6dc3a0d2a96a421cfc9e1ed4434977e3fc2b6f3e__300x0

triple coeur

Ève Lavigne

2017

172 pages

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

"J'ai écrit ce livre pour trouver ma lumière.  Je ne suis pas sûre d'avoir vraiment réussi.  Mais j'ai cette impression de savoir mieux dans quelle direction regarder.  Les yeux fermés."

Ève Lavigne, Automne 2015

Quatrième de couverture

Qu'ont en commun une adolescente dépressive, un poète sans abri défoncé à l'héroïne, une retraitée insoumise et apatride, un groupe de femmes africaines réfugiées au Québec, un travesti en rechute, une nounou Burkanbè et une coopérante canadienne?

D'abord, une amitié solide.  Une envie de vivre à tue-tête.  Des sourires féroces.  Et cette résilience qui ne leur laissera jamais baisser les bras.

***

Mon avis

D'abord, je vous envoies sur le billet d'Aline qui rend tellement bien le contenu de ce petit/grand roman. Je n'arriverais pas à mieux m'exprimer à propos de son contenu.

Toutefois, j'ai ressenti l'authenticité et le vécu de l'auteur.  Il faut une grande générosité pour aller rejoindre ces humains défavorisés, ces âmes accidentées pour continuer de croire en eux et les accepter comme ils sont.

Voici un extrait de la page 85:

"Mais! Mais quand je croise quelqu'un qui s'en fout aussi, qui est souffrance, et qui a besoin d'être reconnu, quand je croise le regard de cette personne, elle sait immédiatement qu'elle m'a trouvée.  Pas que j'aime que les gens souffrent. Mais s'il y a une chose que j'ai apprise dans mon enfance, c'est que la souffrance est toujours au coin de la rue, même à Outremont, même en Polynésie française, et qu'on peut rarement y échapper.  Ce que j'ai appris aussi dans la cour d'école primaire, c'est que la souffrance fait peur, qu'on craint d'être contaminé, et que l'on se retrouve souvent chacun dans sa douleur individuelle, caché sous une couche de pluie et de beau temps, de Costco (grande chaîne de consommation extrême)  et de discussion futiles.

Je hais les discussions inutiles.  Celles que l'on a avec des relations éloignées et qui servent à meubler le silence.  Ne savez-vous pas qu'il ne faut pas tuer le silence?  Il a son propre écosystème.  Des tas de micro-organismes y vivent.  Ils s'appellent soupirs, sourires, regards, paix, introspection, être."

Un roman riche en réflexion sur le moi face à l'autre et une très belle plume!

*

"Ève Lavigne est née à Montréal en 1979.  Infirmière de formation, elle pratique plusieurs années au Burkina Faso auprès des personnes vivant avec le VIH avant de monter au grand nord travailler avec les première nations du Québec.  "Seul le poisson mort se laisse porter par le courant" est son premier roman."

Pour voir la vidéo d'Ève Lavigne qui présente le 'pourquoi' de son livre.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8