnages.  J'avais l'impression de regarder un film avec le gros bout de la lorgnette.

Peut-être que je saisirai mieux où l'auteur veut nous amener, si jamais je le relis quand je serai grande!

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,


17 septembre 2018

Mon petit piano!

 

Coucou!  J'avais très envie de venir vous présenter mon petit piano.

Il est tout mignon depuis que j'ai appliqué la couleur et une petite dentelle de bois autocollante à la place du logo original.  Un piano Caméo qui semble avoir été fabriqué en 1950, c'était difficile à voir..

 

100_2785

Vu qu'il manque deux octaves à ces pianos, ce sera pour jouer 'pianissimo'!

100_2784

Il n'a que deux pédales.  Il se déménage beaucoup plus facilement et prend des proportions plus raisonnable pour la grandeur des pièces de la maison.

*

Maintenant, je vous le présente avant sa deuxième vie! 

100_2012

*

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

Posté par Tante Fi à 15:06 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

15 septembre 2018

La librairie de Mademoiselle Green

726e84b50210e1a12279123318f455b1

Réalisatrice: Isabel Coixet

Distribution: Emily Mortimer,220px-Premios_Goya_2018_-_Emily_Mortimer_(cropped)

Bill Nighy,MV5BMjI0NzYwMDAxM15BMl5BanBnXkFtZTgwMzg2ODg2MjE@Patricia Clarkson,Patricia_Clarkson_World_Premiere_The_Party_Berlinale_2017_01

 

Hunter Tremayne,MV5BYjdlYTkwNTYtYzQxZC00MjNiLTk2OGQtM2UzNTNmNGRiYTQzXkEyXkFqcGdeQXVyMjQwMDg0Ng@@  

 

Honor Kneafsey _315x420_0cd7c1304b4c655521292599ca73c0fcac4f000c19289a993c3221987f6007f0 et James Lanc dscf9828-grey-crop-1

Version en français

1h53

Drame Grande-Bretagne, Espagne, Allemagne 2018

D'après le roman de Penelope Fitzgerald

The Bookshop V.O.

L'affaire Lolita V.F.

515BNiV76DL

"1959, Angleterre.  Assise dans les hautes herbes d’une plage, indifférente à la grisaille automnale, une femme referme le roman qu’elle vient de terminer, l’air absent. Elle se prénomme Florence, Florence Green. Puis, voici que son expression change, soudain déterminée.

index 123

C’est que cette veuve (elle a perdu son mari durant la guerre) au début de la quarantaine vient de prendre une décision : dans la petite ville insulaire de Hardborough en Angleterre, où elle a abouti, elle ouvrira une librairie.

Or, on a beau être en 1959, les moeurs ici semblent encore régies par des règles étriquées. Ainsi, du haut de son manoir, la riche Violet Gamart voit-elle d’un mauvais oeil l’arrivée de la libraire dans l’édifice vétuste sur lequel elle a elle-même des visées.

Florence n’aura pour elle seule d'armes que sa détermination et son amour des livres.

***

Mon avis

 

triple coeur

 

J'attendais ce film avec impatience depuis que j'ai vu l'affiche 'bientôt sur nos écrans'.  Voilà qu'il sortait en salle hier. J'ai beaucoup aimé.  Non seulement puisqu'il est question de livres, mais tout autant de voir ce qui se passe quand on veut réaliser un rêve dans un endroit mal choisi.  

Florence (Emily Mortimer) doit se battre avec le banquier (Hunter Tremayne), les avocats, et la tête véreuse de Violet,(Patricia Clarkson) qui derrière son regard froid veut régenter tout ce qui se passe à Hardborough.  Du coup, elle a le bras long, puisqu'elle est riche et sans scrupule.  Même si la 'Old House' est inhabitée depuis 5 ans, soudain Violet veut en faire une centre culturel. 

Florence n'aura que deux personnes en qui elle pourra tisser des liens véritables.  Il s'agît de Mr. Bradsheen (Bill Nighy)  et Christine,(Honor Kneafsey)  une petite fille qui comprends les choses très vite.

Le jour où elle a mis en vitrine le livre 'Lolita' et que la petite Christine en vend un exemplaire au curé.  C'est très mal perçu par la communauté.  

J'ai aimé qu'une narratrice raconte l'histoire de Florence.  Un complément à ce qu'on ne peut voir.  

J'ai aimé aussi le fait qu'on prend le temps de converser quand deux personnes le font.  Ce qui donne un rythme lent au film.  C'est une détente, ça fait du bien qu'on ose mettre des silences entre deux répliques.  Pas toujours bien sûr, mais j'ai vraiment apprécié ce petit détail.

Donc, vous aurez compris que, personnellement, j'ai passé un très bon moment de cinéma.  Ceci dit les paysages sont splendides. Je vais sûrement lire 'L'affaire Lolita'.

 

asd181119001-b-fr-5b7483af

 Pour regarder la bande-annonce en français c'est ICI

 

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

Posté par Tante Fi à 17:19 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,