629-gf

RT1CAB1DNYDCAO93O72CAHOEMFVCAQ7LRR0CAMGZ3XZCABDKIDUCAC0Y8NWCAPKSLL3CANNEYWJCAZDWX9GCA2Z0QZWCA3D6QGWCAM801JFCAM5GQ1CCAPLOLP5CA7BWVGJCA8BU6S0CAZ7MTJ2

Sarah Ellis

Éditions Scholastic

Collection "Cher Journal"

2007

205 pages

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

LONDRES, ANGLETERRE - 1926

1er mai 1926

107, Halley Road, Forest Gate, Londres, Angleterre

 

     Je m'appelle Evelyn Weatherall et j'ai 11 ans.  Ceci est mon premier journal personnel.  Tante Lou me l'a offert en me disant que j'allais vivre la plus grande aventure de toute ma vie et que je devais la raconter par écrit.  De quoi s'agit-il?  Eh bien, nous allons émigrer au Canada.  Tante Lou m'a aussi donné un stylo-plume.  J'ai bien l'intention de soigner ma calligraphie et d'écrire tous les jours.  Et elle m'a donné un livre qui s'intitule "Lost in the Backwoods".  C'est vraiment la personne que je préfère dans toute notre famille.  J'aimerais bien qu'elle vienne avec nous.

 

     Alors maintenant, j'ai juste assez de temps pour écrire quelques détails.  Dans ma famille, à part moi, il y a maman, papa, William (14 ans) et les jumeaux, Harry et Gladys (qui ont 6 ans).  Nous allons nous installer à Milorie, en Saskatchewan, où notre oncle Alfred possède un ranch.  Un ranch, c'est comme une ferme avec des chevaux et des vaches, mais en beaucoup plus grand.

     Promesse secrète:  quand je serai grande, je n'oublierai pas comment c'était d'être une enfant, comme la plupart des adultes semblent le faire.

     Il y a une chose qui me rend triste:  nous devons nous séparer de Fripouille, car les chats n'ont pas le droit d'entrer au Canada.  Je l'ai donné à Ethel, notre voisine.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

249697095Voici Le livre qu'Evelyn a reçu de sa Tante Lou (enfin... le même titre)

Lost in the Backwoods

par Catharine Parr Trail

Evelyn ne nomme pas l'auteur dans son journal, mais lorsqu'elle est devant un problème à résoudre, elle se demande toujours 'Que ferais Catherine?'.. C'est comme son modèle de courage.

On peut trouver des lectures en lignes offertes ICI

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais j'aime bien connaître le livre qu'un auteur présente à travers son récit. 

Ce journal est une fiction, inspiré de faits vécus.  Il y a d'ailleurs des pages à la fin du livres faisant références à ces immigrants venus de plusieurs pays.  On y présente également des photos d'archives. 

Cette collection s'apparente à celle de Gallimard Jeunesse: 'Mon Histoire', rédigée sous forme de journal fictif inspiré d'une existence où d'un fait réel.

Cette fois, ce que j'ai apprécié tout au long de ma lecture, dans ce journal entres autres, c'est l'écriture de Sarah Ellis.  Elle traduit vraiment bien la pensée d'une jeune fille de 11 ans.  Elle m'a fait retourner à cet âge, et j'ai réalisé combien chaque détails où (surtout) événements comptent pour les enfants.  Tout devient prétexte à être noté si nous étions un tant soit peu 'écrivain en herbe' dans l'âme.   L'écriture qui coule dans ce journal, en est une plus active que passive.  Quand Evelyn prend son stylo-plume, il en sort toujours quelque chose qui s'est passé dans la journée.  

Devenu adulte, si nous tenons un journal personnel, il se peut que le contenu en soit plus intériorisé, plus passif.  En tous cas, personellement, Evelyn me donne presqu'envie de faire l'exercice.  C'est à dire, de bien observer avec les yeux que j'avais à 11 ans. Qu'est-ce qu'il y aurait d'intéressant à raconter à mon journal.  Je suis certaine qu'ayant perdu un brin d'émerveillement (car j'en ai encore tout de même! :)) il faut réapprendre....  Probablement pourquoi Evelyn dit à son journal: « Promesse secrète:  quand je serai grande, je n'oublierai pas comment c'était d'être une enfant, comme la plupart des adultes semblent le faire.»

Cela dit, j'ai de jolis extraits à vous proposez.  

21 juillet ...

Encore un plan

     Élisabeth (c'est son amie) et moi avons décidé de participer au concours de gelées et confitures, catégorie enfants, à la foire.  Élisabeth dit qu'elle possède une arme secrète.  Mlle Nez-en-l'air (une fille de la classe pas très gentille avec Evelyn) a gagné ce concours, l'année dernière (et aussi le concours de tartes à deux croûtes, catégorie enfants).  Mais Élisabeth dit que, cette année, elle ne perd rien pour attendre.

22 juillet...

L'arme secrète

     Aujourd'hui, nous avons fait notre gelée pour le concours.  Elle est aux pommettes.  C'était amusant à faire, sauf quand les guêpes sont entrées dans la cuisine et ont commencé à nous tourner autour.  Le moment que je préfère, c'est quand la gelée commence à couler.  Il faut prendre deux chaises et les mettre l'une par-dessus l'autre, siège contre siège, puis attacher solidement à deux pattes un torchon trempé dans l'eau chaude, de façon à former un genre de sac.  Puis on dépose une grande jatte sous le torchon.  Ensuite, on verse la purée de pommettes dans le torchon et on attend.  On a bien envie de presser le sac afin d'aller plus vite, mais il ne faut surtout pas le faire, sinon la gelée ne sera pas claire.  L'arme secrète, c'est le jus de betterave.  Élisabeth a fait bouillir des betteraves, puis elle a pris un peu de l'eau d'un beau rouge sombre et l'a versée sur la purée de pommettes.  Elle a trouvé elle-même ce truc pour rendre la gelée vraiment bien rosée.

     Tout s'est déroulé à merveille.  Notre gelée est d'une couleur magnifique, parfaitement claire et bien ferme.  Mme Muller dit que, si la gelée ne prend pas, on appelle ça de la sauce.  Mais il n'y a pas de concours de sauces, catégorie enfants.  En route pour la foire!

24 juillet...

     Peuh!  Devine qui a participé au concours de gelées et confitures?  Devine qui est arrivée avec de la gelée de pommettes, tout comme nous?  Devine qui a découpé des rondelles de tissu avec ses ciseaux à denteler et en a coiffé ses pots?  Devine qui a remporté le premier prix?  La réponse à toutes ces questions est la même: une fille dont les initiales sont N.M., mieux connue sous le sobriquet de Mlle Nez-en-l'air.  D'après moi, elle a gagné à cause de ses capuchons de tissu, et pas à cause de sa gelée, qui n'arrivait pas à la cheville de la nôtre.  Nous avons remporté le troisième prix.

Page 61 - 62

25 décembre...

Noël, Noël,

     Je ne vous écrirai pas toute la page de son journal.  Ici, je veux vous amenez vers l'autre livre qu'elle a reçu en cadeau de sa Tante Lou:

3486067713_c22bc4190dIl s'agit de...

At the Back of the North Wind

écrit par Georges MacDonald

illustré par Jessie Willcox Smith  (J'étais contente de la revoir dans ce lien découvert grâce à Sarah Ellis/Evelyn)  billet - mes lundis illustrés ici

pour cet édition. 

Mais il y en a tout plein d'éditions de ce livre. 

9781466804050

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet édition est illustré par une artiste qui fera 'Mes lundis illustrés' ... Juste un avant-goût:

159c04037859e72ea953a03212239bcc

J'aimerais tant pouvoir trouver une traduction française de ce livre.

*

Mais justement, dans la page de son journal du 9 janvier... Elle nous en donne un résumé:  «Ça raconte l'histoire d'un pauvre garçon nommé Diamond.  Son père lui a donné ce nom en souvenir d'un cheval.» 

Hum, ça ne m'en dit pas beaucoup!! :)

Mais tout cela pour vous dire que j'ai vraiment beaucoup aimé ce petit journal personnel.  Un mélange d'Anne et la maison aux pignons verts, et de la petite maison dans la prairie.. J'y ai vu un peu de Nelly Olsen dans Mlle Nez-en-l'air.  Alors, si vous aimez ce genre de lecture, n'hésitez pas à fureter du côté de cette belle collection.

J'ai déjà choisi mon prochain qui sera

masoeurorpheline

*

En terminant je rajoute une illustration de mon artiste mystère pour lundi prochain.

b188cce0819dc6a88a616d2498057035

Même si je reconnais Anne et Diana de Green Gables

je voyais tellement dans cette illustration

Evelyn et Élisabeth!

Heureux hasards quand des liens se tissent, simplement en lisant un livre, dont j'ai découvert encore par hasard sur les rayons de la bibliothèque! La collection 'Cher Journal' compte une vingtaine de titres, mais c'est celui-ci qui m'est apparu!

Au fil des pages, j'ai découvert deux romans jeunesse, qui m'ont guidé vers une illustratrice que je ne connaissais pas, et une autre que j'ai découverte cet été.

Quand même! Une fois de plus, ma petite fée de bibliothèque m'a ravie.

Contente de revenir ici et de vous retrouver!

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8