les_chroniques_de_virgin_river___1___virgin_river_3354903_250_400Robyn Carr

Tome 1 - Virgin River

Éditions J'ai Lu

2010

379 pages

Littérature américaine

Quatrième de couverture:  Tout quitter, repartir de zéro, pour Mélinda Monroe, c'est devenu une nécessité.  Elle a perdu son mari tragiquement et ne supporte plus la violence urbaine et la sollicitude de son entourage. 

Sur un coup de tête, elle accepte un poste dans une bourgade perdue.  Mais la vie idyllique qu'elle avait imaginée se révèle peu conforme à ses attentes.  Rester?  Partir?  Elle hésite.

                                                         * * *

Mon avis:  J'arrive tout droit de Virgin River.  J'ai fait un très beau voyage littéraire et j'ai plein de choses à vous raconter. 

Au départ, lorsque Mélinda arrive à Virgin River, il fait déjà nuit, il pleut à torrent et sa voiture reste prise dans une route boueuse.  C'est le vieux docteur Mullers qui vient lui prêter main forte.  Il l'amène à la petite maison qu'elle a louer par Internet, mais rien ne ressemble à ce qu'elle s'attendait trouver.  C'est plutôt un taudis tout croche et la loueuse est une vieille grippette, sans scrupule qui tente de lui faire avaler la pilule.  Un petit village où tout le monde se connaît...

Finalement après une nuit de sommeil dans un sac de couchage, comme elle s'apprête à quitter Virgin River, elle et le docteur Mullers découvre sur le pas de la porte du médecin un bébé naissant abandonné.  Mélinda, de par sa formation de sage femme, prend tout de suite le bébé en charge et habitera quelque temps chez le médecin....et à chaque jour repoussera son envie de rejoindre sa soeur au Colorado.

Donc, en partant, une bonne intrigue s'installe,  Bien sûr, il y a le beau Jack, ancien marine qui tient l'hôtel dont on voit tout de suite une intrigue amoureuse se pointer, mais ce que j'apprécie de ces chroniques, c'est qu'il y a beaucoup de personnages qui viennent se greffer à l'histoire de ces deux protagonistes.  Le temps que l'on passe en compagnie de Jack et de Mélinda sont comme des épisodes 'charnières' entre les événements qui arrivent à Virgin River...ou vice-versa?? c'est comme on veut! 

Ce n'est pas un roman à 'recette'.  Je craignais en ouvrant ce livre de me retrouver un peu dans le style de 'Magie Irlandaise' de Nora Roberts.  Pas du tout.  C'est avec joie que je vais entreprendre "Refuge", la deuxième chronique de Virgin River.  

Jusqu'à maintenant, rien à redire, tout va bien! :)  Une bonne comédie sentimentale, parfois dramatique, dépeinte dans des lieux où la nature est présente et bucoliques.  Alors, énorme différence de style de vie pour Mélinda qui arrive tout droit de Los Angeles, comme urgentologue d'un hôpital. 

J'ai choisi un extrait d'ambiance..

   "Jack regagna le bar pour aller chercher son pick-up, et passa la tête par la porte. 

   -  Doc, je conduis Melinda et le bébé chez les Anderson.  Ça vous va?

   -  Ça me va, répondit le médecin sans même lever les yeux de son jeu. 

   Rassembler les maigres affaires de Chloé prit peu de temps, et ils partirent aussitôt.  Comme ils n'avaient pas de siège-auto, Melinda dut la tenir dans ses bras.  Les larmes eurent tôt fait de lui monter aux yeux, mais avant même d'arriver chez les Anderson, Jack vit du coin de l'oeil qu'elle s'était ressaisie.

   Lilly, les fit entrer chez elle - une maison simple et chaleureuse.  Les parquets et les carreaux étaient astiquées.  Il y avait des couvertures matelassées pliées au bout des canapés ou osées sur le dossier des chaises, des canevas encadrés aux murs, une délicieuse odeur de pain chaud, une tarte qui refroidissait sur le plan de travail et des dizaines de photographies d'enfants et de la famille.  Un joli berceau en osier attendait  Chloé.  Lilly prépara du thé et les deux femmes s'assirent à la table de la cuisine, tandis que Jack accompagnait Buck au corral où ses fils avaient commencé la tonte des moutons.

   -  Je vais être franche avec vous, commença Melinda.  Je me suis attachée à cette petite. 

   Lilly posa la main sur la sienne par dessus la table. 

   -  Je vous comprends.  Vous devriez venir ici souvent pour préserver ce lien.  p.133

* * *

Si vous aimez les bébés, les familles, la nature et beaucoup de temps passé au cabinet du vieux Dr Mullers et Mélinda, et...les histoires d'amour, et d'autres choses encore, (je ne peux quand même pas tout dévoiler)... alors ce roman vous plaira sûrement!

*

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

 51up_zegGBL

La couverture du roman anglais rend bien l'atmosphère du roman.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8