1708_tn

Natalie Jean

Leméac

Littérature québécoise

2018

235 pages

***

Quatrième de couverture

"Miranda est synesthète, mais comme elle dit : Faut pas en faire une maladie, c’est juste que tes sens se mettent en équipe sans que t’aies un mot à dire. Dans le monde qu’elle arpente, les sons ont des formes, les lettres, des couleurs, et les textures, des parfums.
Petit animal parmi les autres sur les sentiers de sa forêt bien-aimée comme dans les corridors du collège, elle traîne son cahier partout, attentive aux détails de la réalité et à la fiction des jours.
Au sommet de l’enfance mature, entre le présent et la mémoire des choses, Miranda raconte la puissance de l’amitié, la beauté éclatante de la nature et le trésor caché légué par une mère aimante."

***

Mon avis

Pour cette fois, j'ai eu envie de vous transmettre quelques passages de la critique de Josée Boileau tirée du Journal de Montréal.  Critique qui m'a incitée à acheter ce livre.  Une chronique toute simple et raconté avec enthousiasme par l'auteure.  Un roman qui est près de soi-même et de la nature. 

"Chaque ouvrage de Natalie Jean est comme un hymne à la vie, à se demander si elle ne finira pas par épuiser ce filon.  Son dernier roman, le bien nommé La vie magique, prouve bellement le contraire."

"L'héroïne de Natalie Jean n'a que 17 ans. Elle s'appelle Miranda, vit paisiblement dans les bois, près d'un petit village du Bas St-Laurent, auprès d'un père aimant et dans le souvenir d'une mère décédée que tous deux ont adorée."

Juste pour ces raisons, c'est un roman qui peut se classer à partir de 16 ans et +.

"Miranda a par ailleurs une meilleure amie et bientôt un amoureux, elle aime la nature, lire, dessiner et elle prends des cours de couture... à la salle des chevaliers de colomb!

Hors des modes vous dites? Complètement! C'est justement là toute la richesse de ce récit: l'apaisement du monde mérite aussi d'être raconté."

Josée Boileau continue sa critique en expliquant que Miranda est à ce moment chanière où l'enfance est encore hier et où l'âge adulte reste lointain.  Son histoire semble toute simple: le quotidien d'une jeune fille à qui rien d'exceptionnel n'arrive.

Pourtant, tout a du relief dans ce récit livré au 'je', car Miranda a le don de vraiment voir ce qui l'entoure et de le savourer pleinement."

D'une page à l'autre, se dégage donc des arômes d'une sauce à spaghetti, des traces de chevreuils qui passent sur le terrain, la complicité avec la grande chum Delfine." 

***

Vous voyez comme ce roman peut-être reposant à lire.  Il me semble que c'est une lecture qui enlève un poids sur les épaules, un regard délicat sur la beauté de la vie et bien sûr sur ses pans plus gris.  Un texte qui demeure réaliste. Je vous conseille donc cette pause lecture, avec juste assez de pages pour apprendre à s'orienter dans le bon sens des choses!

Voici les premiers paragraphes du début.

Un

"Je me suis réveillée avec une idée géniale et, aussitôt que j'ai bougé, je l'ai perdue.  C'était une chose que je n'avais jamais pensé pouvoir comprendre et elle est apparue tout d'un coup, simple et brillante, une belle idée lumineuse qui m'éclairait de sa science.  Je me suis retournée et elle a disparu.  Les idées s'échappent, elles sont libres.

Il fait bleu pâle.  Je suis bien dans la chaleur de mon lit, au creux de mon alcôve, je flatte ma fausse fourrure de caribou; le samedi, elle est encore plus douce. Sur le mur d'en face, Léonard de Vinci me regarde.  Même dans la demi-pénombre, je le vois me regarder, on pourrait penser qu'il a l'air bête sur cet autoportrait, mais c'est de l'intelligence en ébullition.

Quand j'étais petite, je me levais avant le soleil et je descendais jouer dans le salon.  Maman disait: "Miranda, le matin: fais ta vie." J'ai toujours aimé faire ma vie le matin.  C'est toi qui décides, t'as toute la place, tu peux dessiner, peigner la frange du tapis ou te faire une cabane avec les coussins du sofa. ..."

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8