Lorelais-bedroom-overhead-611x458Aujourd'hui, j'ai envie de vous faire lire des extraits d'un texte de Geneviève St-Germain sur la chambre à coucher.  Encore un texte chouchou que j'ai gardé dans mes dossiers! :)

LE REFUGE - Une chambre, c'est une île où l'on se retire, le temps de se retrouver.

«La vie vient du palier, le vent vient de la cour, ma chambre est habitée par des secrets d'amour ... »  Vous avez reconnu quelques paroles de la chanson 'Ma chambre' interprétées par Céline Dion.

«...Au delà des jolis mots, la chambre est pour moi le lieu d'où jaillit la vraie vie, celle des émotions, des sentiments, de l'inconscient, celle qui compte ultimement.  Le lieu de l'intimité avec soi-même et, souvent aussi, avec un 'signifiant other', un être indispensable.

UN COCON, UN NID...

   «De toute la maison, la chambre est ma pièce préférée.  Celle d'où je ferme la porte à toutes les sollicitations. Celle où surtout, je me retrouve pour nourrir mon coeur, mon esprit et mon âme.  Là, allongée sur mon lit, je parle pour vrai, à coeur ouvert, à mes amis au téléphone et à mon amoureux sur l'oreiller.  Nous y faisons aussi dînette certains vendredi soir.  Rien de tel qu'un petit lunch rituel et quelques libations fraîches après une semaine éprouvante.

   Mais surtout, j'apprécie que cette chambre soit mon sanctuaire, mon lieu de prière et d'inspiration.  Si je n'avais pas peur d'employer cette expression quétainissime, je dirais mon «lieu de ressourcement».  C'est de là que j'énonce mes souhaits à l'Univers, que je médite. Que je couche dans des carnets de rêves, les pensées et les désirs fous qui me gênent et m'exaltent à la fois.  Que je me rappelle les infinies possibilités que m'offre la vie.

vlcsnap-489229

You've got mail

   Bref, c'est mon refuge, chaque fois que la vie m'écorche ou me dépasse.  Dans les moments de grand malheur comme dans les moments de grand bonheur, d'excitation, d'irritation, de trop-plein... Tous sentiments qui surviennent épisodiquement chez les 'drama queens', les grandes sensibles, les 'qui-ont-la-couenne-dure' au coeur fragile.  Celles-là ont grand besoin de paix et de douceur pour refaire leur forces, recoller les morceaux, se rebeller contre la bêtise sans se faire trop mal et ressortir ensuite affronter le monde avec sérénité.

   La chambre est aussi le lieu où l'on prend le temps, où l'on trouve l'humilité de pratiquer l'honnêteté envers soi-même et la compassion envers les autres.  Une retraite, un cocon, un nid, un 'lit de laitue' comme on dit dans ma famille.

   DES GOÛTS ET DES COULEURS

  Chez nous, la chambre a d'ailleurs été aménagée comme un sas de décompression douillet, façon 'cottage anglais'.  Les époques, les objets à profusion, les couleurs et les matières s'y répondent dans un ensemble harmonieux.

The-Holiday-movie-cottage-Iriss-bedroom

The Holyday

   Remarquez, c'est une affaire de goût! <...>  Murs ocres, commodes de bois châtains, lit moelleux à haute tête, draps de coton toscan, coussins soyeux et oreillers fermes, couverture de laine, paniers débordants de livres, de carnets, de crayons à mine et de plumes.  Bref, mon kit de survie.

   Aussi, bien sûr l'incontournable télé-vidéo-lecteurs CD-DVD ... <...> Mais surtout, le petit écran me permet de m'évader de moi-même quand l'insomnie me surprend.  On ne dira jamais assez le bonheur qu'il y a à regarder un polar français, tordu à souhait, ou un documentaire sur les centres de détentions californiens ...  Bien sûr, mieux vaut ne pas avoir à se lever aux aurores.  À cet effet, des tentures de velours sombre et un store bien opaque me garantissent l'ombre absolue.  Je ne fais pas partie de ces scouts dans l'âme qui bondissent du lit, à peine éveillées, pour se précipiter sous la douche en sifflant.  Rien ne me déprime davantage que d'être assaillie, réveillée, par les rayons d'un soleil effronté.  Je suis généralement de bonne humeur au réveil, mais pour le rester, j'ai besoin de m'acclimater doucement, au jour qui vient.

S'APPARTENIR ENFIN...

   Virginia Woolf, la grande romancière britanique, écrivit en son temps qu'une femme ne pouvait espérer une vie créative si elle n'avait pas de l'argent et une chambre à elle.

   Cela me semble toujours vrai aujourd'hui.  Sauf que dans nos vies de femmes constamment bousculées et tiraillées entre de multiples rôles, une chambre à son goût permet simplement de survivre.  Surtout quand des gens dépendent de soi, elle représente un ersatz de l'impossible retraite, de l'île déserte, de l'allégement des responsabilités.

   En vieillissant, j'avoue être de plus en plus souvent tentée par le renoncement mystique au monde, à ses oeuvres, à ses pompes et à ses affres.  Un espace et du temps à soi m'apparraissaissent alors comme un nécessaire équilibre.  Un cadeau que je suis seule à pouvoir me donner.»

GenevieveStG_300

Merci Geneviève pour cette définition inspirante d'une chambre à soi!

Chf0707-jul_d72

Article tirée et conservée précieusement du magazine Châtelaine 2007.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Geneviève St-Germain a aussi publié...

1154941-gf

Chez Stanké

Carnets d'une désobéissante

Journaliste, chroniqueure, animatrice à la radio et à la télévision, Geneviève St-Germain est une communicatrice polyvalente. Elle a collaboré à de nombreux magazines et remporté des prix en journalisme écrit tels que le Grand Prix Magazines du Québec, catégorie «Portrait», pour un article paru dans Elle Québec et catégorie «Billet d'humeur» pour un billet publié dans Châtelaine. Elle a également conçu et rédigé les textes de plusieurs émissions télévisées et participé à quantité d'autres. Ses intérêts sont multiples, ses passions nombreuses, ses opinions singulières. Carnets d'une désobéissante est son premier livre.

et

1435758-gf

Soeurs d'âmes

Soeurs d'âmes, roman initiatique, réunit huit femmes aux destins peu banals : une médecin, une escorte de luxe, une cuisinière, une médium, une punk, une sage, une consultante en ressources humaines et... une meurtrière. Des âmes pures engagées dans une quête spirituelle. Elles vivent sous le même toit et travaillent à l'amélioration du monde. Plus concrètement, les soeurs d'âmes tiennent une soupe populaire. Leur action sera entravée par la rapacité de promoteurs immobiliers bien résolus à faire main basse sur leur Maison. La manière dont elles réagiront aux agressions de l'extérieur atteste de leur croyance en une puissance invisible qu'elles nomment la Source, présente en tout temps dans l'univers.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8