La maison de Milly

15 août 2015

Blogue en pause

A bientôt!

lbelb-2

Marcel Marlier

 RT1CAB1DNYDCAO93O72CAHOEMFVCAQ7LRR0CAMGZ3XZCABDKIDUCAC0Y8NWCAPKSLL3CANNEYWJCAZDWX9GCA2Z0QZWCA3D6QGWCAM801JFCAM5GQ1CCAPLOLP5CA7BWVGJCA8BU6S0CAZ7MTJ2

 

Posté par Tante Fi à 18:06 - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,


12 août 2015

Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre

1227099-gf

Ruta Sepetys

Gallimard Scripto

2011

420 pages

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Quatrième de couverture

«Lina est une jeune Lituanienne comme tant d'autres.  Très douée pour le dessin, elle va intégrer une école d'art.  Mais une nuit de juin 1941, des gardes soviétiques l'arrachent à son foyer.  Elle est déportée en Sibérie avec sa mère et son petit frère, Jonas, au terme d'un terrible voyage. 

Dans ce désert gelé, il faut lutter pour survivre dans les conditions les plus cruelles qui soient. 

Mais Lina tient bon, portée par l'amour des siens et son audace d'adolescente.  Dans le camp, Andrius, dix-sept ans, affiche la même combativité qu'elle...»

*

Mon commentaire:   Selon votre type de personnalité en terme de lecteur ou lectrice, il y a deux façon de passer au travers ce roman/témoignage. Soit, on le lit d'un trait, incapable d'en sortir où de façon saccadée comme je l'ai fait en alternant avec un autre roman plus léger.  

Dès le début, cette famille est délogée et lorsqu'on les quitte à la fin, ils sont encore dans ces cabanes à survivre à force d'espérer.

C'est très captivant, mais difficile pour les personnes sensibles.  Surtout qu'en plus, lorsque j'ai lu l'épilogue à la fin, ce supplice a duré beaucoup trop longtemps.

 

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Note de l'auteur

 

st110411105347

 

«En 1939, l'Union Soviétique envahit les trois États baltes:  La Lituanie, la Lettonie et l'Estonie.  Peu de temps après, le Kremlin établit une liste de personnes jugées antisoviétiques et condamnées à être assassinées, envoyées en prison ou déportées en Sibérie pour y être réduites au rang d'esclaves.  Les médecins et les avocats, les professeurs et les écrivains, le musiciens, les artises et même les bibliothécaires, les soldats de carrière et les hommes d'affaires étaient tous considérés d'office comme antisoviétiques et furent ajoutés à la liste toujours plus longue des victimes d'un projet d'extermination massive.  Les premières déportations eurent lieu le 14 juin 1941.  (Date où débute le roman). 

 

Ceux qui ont survécu ont passé entre dix et quinze ans en Sibérie.  À leur retour au pays, vers le milieu des années 1950, les Lituaniens ont découvert que les Soviétiques avaient occupé leurs maisons, profitaient de tous leurs biens et avaient même adopté leurs noms.  Ils avaient tout perdu. »

Un roman captivant, mais dur.  D'autant plus qu'il fut inspiré d'une réalité cauchemardesque.

Vous pouvez lire d'autres commentaires sur Babelio ICI

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

20438840

source

"Dans la tourmente"

2009

réalisé par Marleen Goris

Un film avec Emily Watson

(Elle joue Milly, l'amie de Beatrix Potter dans le film 'Miss Potter')

C'est que le roman de Ruta Sepetys m'a rappelé ce film.

Je l'avais vu à la télé, mais j'avais manqué le début.

Un film à revoir!

Synopsis

Durant le règne de terreur de Staline, Eugenia Ginzburg, un professeur de littérature, est reconnue coupable d'agitation antisoviétique et condamnée à 10 ans de travaux forcés dans un goulag en Sibérie. Ayant perdu mari, enfants et maison, la jeune femme se laisse aller à des idées sombres et morbides. Pourtant, sur place, elle rencontre le Dr Anton Walter, médecin du camp, qui la prend sous son aile et fait naître une lueur d'espoir dans l'enfer qui est son quotidien.

* * * 

Une autre façon de se faire raconter et voir cette époque d'enfer.  Un film troublant et attanchant aussi.

*

D'une chose à l'autre, en faisant les recherches ce matin, pour le rajout à ce billet, j'ai découvert que le film 'The Mill on the Floss'

21023928_20130801144019633

source

Réalisé en 1997 par Graham Theakston

J'ai toujours voulu lire ce roman de Georges Eliot

Synopsis

«L'achat d'un moulin provoque la discorde entre deux familles...»

Un roman qui est classé aussi dans la littérature jeunesse.

Si vous aimez cette comédienne, vous pouvez voir sa filmographie ICI

Aussi, elle a joué Rosa Huberman dans 'La voleuse de livres' en 2013

et

La comtesse Lydia dans Anna Karénine en 2012

De beaux films où romans d'hiver!

*

V.O.

content

On peut feuilleter ICI

 ou

en français

51VWJZHT7QL

Si quelqu'un a déjà lu, j'aimerais votre opinion!

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 août 2015

Mes lundis illustrés: Chris Dunn

b825fa6c733e451e87e2e56f024a3290

Voyez son blog ICI

Une merveille!  On peut y voir les techniques pour en arriver à de telles illustrations..

Cette fois, j'ai choisi plusieurs illustrations car elles sont très nombreuses à me plaire.  Par contre, je n'ai pas réussi à retrouver à quelles histoires où albums appartiennent ces chef-d'oeuvres!

Alors, j'y vais par association.. j'ai fait des liens entre les illustrations.. Pour la suite, je vous invite à découvrir son univers, si tout comme moi c'est la première fois que vous y entrez.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

b5dbe48170505b4d24a337672c0488be

*

Night-TimeReadingWeb

*

MasterchefWeb

Encore des petites souris!

BedtimeStoryWeb

Une histoire avant de s'endormir!

2bb19b9483a837ffaa55b4399e774f9d

Leçon de mathématique

HisFirstTrainRideWeb

Voyage en train

AWinterGuestWeb

La charité?

KnittingCircleWeb

Le cercle de tricot

d624d96862b824e2a9a7f6854b676174

*

LoungingAboutWeb

Je crois que ces deux dernières sont mes favorites.  Elles symbolisent si bien l'été, le calme d'une rivière...

Merci Monsieur Dunn pour ces illustrations extraordinaires!

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Vous trouverez d'autres infos sur Facebook ICI

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 août 2015

Le parfum des pêches

pêches

Source

S'il est un fruit que j'aime déguster nature, sans rien y ajouter autour, c'est bien la pêche.

Mais d'abord, j'aime toucher sa peau veloutée et sentir son parfum.

Si le mois d'août sent quelque chose,

c'est sûrement la pêche, comme la clémentine sent Noël.

Aujourd'hui, il y en a deux sur le comptoir de la cuisine.  Elle semblent à point puisque l'odeur commencent à se répandre!!!

 

C'est vraiment un bon fruit...mais quand il est parfaitement prêt à manger! 

pecher_commun_001_(planche_identification)

C'est la difficulté avec les fruits.  Savoir reconnaître le bon moment.

On m'a déjà dit de sentir l'endroit charnu du pédoncule.  Ç'est un bon truc.  Si on ne sent rien, c'est qu'il n'est pas mûr.

Sinon, autant il peut être savoureux, autant un fruit peut finir à la poubelle.

Selon le Docteur bonne-bouffe ICI

«Pour reconnaître une pêche mûre, regardez la peau: celles-ci doit être souple et dégager une bonne odeur. La couleur n’est pas un indice à prendre en compte ; selon la variété, la pêche peut être jaune, blanche ou rouge. (La même méthode est utilisée pour déterminer un abricot mûr).»

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

De beaux romans??

9782352877752-001-G-210x338

Une auteure que je veux vraiment découvrir!

«Sebastian est âgé d’une dizaine années. Né avec une malformation cardiaque, il est exclu des jeux de son âge et subit à l’école les railleries de ses camarades.
Sa mère, de surcroît, se montre autoritaire et hyper protectrice. Son seul havre de réconfort, il le trouve auprès de sa grand-mère, abuela Lola, à qui il rend visite tous les soirs après la classe.
Mais, un jour, Sebastian la trouve chez elle, inanimée. Abuela Lola est alors emmenée à l’hôpital où, à son chevet, elle voit sa famille réunie pour la première fois depuis bien longtemps.
Prenant conscience que les liens entre chacun sont distendus, Lola décide d’enfreindre la promesse qu’elle avait faite à ses enfants : elle se remet à cuisiner.
Les bons plats qu’elle leur prépare – tous issus de la tradition sud-américaine – sont aussi le prétexte pour Lola d’évoquer un certain événement familial. Et ainsi de ressouder les siens…»


*

r_2213

Celui-ci... Humm, je ne sais pas si je me risquerais...

«La suite du best-seller Chocolat, adapté au cinéma, avec Johnny Depp et Juliette Binoche
Vianne et Roux ont établi leur chocolaterie sur un bateau amarré aux quais de Seine. Avec leurs deux filles, la vie parisienne se déroule paisiblement. Mais il arrive que le passé s’immisce dans nos vies sans qu’on ne s’y attende. Alors que le ramadan débute, ce sont les morts qui viennent hanter Vianne. Une lettre d’une de ses anciennes amies lui est confiée après la mort de cette dernière. Celle-ci lui demande de retourner à Lansquenet, le village où, il y a huit ans, la jeune femme a ouvert sa première chocolaterie. Entre souvenirs intimes et immersion dans une culture qu’elle ne connaît pas, Vianne va se construire et découvrir ce qui lui manquait tant : l’acceptation de la foi, quelle qu’elle soit.»

où bien...

zjelgp11

Un classique, en roman jeunesse, en livre-audio où en film..

Ou

Pour 12 ans et +

La série de Jody Lynn Anderson

Tome 1

700013-gf

«Travailler tout l'été dans un verger avec deux filles qui n'ont rien (mais absolument RIEN) en commun avec vous. Tomber amoureuse sous le soleil torride du Sud. Savourer l'odeur des pêchers, la fraîcheur d'un lac en pleine nuit... Mais surtout, comprendre que l'amitié est plus forte que tout.»

*

Tome 2

889884-gf

«Murphy l'indisciplinée est impatiente de réaliser son grand rêve : aller à New York.
Leeda mademoiselle-perfection lutte pour échapper à l'emprise de sa mère. Birdie la timide accepterait bien l'invitation de son petit ami Enrico au Mexique. Oseront-elles relever les défis qui se présentent à elles ? L'automne risque d'avoir un goût doux-amer. Mais ce serait compter sans l'inestimable pouvoir de l'amitié...»

Tome 3

1071425-gf

«Les filles sont de retour en Géorgie, après une année mouvementée à la fac. Mais rien n'est comme avant dans le verger Darlington : Birdie n'est plus sûre de vouloir se marier avec le garçon qu'elle aime, Leeda tente de préserver sa romance new-yorkaise malgré la distance et Murphy découvre enfin l'identité de son père.»

BONNE PÊCHE!

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 août 2015

Les petites filles modèles et Mémoires d'un âne...

Depuis le début juillet, je me suis vraiment éparpillée dans mes choix de lecture.

Je ne sais par quel mauvais sort, j'avais perdu le goût de lire.

Je dis un mauvais sort, car il me semble que juillet est le mois idéal pour la lecture.

Néanmoins, une auteur a réussi à garder mon attention et c'est la comtesse de Ségur.

J'ai commencé par

Les petites filles modèles

product_9782070626243_195x320 - Copie

Presqu'un coup de coeur! Un classique que je n'avais jamais lu.  Il en ressort des aventures quotidiennes de ces quatres petites filles, un vrai parfum de vacances.  Pourtant à la fin du livre, on termine sur une note encore plus ludique, puisque les cousins Jean, Léon et Jacques arrivent après-demain pour deux mois.  Le temps de "Les vacances".  (que je n'ai pas encore lu)

J'ai aimé retrouver l'audace qu'ont les enfants lorsqu'ils participent ensemble à une aventure.  Il y a toujours quelqu'un dans le groupe qui va trouver une solution à un problème.  Beaucoup de créativité, ils profitent de la nature au maximum.  À part leurs poupées, leurs livres, leurs boîtes de couleurs où leurs petits paniers à ouvrages.. Madeleine, Camille, Marguerite et Sophie vont à dos d'âne dans la forêt cueillir des fleurs sauvages..., se font des pique-niques, cultivent des fleurs au potager, jouent près du lac..  Elles ne s'ennuient jamais. 

Une lecture légère, toute estivale.  J'ai hâte de lire Les vacances. 

Mais!!!

Il y a deux semaines, en regardant le magazine 'Maisons Romantiques' je suis tombée sur une magnifique photo intitulée:

"Moment de complicité entre Constance et l'âne Cadichon"

100_2029

 

Or, début juin, j'ai ramassé 7 livres de la comtesse dans une vente de garage, pour 4$,  dont 'Mémoires d'un âne'

J'ai donc commencé à lire une histoire et une autre et encore une autre. 

J'en suis à la page 96; 'les enfants de l'école'

 

m_haoKK3I1R67qCsgjEyBGQ

En cherchant les images, j'ai trouvé sur youtube les dessins animés de chacun des chapitres.

ICI

J'ai découvert aussi une vielle illustration de 1960

ancien livre

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8



28 juillet 2015

Un passage de Dominique Loreau: Aimer la pluie, aimer la vie '2'

tumblr_lpzs4br8Bd1r1skm5o1_400

BONHEUR ET PLUIE

Page 78

Un sens à la vie?

«En juin, l'herbe pousse, les feuilles croissent.

Autour de ma cabane, les arbres font de l'ombre.

Les oiseaux sont contentes d'avoir leur refuge,

Et moi je suis content d'avoir un pauvre toit.

Quand j'ai sarclé mon champ et tissé mon lin

Je prends un livre et m'en vais lire à l'ombre.

Il y a des ornières dans mon étroit chemin

Et parfois la charrette des amis doit faire demi-tour.

Je me verse une tasse de vin du printemps

Et vais cueillir une laitue fraîche au potager.

Une petite pluie vient de l'Est

Puis un vent doux abat la pluie.

Je lis les chroniques des temps très anciens,

Je regarde les images du vaste monde.

Je dis 'oui' à l'univers. Si cela n'est pas le bonheur, où donc est le bonheur?

T'Ao Yuan-Ming (365-427)

*

Lorsque l'on est jeune, on veut sortir, bouger.  Mais plus l'on vieillit, plus l'on aime rester chez soi; nos goûts, nos préférences changent.  On peut même en venir à aimer la pluie.  Comme si celle-ci faisait ressurgir notre nature profonde.  On se sent alors empli d'une nostalgie aussi floue que les moments de bonheur passés.  On recherche ceux-ci dans la poésie, la musique...

*

Enquête auprès d'internautes: «Pourquoi aimez-vous la pluie?»

Page 80

*  J'aime être assis à l'intérieur, la regarder taper sur les vitres.  J'écoute ma musique préférée.

 

*  L'eau, et plus particulièrement la pluie, nous fait rêver de tout ce qui est beau et magnifique dans ce monde.

 

* Quand j'étais petite, ma grand-mère et moi regardions sur les vitres la pluie faire de petits ruisseaux.  Et puis nous lisions le livre Thunder Cake de Patricia Polacco.  S'il allait y avoir de l'orage, nous cherchions à savoir dans combien de temps le tonnerre arriverait, et nous faisions le «gâteau du tonnerre» et du pain.  C'était comme un rituel.

0b0762fb59fed5763c35a15c42354a5d

*

* Ça sent bon quand il pleut.

 

* La pluie fait fuir les foules!

 

* Promenez-vous un jour de grisaille à Istanbul, vous comprendrez pourquoi vous aimez la pluie.

 

* J'adore l'atmosphère juste avant que le tonnerre éclate et roule.  Cela me donne la chair de poule et je peux alors écouter de la musique ou regarder un film.  Je suis au paradis.

 

* Le temps maussade nous force à être plus créatif à la maison.  Et certains aliments sont tellement plus succulents lorsqu'il tombe des cordes à l'extérieur, comme des grillades, des crêpes, une fondue... Faire griller des brochettes sous l'auvent de la véranda... Tous les voisins nous envient.

Fotolia_42424392_M

source

 

* J'adore ce sentiment de propreté après un jour de pluie.

CONCLUSION

«Toutes les raisons d'aimer la pluie sont recevables.  Qu'elles nous effraie, nous fasse nous souvenir, nous électrise, la pluie est un catalyseur.  Sur la plaque sensible de nos émotions, c'est le révélateur naturel de la richesse de notre sensibilité.  Ne résistons plus, abandonnons-nous au sublime.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Ma conclusion:  On a tous à gagner d'aimer la pluie!

Posté par Tante Fi à 17:47 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 juillet 2015

Le jardin blanc

Dilicom_9782841117048_9782841117048

Stephanie Barron

Éditions NiL

Littérature Américaine

Version originale - 2009

Traduit de l'anglais (Étas-Unis)

par Isabelle D. Philippe

2013

395 pages

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Quatrième de couverture

«Octobre 2008.  Jo Bellamy, jeune paysagiste américaine, arrive en Angleterre pour étudier le célèbre jardin blanc, crée par l'amie de Virginia Woolf, Vita Sackville-West.

995570580

source

Parmi les archives des jardiniers, Jo découvre par hasard un journal intime.  En le déchiffrant, elle soupçonne son auteur d'être Virginia Woolf et file le faire expertiser chez Sotheby's.  Le style et les thèmes rappellent Woolf, mais les dates ne collent pas:  le 28 mars 1941, Virginia Woolf a rempli ses poches de pierres et est allée se noyer dans l'Ouse.  Or le journal commence le lendemain...

Des détails amènent Jo à jouer avec cette idée:  et si Virginia Woolf ne s'était pas suicidée le 28 mars 1941?  Si elle était morte plus tard?  Si on l'avait tuée?

D'Oxford à Cambridge, de demeures prestigieuses en bibliothèques légendaires, dans des jardins dont la splendeur dissimule d'obscurs secrets, Jo traque la vérité sur les derniers jours de la la romancière.  Mais elle n'est pas la seule, et bientôt le journal est volé.»

aprem13

source

Mon commentaire

Le prologue nous remet dans le contexte de cette décision fatale pour Virginia Woolf en cette journée du 28 mars 1941.  

«Elle avait mis de côté du poison en prévision de l'arrivée des Allemands et conclu des pactes avec la mort - elle ne se laisserait jamais prendre vivante.  Mais dès l'hiver les avions avaient déjà diminué, oiseaux prédateurs en route pour des cieux plus hostiles.  Leonard cacha le poison en secret, un jour où elle était à Londres.»

«Elle fut donc obligée de changer ses plans. 

Elle rabattit les ailes de son vieux cardigan sur son corps amaigri et se mit à écrire.

«J'ai la certitude de redevenir folle; je ne crois pas que nous puissions traverser un autre de ces terribles moments... Je commence à entendre des voix.  Je ne parviens plus à me concentrer. 

Tu m'as donné le plus grand bonheur qui soit possible...Je ne crois pas que deux êtres auraient pu être plus heureux que nous ne l'avons été...»

Plus tard, en manteau de fourure et caoutchoucs, sa canne à la main, elle traversait les champs inondés en direction de la rivière.

Un oiseau perché sur un poteau de clôture, à moins de trois mètre de distance, poussait ses trilles malgré les bombes Vie! Vie! Vie!

 

Si elle devait réessayer, songea-t-elle, il faudrait absolument trouver des pierres.

Elle ramassa quelques trésors en longeant la berge.  Un morceau de granit, une flèche d'ardoise taillée.  L'oiseau poussa son cri en la dépassant tandis que le courant tournoyait sous la bourrasque.

Vie! Vie! Vie!

«Le mot latin serait vita»

*

Au chapitre 1... Octobre 2008 - Kent, Angleterre.  Jo Bellamy, le personnage principale du roman arrive à Sissinghurst. Juste comme elle commençait à perdre espoir de trouver son château,

«la tour se dressa soudain au-dessus des prés à moutons et des champs labourés; l'Américaine retint son souffle, puis le sentit s'exhaler lentement de ses poumons.» 

Depuis des années elle lisait tout ce qu'elle trouvait sur Sissinghurst dans les manuels scolaires, les magazines et les beaux livres glacés que sa grand-mère conservait dans sa petite maison de la vallée du Delaware.  Elle savait à quoi s'attendre.» 

Comment résister à cette porte ouverte sur ce roman qui nous invite dans ce fabuleux jardin.  J'attendais le moment parfait de ma forme pour continuer le chapitre deux dans lequel on fait un petit tour du jardin blanc.  Enfin.. ce qu'il est devenue. Il est intéressant de regarder sur Internet ces images de fleurs dont il est question dans le roman. Ici,  le 'Lilium regale'... blanc au clair de lune.

Lilium_regale_(02)

*

Pour tous ceux et celles qui aiment les jardins, les suspenses, la littérature et ses experts qui sont là pour évaluer l'authenticité d'un texte écrit de la main de Virginia Woolf, vous aimerez sûrement ce roman d'uchronie.. Mot tout nouveau pour moi que j'ai appris chez Book'inn sofa

 C'est le roman parfait! 

 Satellite

Une visite à Sissinghurst ici

Une photo que je préfère parmis d'autres à cause de sa brume!

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 juillet 2015

Mes lundis illustrés: Brian Paterson

98690410

Dans la cuisine...

J'aimerais bien habiter un joli cottage comme celui-là!

Brian Paterson est né en 1949.  Il a épousé Cynthia en 1973.  Ils sont connus pour leurs jolis albums des Aventures des Trotte-Menu.

Elle, écrit les histoires et lui illustre.

Une autre merveille à découvrir. Malheureusement difficile à retrouver même en bibliothèque. Cependant, heureusement possible d'admirer ces petits chefs-d'oeuvre grâce à Internet!

*

Pour voir sa page pinterest c'est Ici

9469c031e4019ba6d99f31285dc4f5f5

À la bibliothèque...

b85672e75b639960e9afa2d6ac20a52d

Ici, me semble être un soir d'automne?

175c2c56084b4ebf69eeb886e10ddd0a

Une histoire d'hiver où de Noël?...

Selon Wikipédia, il y aurait 8 aventures de ces charmants Trotte-Menu!

J'en lirais bien une! :)

894383328_L

J'ai trouvé (Sous les lilas) ICI

un billet consacré aux petites bêtes qu'on retrouve dans les albums pour enfants, dont ... Les Trotte-Menu!

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

17 juillet 2015

Un passage de Dominique Loreau: Aimer la pluie, aimer la vie

tumblr_nbe85l0ITA1re7veho1_500

- Quand tristesse rime avec beauté -

Le spleen

Jour de brume

Les nymphes du ciel

Auraient-elle le vague à l'âme?

Issa 

    «Les personnes sujettes au spleen ressentent un manque, un vide.  Leurs pensées sont confuses.  Elles se sentent limitées par quelque chose d'inerte, de défaillant.  Elles ne cherchent qu'à se déserter elles-mêmes et à fuir les insondables méandres de leur être.  L'envie de pleurer est permanentes, elles voudraient s'expliquer, sortir de cette torpeur...

     La pluie est souvent associée au spleen.  Ce 'vague à l'âme' nous est parfois nécessaire.  Le spleen, 'perception organique de l'ennui', se transforme en un sentiment fécond et positif.  Il nous rend notre passé perdu et crée une distance annonciatrice d'un renouvellement, d'une régénération.  Vient alors l'envie d'atteindre une part de nous-même jusqu'alors inaccessible:  la pluie a des accents prophétiques.

Tristesse, douceur et solitude

«Je sens et j'oublie.  Une nostalgie vague, celle de tout un chacun pour toute chose, m'envahit comme un opium émanant de l'air froid.  Il y a en moi une extase de voir, intime et postiche... La journée est faite d'une brume légère, humide et tiède, triste sans être menaçante, monotone sans raison.  Je ressens douloureusement un certain sentiment dont j'ignore le nom.  Je me sens triste au-dessous de la conscience.»

Fernando Pessoa, 'Le livre de l'intranquilité'

     Il existe en japonais un terme particulièrement beau, «sabishii», qui signifie triste, solitaire. Son idéogramme est fait de trois gouttes d'eau sur du bois.

     Cette solitude nous emplit d'un vide étrange.  Bizarrement, nous avons besoin de ce 'vague à l'âme': nous l'aimons.  Nous le recherchons dans les chansons, les films et les romans tristes.  Nos émotions vivent alors plus fort que d'habitude.  Une dose homéopathique de souffrance et de tristesse nous ouvre à un enchantement faible, au bord du sensible, à un au-delà lumineux et probable. 

8-oiseau-souus-une-feuille

Mono no aware:  quand le spleen signifie esthétique

«Parfois, la pluie tombait en longue diagonales argentées, sauf juste devant la porte, où elle dégoulinait en lourdes gouttes disgracieuses; parfois des vagues de crachin brumeux balayaient le paysage; parfois, le tonnerre déboulait de l'horizon, ou des éclairs zébraient le ciel bas et sombre au-dessus des vagues qui, soudain, bouillonnaient d'écume.  

Nous observions ces phénomènes comme un public trop poli pour s'éclipser.  Quand ils cessaient, c'est avec lenteur que nous nous remettions en mouvement, nous levions et prenions la parole, comme si nous revenions avec effort d'un lieu magiques.»

Nuala O'Faolain, 'Best Love Rosie'

    Inquiétude mélangée de tristesse, bonheur intense et grave, tragique apaisé... comment nommer cet état d'âme dans un monde où tout est balisé?  Des écrivains de génie ont du le faire.  Les lire est une révélation:  ce que nous ressentions confusément est soudain clarifié.  Les Japonnais ont su nommer ce spleen très spécial, quand tristesse et félicité se mêlent:  «Mono no aware» est un concept esthétique et spirituel qu'on pourrait traduire par la sensibilité pour l'éphémère.»

recuperation-d-au-de-pluie

Vous retrouverez ce texte aux pages 68, 69 et 70 dans le livre de Dominique Loreau.

1220142-gf

Dans le prochain passage, il sera question de "Bonheur et Pluie"

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

Posté par Tante Fi à 08:52 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 juillet 2015

Mes lundis illustrés: Pauli Ebner

Née à Vienne en 1873, Elle a illustré des livres pour enfants.  Aujourd'hui, elle est encore connue dans le monde entier pour ses illustrations de cartes postales.

594_001

*

Ansichtskarten-Pauli-Ebner13

*

Ansichtskarten-kaufen19

*

949_001

*

585_001

Merci à Stéphanie qui m'a fait connaître ces jolies images. 

Pauli Ebner en a fait de plusieurs époques, beaucoup pour les fêtes de fin d'anné.  Cependant, ce sont toujours les enfants qui sont à l'honneur. 

Cette série, ressemble à l'époque de Jane Austen où des soeurs Brontë je trouve!

Vous pouvez voir sa mosaïque ICI

Bon lundi tout en couleur!

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,

01 juillet 2015

Le château des pianos

1629235-gf

Pierre Créac'h

Éditions Sarbacane

Un Conte musical illustré + un CD d'une durée de 40 minutes.

Lu par Pierre Arditi

2014

80 pages

*

Rémi, jeune pianiste, doit passer le concours du Conservatoire.  Affolé par le trac, il s'enfuit et tombe sur un mystérieux château abandonné.  Il découvre alors une incroyable collection.  Il découvre alors une incroyable collection de vieux pianos nostalgiques et gémissants.  «Je ne savais pas que les pianos étaient aussi sensibles!» s'étonne Rémi.

Il y a là le clavecin personnel de Bach, le pianoforte de Mozart, le pianino de Chopin et tant d'autres encore, oubliés de tous... Aidé par le malicieux chat Cluster, Rémi entreprend de remonter le moral des vieux pianos, en composant pour eux une musique nouvelle.  Mais attention, le Piano Pouventail veille!

Une aventure captivante, en images et en musique, peuplée d'êtres tantôt cocasses, tantôt touchants, raconté par Pierre Arditi et enregistrée sur instruments d'époque.

*

Mon commentaire:  Je viens tout juste de m'accorder (le mot est juste) une pause en écoutant le CD de ce conte audio.  J'ai vraiment pris le temps.  Avec mon grand livre sur les genoux, je lisais, regardais, écoutais tout à la fois.  Un grand album pour les sens.  Une histoire pour les amoureux de la musique, presqu'une revision des termes musicaux qui passe par le coeur. Tout ce qu'il faut pour composer de la musique.   J'ai vraiment admiré tout ce travail, d'audio, de dessins au crayons de plomb, où à la craie??? Là, je ne suis pas certaine, mais j'aime!  Et bien sûr, le récit nous fait traverser l'histoire des grands compositeurs avec tout un catalogue de pièces bien choisies. 

D'ailleurs, on peut les retrouver à la fin.  Elles sont toutes répertoriées.  Car, tout au long de l'histoire, il arrive souvent des petites sonates, des valses de Chopin, menuet de Mozart, etc... Vraiment une belle facture que cette ouvrage. 

Classé dans les livres jeunesse.  Je dirais peut-être qu'il s'adresse à tous ceux qui aiment la musique où qui ont envie d'en connaître les subtilités?  Mais, même si elle s'adresse à la jeunesse, ça reste un bel album sans âge! :)

tumblr_nd8fejxL1b1su23nho8_250

Ma page favorite.

un extrait du texte qui l'accompagne: 

Le piano Pouventail, soudain pris de remords, cessa son vacarmes et l'interpella:

«Attends! Tu n'es pas comme toutes ces pies qui attachent plus d'importance à leur allure qu'à leur chant.  Tu m'as l'air sincère.  Prends les clés!  Tu les mérites! Je te fais confiance.»

Rémi, stupéfait, passa derrière lui sous les yeux jaloux des volatiles, cueillit la clé de sol et la clé de fa, les inséra entre les pages blanches et s'en fut.

page 37

 

Un tumblr de Pierre Créac'h ici

 Vous pourrez y voir toutes ces illustrations.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 juin 2015

Mes lundis illustrés: Jessie Willcox Smith

f71f5622ea3dfa120bd7668bccb59b93

Une image toute en fraîcheur qui illustre bien le mois de juin qui tire à sa fin...Déjà!

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Cette semaine, je fais connaissance avec Jessie Willcox Smith.  En voyant ces illustrations vintages, j'en ai reconnu plusieurs, mais je ne savais pas QUI les avaient faites.. Maintenant je sais!

Beaucoup d'entres elles ont illustrés des textes du magazine Victoria.

Un style tout à fait différent des semaines précédentes, mais que j'adore. 

Une artiste qui devait aimer la lecture, puisque qu'on retrouve plusieurs de ses illustrations avec des enfants qui regardent un livre.

Voyez sa mosaïque ICI

childrensBooks_2

Absorbées dans leur livre d'images.

Je me souviens m'être servie d'une de ses illustrations très semblables pour illustrer un texte merveilleux de Gilles Vigneault: Les livres

Billet ICI

 

f91f7d59cca6965c0294989d8837c929

Nos chères filles du Dr March!

58934945_54487670_Jessie_Willcox_Smith4

J'aime beaucoup celle-ci.  Encore au jardin...

936full-jessie-willcox-smith

Au piano.

Ce que j'apprécie de ces toiles, c'est qu'elles sont des témoins parfait de la vie de cette époque.   L'enfance, la famille, le quotidien.. ect...  Un peu comme le sont les toiles de Norman Rockwell ou comme si on regardait un album photo peinte à la main!

Merci Jessie Willcox Smith!

Encore une fois, le choix fut difficile :)

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

200px-Jessie_Willcox_Smith_1917

Une photo de 1917

Jessie Willcox Smith est une illustratrice américaine, né le 6 septembre 1863 à Philadelphie (Pennesylvanie), ville où elle est morte le 3 mai 1935.

Elle est particulièrement connue pour ses travaux dans les magazines américains de l'époque, notamment le Ladies Home Journal, et pour ses illustrations de livres pour enfants.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

26 juin 2015

La dernière fugitive

La-dernière-fugitive

Tracy Chevalier

Édition Quai Voltaire ou Folio poche

Littérature américaine

Traduit de l'anglais par Anouk Neuhoff

2013

373 pages

Quatrième de couverture:  Quand Honor Bright se décide à franchir l'Atlantique pour accompagner, au coeur de l'Ohio, sa soeur promise à un Anglais fraîchement émigré, elle pense pouvoir recréer auprès d'une nouvelle communauté le calme de son existence de jeune quaker: broderie, prière, silence.  

Mais l'Amérique de 1850 est aussi périlleuse qu'encheteresse; rien dans cette terre ne résonne pour elle d'un écho familier.  Sa soeur emportée par la fièvre jaune à peine le pied posée sur le sol américain, Honor se retrouve seule sur les routes accidentées du Nouveau Monde. 

Très vite, elle fait la connaissance de personnages hauts en couleur.  Parmi eux, Donovan, «chasseur d'esclave», homme brutal et sans scrupules qui, pourtant, ébranle les plus profonds de ses sentiments.  Mais Honor se méfie des voies divergeantes.  En épousant un jeune fermier quaker, elle croit avoir fait un choix raisonnable.  Jusqu'au jour où elle découvre l'existence d'un «chemin de fer clandestin», réseau de routes secrètes tracées par les esclaves pour rejoindre les terres libres du Canada.

«Portrait intime de l'éclosion d'une jeune femme, témoignage précieux sur les habitudes de deux communautés méconnus - Les quakers et les esclaves en fuite -,  La Dernière Fugitive confirme la maîtrise romanesque de l'auteur du best-seller La Jeune fille à la perle.»

 

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Mon commentaire:   Voilà une lecture particulière.  J'ai beaucoup apprécié la construction du roman.  Un chapitre, une lettre de Honor à ses parents où à son amie Biddy.  Tout au long du livre, c'est comme ça.  Comme Honor est une personne silencieuse de par sa nature et sa spiritualité, c'est donc, dans sa correspondance qu'on en apprends un peu plus sur ce qu'elle a pensé de ce qui s'est passé dans le chapitre qui précède la lettre.  Les correspondance ajoute une note de plus, un complément au déroulement de l'histoire.  Du coup, comme ses lettres sont datées, ça nous situe dans le temps du roman. Il arrive aussi qu'elle en reçoit.

Tout le reste, c'est difficile d'en parler, justement à cause de l'écriture de Tracy Chevalier.  J'ai constamment ressenti une tranquillité en lisant ce livre.  C'est une lecture appaisante lors des moments passés avec Honor et ses quilts. 

Par contre, à cause de la chasse aux esclaves, il règne aussi cette atmosphère 'sous-ressentie'...  quelque chose se prépare.  Honor, aide les esclaves à fuir vers le Canada. Elle prends des risques tout comme Belle, la soeur de Donovan: LE chasseur d'esclaves par excellence!  Belle qui fait des chapeaux et accueille Honor lors de son arrivée à Faithwell.  Durant une semaine, elle travaillera pour Belle et se créera une amitié entre les deux femmes.

C'est vraiment spéciale comme lecture.  J'ai beaucoup aimé et jusqu'àu dernières pages, impossible d'en deviner la fin. 

Un bon roman d'une force tranquille.. Je crois que ce serais les mots justes! :)

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

13018fc8b9a1d87b424890c7a6ea8ba5

Je n'ai pu m'empêcher d'associer ce roman à Tasha Tudor. À cette part d'elle-même qui aimait faire des quilts.

Voir d'autres images Pinterest ICI

c649980057e8890f4bcb51851d957457

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Pour ajouter à ce billet, voici une page tirée du livre de L'abondance dans la simplicité de Sarah Ban Breatchnach.

+ Un petit clin d'oeil à Stéphanie qui se reconnaitrat... :)

Le 23 juin

Un texte qui invite à la tranquillité de Tasha Tudor.

 

Le songe d'une nuit d'été

 

 

C'est le moment de l'année où la marée est haute. Tout ce que le reflux avait emporté au loin nous revient dans un joyeux clapotis. Notre coeur est si plein qu'une goutte le fait déborder. Nous sommes heureux car Dieu le veut ainsi.

 

 

James Russell Lowell

 

 

Depuis des siècles, les femmes sages savent qu'un brin de folie et de magie fait du bien à l'âme. C'est probablement pour cela qu'en Europe, la veille de la Saint-Jean est traditionnellement consacrée aux réjouissances et aux joyeuses sorcelleries.

 

 

C'est également le soir de la Saint-Jean qu'a lieu la fête sacrée des «Stillwaters» ou «Eaux tranquilles», secte imaginaire de la Nouvelle-Angleterre créée par l'auteure et illustratrice Tasha Tudor. Les adeptes des «Eaux tranquilles» - à l'origine, la famille et les amis de Tasha Tudor – croient à l'importance de savourer les plaisirs simples de la vie et de révérer la Nature.

Selon la fondatrice, la religion des «Eaux tranquilles», qui réunit les plus belles croyances des shakers, des quakers et des amish, est un état d'esprit. «Le nom des «Eaux tranquilles» évoque quelque chose de très paisible», explique Eldress Tudor. «La vie sans stress. De nos jours, les gens sont tellement agités. S'ils prenaient le temps de boire une tasse de camomille et de se bercer sur le balcon, le soir, ils seraient peut-être plus heureux.»

 

 

 

 

La veille de la Saint-Jean, les «Eaux tranquilles» organisent une grande fête accompagnée de musique, de danse dans une grange et d'un somptueux festin estival. «Nos membres sont très hédonistes. Ils croient qu'il faut savourer la vie plutôt que de s'y résigner», insiste Tasha Tudor. Leur premier commandement est simple: «Saisissez les plaisirs que chaque jour vous offre». C'est là un cathéchisme que nous devrions toutes adopter pour connaître le paradis ici-bas. Malheureusement, les «Eaux tranquilles» ne font pas de porte-à-porte: nous devons donc nous débrouiller seules. Néanmoins, leur crédo nous invite à réfléchir plus en profondeur à ces préceptes de vie.

J'aime particulièrement le jour de la Saint-Jean. Je profite de ce mitant de l'année pour effectuer un retour sur moi-même. Je me lève très tôt, me balade dans la cour et cueille une fleur encore humide de rosée. Du bout des doigts, j'en humecte mon visage. Selon la légende, la femme qui baigne son visage de rosée le matin de la Saint-Jean s'épanouira en beauté et en grâce au cours de l'année. Nous dégustons des gâteaux de fée pour la collation, concoctons un sabayon de la Saint-Jean (un délicieux élixir à base de cidre, de citron, de baies et de crème fouettée) pour accompagner notre pique-nique au clair de lune et profitons de l'occasion pour reformuler nos rêves. Fidèle à mes racines irlandaises, je ne condamne pas ceux qui croient au pouvoir des philtres d'amour, des herbes magiques et de la divination, car je sais que le monde recèle des mystères insondables. Ces jours-ci, toutefois, je m'intéresse davantage au présent qu'à ce que me réserve l'avenir.

«À mon avis, les jours les plus agréables et les plus doux sont ceux qui n'offrent rien d'extraordinaire, de merveilleux ou d'excitant; ceux qui apportent de petits plaisirs tout simples qui glissent doucement, l'un après l'autre, comme des perles sur une ficelle», disait Anne Shirley, l'héroïne de l'écrivaine Lucy Maud Montgomery. Quand arrive la Saint-Jean, prenons le temps de regarder vers l'avant et de rêver. Avec de la chance, peut-être l'avenir se révélera-t-il sous la forme d'«un été inoubliable - un de ces étés exceptionnels qui laissent un riche héritage de merveilleux souvenirs; un de ces étés qui, grâce à un heureux amalgame de température idéale, de belle compagnie et d'activités agréables, se rapprochent de la perfection plus que tout au monde».

Puisse ce charme de la Saint-Jean durer à jamais, pour vous et ceux que vous aimez.

 

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

23 juin 2015

Une enquête de Milly: Comment dégustez-vous vos fraises?

gif-fraises-6     Ici, au Québec, les fraises viennent d'arriver. Je parle des vraies fraises.  Pas les grosses fraises de carton qu'on peut manger dans le temps des fêtes.

     La plupart du temps, elles viennent avec le solstice d'été ou la fin des classes, qui se terminent justement aujourd'hui.  J'ai toujours envie de célébrer la venue des fraises.  C'est tellement un beau cadeau de la nature... et du maraîcher aussi qui travaille fort pour que nous puissions obtenir ces friandises naturelles :D  

     C'est un petit fruit que j'apprécie beaucoup, et sa durée de cueillette passe si vite.  Je les aimes bien nature où en confiture sans cuisson. 

     Mon enquête est la suivante:  Je sais qu'ils existent milles et une recettes à faire avec des fraises. J'aimerais découvrir votre manière de goûter les fraises...  Car, rien de mieux, qu'une recette où une façon d'apprêter un aliment, transmise de bouche à oreilles où de génération en génération.  C'est intéressant aussi!   

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

     Comment dégustez-vous vos fraises? 

*

fee-des-fraises-gif

Cicely Mary Barker

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Posté par Tante Fi à 10:32 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

22 juin 2015

Mes lundis illustrés: Scott Gustafson

Peter_detail

Encore un lundi enchanté pour moi, que je tiens à vous partager!

Il s'âgit de Scott Gustafson

Si vous venez ICI

Vous verrez une mosaïque de tout ce qu'il peut peindre.  Une fois de plus, les images parlent mieux que les mots.

On présente des proverbes illustrés, des 'Nursery rhymes', des contes traditionnels... Fabuleux, minutieux, le détails!!! C'est MAGNIFIQUE!

 

Pat_a_Cake_detail

Mother Goose -  Pat-a-cake

*

Company

Proverbes en miniature

Pour en voir davantage c'est ICI

Scott Gustafson_24

Les trois petits cochons!

Je me demande combien d'heures il met à une illustration? 

Il y en a tellement!

Je vous laisse partir à la découverte de toutes ces belles images!

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

9204_66594559_hr

Scott Gustafson

Greenwich workshop

On peut voir quelques albums illustrés ICI

et plusieurs informations intéressantes en référence à son style sur Wikipédia!

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Bof!... encore quelques-unes.. c'est trop beau!

Mad_Tea_Party_detail

ou

1352744146-under_a_hill

SI QUELQU'UN CONNAÎT DE QUEL CONTE IL PEUT S'AGIR, J'AIMERAIS BIEN SAVOIR???

*

et le livre jeunesse qu'il a écrit...

cvr9781416997658_9781416997658_hr

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Posté par Tante Fi à 07:52 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 juin 2015

Des livres d'écoles...

Une autre année d'école qui s'achève.  Ce qui m'a donné envie de vous présenter

 des suggestions de beaux livres à regarder justement sur l'école!

51BIAAxB6LL

Éditions Chêne

2011

207 pages

Quatrième de couverture

«Le beaux livres du français nous propose un voyage au gré des souvenirs de notre enfance, où assis au pupitre en bois vernissé, nous faisions avec impatience nos premiers pas dans l'univers de la langue française:  La leçon de lecture à voix haute, la dictée éducative et morale, la récitation des oeuvres phares des grands auteurs et les petites histoires nous entraînaient dans un monde de rêverie que venaient enrichir les illustrations, variées, inédites et toujours authentiques.  Au fil des pages fleurant bon l'enfance et la mémoire.  Le beau livre du français nous emmène dans une redécouverte émue et vive de notre vie d'écolier d'autrefois.»

Cote Deway en bibliothèque - 372.60944/B371

41295016_13501345

*

encrier2

ACH001298970

Rachel Grunstein et Jérôme Pecnard

avec Brigitte Dancel

Éditions Les arènes

2002

*

L'ALBUM DE FAMILLE DES ÉCOLIERS

Quatrième de couverture

«Ils étaient rangés en piles dans l'armoire de la classe.  Chaque cahier était une page blanche, un nouveau départ.  Ils étaient nos compagnons de labeur et parfois de chagrin. 

Pages d'écriture, d'aritmétique, dessins de poésie, rédactions, cahiers de couture ou de sciences... Leçons de morale ou d'hygiène... Frises à colorier, tampons d'encre violette, derniers porte-plume, premiers bics...

Il y a des cahiers délicats, composés à la plume sergent-major, digne des plus grands calligrapes, des dessins somptueux où l'écolier s'était fait peintre, des cartes de géographie plus belles que dans les livres.  Il y a aussi des cahiers de cancres, tâchés, couverts de petits dessins dans les marges, zébrés de rouge par une main impitoyable.

Année après année, sur nos pupitres de bois, nous avons déposé entre leurs lignes, le savoir transmis, parfois ave sévérité, souvent avec tendresse, par nos maîtres et nos maîtresses.  Nos cahiers d'écoliers ont capturé le charme de l'enfance.  Ils sont notre album d'école.»

«Sur un siècle, un florilège inédit et savoureux de nos plus beaux cahiers.»

Cote Deway en bibliothèque:  372.944/G8917n

Ce beau grand livre n'est qu'images!.. Les mots se trouvent déposés dans les cahiers photograhiés grands ouverts.  Un livre à regarder!  Un livre qui m'a rappelé, qu'il fut un temps où, oui, nous exposions nos cahiers d'écriture (au propre) à la fin de l'année. J'avais oublié cette tradition de l'époque. :)

'NOS-CAHIERS-d'-ECOLIERS'-1880-1968_74026099L

«Être propre»

*

'NOS-CAHIERS-d'-ECOLIERS'-1880-1968_74026100L

«À l'épreuve des problèmes»

13583450433_a2cc7c8564_b

«Cahier de couture»

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

  nos-bonheurs-d-ecole

Rachel Grunstein - Jérôme Pecnard

Éditions Les arènes

2008

176 pages

Quatrième de couverture

«Nos bonheurs d'école, ce sont les fêtes, les comptines, les jeux, les roulades... 

C'est tout ce qui reste, quand on a tout oublié.

C'est la main à la pâte, les pinceaux et la chorale, l'émotion d'être ensemble.

350 documents inédits, 100 chansons ou comptines, nous font revivre, l'école des rires et des chants.»

«Une hymne à l'enfance, tendre et nostalgique.»

*

Ce sont de très beaux livres à regarder...

La cote?... 372.944/G8917n

 

livre rossignol

Si vous aimez les planches qui ont passées leur vie accrochées aux murs dans les classes, ce livre de Monsieur Rossignol vous ravira aussi!

Pour obtenir plus de détails sur ce livre magnifique c'est ICI

rossignol1

Un album souvenir!

 

51o+gddqPcL

Un que je n'ai pas encore vu, mais que je surveille avec ardeur!

*

J'ajoute la touche finale avec un film dont j'ai fait le billet ICI

index

Documentaire de Nicholas Philibert

Le billet se trouve sur la même page que le documentaire (encore sur l'école) de Michel Lam ... Et la musique!

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 juin 2015

Mes lundis illustrés: Victor Nizovtsev

810d34ba4b8d05bb10ff30180cc9db24

Voici le plus bel exemple quand je disais que les illustrateurs refont le monde 'effrontément'. 

Je pensais surtout à Victor Nizovtsev.

Des représentations de la vie qui me font vibrer!

Des chefs-d'oeuvres..

e078b1669d1c51977183ba79fbf8153b

 

 Vous pouvez voir d'autres de ses peintures fabuleuses ICI

 

Siren song - Victor Nizovtsev 1965 - Russian Fantasy painter - Tutt'Art@ (17)

*

Victor and Anya10

Victor et Anya..

Vous pouvez voir aussi d'autres toiles sur PINTEREST ICI

À vous d'exprimer vos mots pour évaluer son talent.

SUBLIME? Pour moi, il me semble que ce n'est pas assez.  Ses huiles ne ressemblent qu'à l'égal de son talent!

Sa formation professionnel a eu lieu en Russie.  Il peint l'imaginaire, paysages et natures mortes.

Il s'inspire de tout ce qu'il voit et touche: La mythologie grecque, le folklore russe, des souvenirs d'enfance, les grands maîtres du passé, ou la vie routinière quotidienne.

Victor Nizovtsev est né en 1965 en Sibérie centrale, dans la ville d'Oulan-Oudé, près du lac Baïkal.

Lorsque Victor était un petit garçon, sa famille a déménagé de la Fédération de Russie à la République de Moldova. Victor a grandi dans Kotovsk, une ville située au coeur de la région viticole et à 30 miles au sud-est de la capitale de la Moldavie, Chisinau.

En 9e année, il a quitté la maison pour étudier à Ilia Repin Collège d'art à Chisinau. Il a ensuite étudié à la prestigieuse université Vera Muhina pour les arts industriels à Saint-Pétersbourg, en Russie.

Après sa graduation en 1993 Victor retourne à Kotovsk où il a commencé à peindre professionnellement.

En 1997, Victor déménage aux États-Unis où il poursuit avec succès sa carrière artistique. En 2004, Victor déménage de Washington, DC au Maryland où il réside avec sa femme et sa jeune fille.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Une petite dernière... de ce peintre de fables et de fantaisie.

7c01e5f3c6a0bf3a35e7d2674c52f2a8

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

14 juin 2015

Les carnets de Cerise tome 2

1460007-gf

Joris Chamblain - Aurélie Neyret

Éditions Soleil

Tome 2

Le livre d'Hector

Mars 2013

73 pages

*

Quatrième de couverture

Cerise s'intéresse à Elizabeth, une vieille dame qui, depuis vingt ans, emprunte toutes les semaines le même livre à la bibliothèque. La petite fille cherche à découvrir quel secret il renferme.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Mon commentaire

Toujours envie de suivre les aventure de Cerise.  Une autre histoire captivante. 

Voici quelques photos.

100_1994

Cette histoire commence au début des vacances d'été.

100_1995

*

100_1997

À la bibliothèque..

*

100_1998

Avec sa mère.

*

100_1999

Mon illustration favorite du tome 2.. :)

*

le prochain tome... à lire plus tard pour moi...

1662917-gf

Tome 3

"Le dernier des cinq trésors"

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

 

 

Posté par Tante Fi à 01:00 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 juin 2015

Les carnets de Cerise

1327620-gf

coeur

JORIS CHAMBLAIN - AURÉLIE NEYRET

ÉDITIONS SOLEIL

TOME 1

LE ZOO PÉTRIFIÉ

SEPTEMBRE 2012

76 PAGES

*

Quatrième de couverture

«Il était une fois...

Quand j'étais petite, je me suis fait la promesse que si un jour, j'avais un journal intime, il commencerait comme ça.

Il était une fois...ben moi, Cerise!

J'ai dix ans  et demi et mon rêve, c'est de devenir romancière.

Mon truc à moi pour raconter des histoires,

c'est d'observer les gens, imaginer leur vie, leurs secrets.

On a tous un secret enfoui que l'on ne dit pas, qui fait de nous ce que nous sommes...En ce moment, avec les copines, on observe quelqu'un de vraiment mystérieux...»

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Mon commentaire

Pour la première fois, j'ai lu une BD d'un seul trait.  C'est même ma première BD que j'arrive à lire. 

J'ai tout aimé dans la façon de présenter 'Les carnets de Cerise'.

Illustrations généreuses, réparties soit pleine page (Style scrapbooking que les jeunes aiment tant) où en fenêtre...  L'histoire est captivante, pas trop de longeur.  La fin ayant pour thème, la conservation d'un lieu qui fut cher à plusieurs personnes.

J'ai pris quelques photos pour témoigner de la qualité du soucis pour garder l'intérêt des jeunes de 9-11 ans environ.

Une BD qui sortira beaucoup en bibliothèque!

Vraiment une belle lecture d'été.  Surtout le tome 2, qui commence avec les vacances d'été et que je m'apprête à lire!

Bonne lecture!

 

100_1991

La première page

Cerise se présente...

100_1992

Annabelle Desjardins, romancière qui donne des conseils à Cerise.

100_1993

La photo que je préfère: Cerise assise à sa fenêtre de chambre.

Une lecture doudou!

D'autres billets chez L'Or ICI

et chez Mya's book ICI

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

Posté par Tante Fi à 22:18 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 juin 2015

La famille Bélier

La_famille_Belier_affiche

Réalisé par Éric Lartigau

Avec Louane Emera, Karin Viar, François Damien, Luca Gelberg et Éric Elmosnino

Comédie

2014

*

Synopsis

Dans la famille Bélier, tout le monde est sourd sauf Paula, 16 ans. Elle est une interprète indispensable à
ses parents au quotidien, notamment pour l’exploitation de la ferme familiale.

Un jour, poussée par son professeur de musique qui lui a découvert un don pour le chant, elle décide de préparer le concours de Radio France. Un choix de vie qui signifierait pour elle l’éloignement de sa famille et un passage inévitable à l’âge adulte.

*

Mon commentaire:  Un bon moment passé avec ma copine Madeleine, à regarder vivre sur grand écran, cette belle famille attachante et tricotée serrée.  J'ai aimé les paysages, la ferme, les habitants de cette bourgade.. Pleins de petits détails qui font le quotidien de tous et chacun.  Mais surtout les situations parfois gênantes pour Paula qui s'en sort très bien. (Des situations qui démontrent des choses auxquelles nous n'aurions pas pensé, vu qu'on entend.)  J'ai aussi redécouvert  les chansons de Michel Sardou et surtout la finale qui fait frissoner, larmoyer...bref, impossible de rester sans émotions!  Super film!

la-famille-belier-d-eric-lartigau-11324450fouel

Les jours de marché.  La famille vend de bons fromages! Occasion de faire connaissance avec Monsieur Le Maire!!!

derriere-la-famille-belier-la-famille-cousin

Un reportage très intéressant sur les propriétaires de la vrai ferme. À lire ICI

147749

Paula qui revient de ses cours de chant

la-famille-belier-photo

Une belle scène.  Après le retour du spectacle de la chorale de l'école.  Son père vient retrouver Paula et place sa main sur sa gorge pour sentir les vibrations lorsqu'elle chante pour lui.

 

Pour voir la bande-annonce c'est ICI

J'invite ceux et celles qui ont vu ce film à laisser vos commentaires.  Ce que vous avez où pas aimer!

 UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 

Posté par Tante Fi à 15:00 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,