1129761_gfEvelyne Rozenberg

Publié chez 'Les Intouchables'

2011

143 pages

Quatrième de couverture:  Au café des artistes, Neige profite de ses mercredis de congé pour rompre avec la monotonie du quotidien, échapper à son séduisant patron qui ne semble pas la voir et aux secrétaires qui la jalousent.  Elle s'aère l'esprit en écrivant ce qu'elle voit et en se gorgeant de café, de chocolat et de l'existence des autres, puisque la sienne lui semble vide, terne et sans surprises.  Elle observe, écrit, sourit, sans jamais se faire repérer par le plaisir ni éclabousser par les émotions.  Jusqu'au jour où un homme, non, un dieu, croisera sa route!  Neige découvrira alors que la vie est parfois étonnante et se laissera peut-être gagner par le bonheur.  Même s'il ne doit durer qu'un moment.

 

Mon avis:  Une belle découverte que cette auteure.  J'ai traversé les 143 pages en peu de temps, captivée par Neige entre ses moments passés au Café et ses rencontres du vendredi avec son psy. 

D'ailleur les pages attribuées à ses rencontres avec son psychologue sont ingénieuses de par sa manière de les écrire.  Nous pouvons lire seulement les monologues de Neige.  Ceux du psy sont marqués par une suite de petits points bien centrés entre les deux paragraphes.  Nous n'entendons jamais le psy, mais nous reconnaissons les sous-entendus de par la réponse de Neige:

p. 16 -Ma vie s'étire comme une longue route qui traverse le désert, monotone et sans surprise.

............

Si je suis venue de mon propre chef? Évidemment, quelle question!  Personne n'a jamais pu m'imposer quoique ce soit dans la vie.  Je suis de nature plutôt rebelle, vous savez.  Ma famille pourrait vous en dire long sur ce sujet.  Mais ça n'a pas beaucoup d'importance, on n'est pas là pour parler d'eux.

.............

Ah bon, ça vous intéresse?  Je ne vois vraiment pas ce qui...

.............

 

Alors, le texte du livre est divisé  en deux partie; les mercredis passés à observer les gens du café, ce qui lui donne par la même occasions un retour sur elle-même.  Elle se pose des questions, éprouve des sentiments en voyant une mère consoler sa petite fille, observe un vieux monsieur aveugle, rencontre son Apollon..etc..  Et lest vendredi chez son psy. 

Un bon petit roman d'un jour que je vous conseille fortement!  

En terminant j'ai choisi un extrait  "pour" FondantOChocolat... :D

"Ah, mon café arrive!  Comme j'aime cet arôme délicat qui me chatouille les narines.  Franchement, y a-t-il quelque chose de plus agréable que l'odeur du café le matin?  Je sors discrètement de ma poche un carré de chocolat noir.  Depuis que je viens ici, j'ai remarqué que le personnel n'est pas très à cheval sur le protocole, alors, aujourd'hui, je tente ma chance.  Il faut que je vous explique mon rituel.  Vraiment, ça vaut la peine. 

Je déballe mon carré de chocolat, en pose un petit morceau sur ma langue et le laisse fondre quelques instants.  Dès que mes papilles gustatives sont en alertes, je lève ma tasse de café (noir, je précise) et en aspire une gorgée.  Le café glisse sur ma langue et rencontre le chocolat, en dissout  une parcelle et répand sa saveur exquise dans ma bouche.  Je déglutis et répète l'opération jusqu'à ce que le chocolat ait totalement disparu.  Puis je recommence avec un nouveau morceau.

C'est absolument divin!

Tasse_cafe

 

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8