les_oiseaux_revent_aussi_1463362_250_400Catherine Cookson

Presse de la Cité et France-Loisirs

1994

k2701039

Mine de rien...ce roman débute en une veille de NOËL!

Quatrième de couverture:

Rien, en cette veille de Noël 1913, ne peut dissiper le vague à l'âme de la jeune et bouillante Agnès Conway, qui, à vingt-deux ans, gère la confiserie familiale et le bureau de tabac attenant, une petite entreprise que son père, véritable tyran domestique, est incapable de diriger.

Les romans de Catherine Cookson retracent pour l'essentiel la vie des gens de milieu modeste, dont elle-même est issue, dans ce nord-est de l'Angleterre où elle a passé son enfance.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Mon avis:  Une touvaille sur les rayons de la bibliothèque.  Un roman qui commence aux alentours de Noël!  C'est le premier roman que je lis de Catherine Cookson.  J'ai aimé la simplicité de ce récit, des personnages de tous les rangs sociaux.. ce qui donne un heureux mélange d'événements captivants.  Ce sont les romans que j'appelle, des romans-films.. Le dénouement est très visuel.

Le père d'Agnès est lourd de troubles secrets, qui font tragiquement surface lorsque la soeur cadette d'Agnès se trouve enceinte d'un des fils Felton.  Fils d'une famille peu recommandable des bas quartiers.  Quant à Agnès, elle est amoureuse de Charles Farrier, fils d'une riche famille. 

J'ai passé un bon moment de lecture.  Maintenant, je dois regarder le film que j'ai pu emprunter à la bibliothèque.  Pour moi, c'est toujours un plaisir de voir, les personnages et les lieux que j'ai imaginé.  La confiserie, le petit salon douillet en haut de la confiserie.  La boutique des trois soeurs modistes qui voisinent la confiserie... Un roman attachant avec beaucoup d'ambiance; un roman de fille! :) Voici le début...

1

Noël 1913

-Bravo, ma fille! Tu as fait un boulot formidable.  Jamais la devanture n'a été aussi pimpante!  Mais nous allons être assaillis par des bandes de gamins jusqu'à des heures impossibles!

- C'est pour les enfants qu'on fait les vitrines à Noël!  Les adultes s'y arrêtent rarement.

-  Ma foi, il y a du vrai là-dedans.  Quelle heure est-il?  (Arthur Conway tira sa grosse montre de gousset en argent et y jeta un coup d'oeil.)  Tu ferais bien d'aller manger un morceau tant que c'est calme.  Tu crois que tu pourras te débrouiller toute seule, ce soir?  Veux-tu que je revienne...

- Père, le soir où tu reviendras plus tôt du club, c'est qu'il y aura le feu aux deux boutiques à la fois.

-  Mais ce soir, c'est différent.  Nan a demandé à partir plus tôt parce que sa mère ne se sentait pas bien.  C'est une fieffée coquine.  Je mettrais ma main à couper que sa mère porte des pantalons.

-  Père, tu sais bien que ça ne lui arrive pas souvent.  Sa mère ne va vraiment pas bien.  Elle ne s'est jamais remise de la noyade de son garçon.

-  Cela fait six bonnes années maintenant, Aggie.  Un chagrin ne dure pas si longtemps.

-  Tu crois?  fit Agnès en haussant les sourcils.

- Admettons, mais ne viens pas m'assommer avec des tas d'exemples.  Ça me chiffone de te laisser seule ce soir.

-  Je ne serai pas vraiment seule, avec M. Arthur Peeble qui règne sur le débit de tabac, dit-elle en esquissant un mouvement de tête vers le mur d'en face.  Ce type me tape sur les nerfs tellement il est tatillon.  Il parle aux clients sur un ton!  On dirait qu'il a tutoyé le Lord Maire.  Tout ça pour vendre un malheureux paquet de Wookbines!  "Cela vous fera exactemeent deux pence..." dit-elle en contrefaisant sa voix.  Ça fait deux sous, ci bien, comme dirait Nan.

<...>

-  Je croyais que ça te plaisait beaucoup de t'occuper des boutiques, dit-il en esquissant un petit geste du plat de la main.

- Ça me plaît beaucoup, mais ça n'est pas toute ma vie. 

*

 Le DVD

TheWinglessBird_2D_Packshot

DVD

catherine_cookson_the_wingless_bird

ynoel85

On peut voir le début sur Youtube

http://www.youtube.com/watch?v=bCh3Y1MbkGI