81thvKHktJL

 Valérie Perrin

Le livre de Poche 

665 pages

2019

***

Quatrième de couverture

Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne.  Les gens de passage et les habitués viennent se confier et se réchauffer dans sa loge.

Avec la petite équipe de fossoyeurs et le jeune curé, elle forme une famille décalée. Mais quels événements ont mené Violette dans cet univers où le tragique et le cocasse s'entremêlent?

Après le succès des Oubliés du dimanche, un nouvel hymne au merveilleux des choses simples.

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Mon avis

Ce n'est vraiment pas facile de vous parler de ce roman, puisqu'il porte beaucoup de personnages, dont chacun a son histoire ou ses squelettes dans le placard. Nous les découvront petit à petit. Donc, vous comprendrez que je ne veux rien dévoiler.

Je qualifierais ce roman d'attachant et amical. Je l'ai lu comme s'il s'agissait d'une confidence. Ce qui donne à ressentir une certaine empathie envers Violette. Il donne à réfléchir sur le quotidien, la réalité parfois dure de la vie. Pour vous donner une idée, j'ai tout de suite fait un lien avec 'L'élégance du hérisson' de Muriel Barbery ou 'Ensemble, c'est tout' d'Anna Gavalda. D'ailleurs, la romancière en parle dans l'entrevue que vous pouvez lire au bas de ce billet. Deux livres que j'ai aimé et dont j'ai apprécié les films. On se retrouve dans le même atmosphère; la vie ordinaire.

L'écriture est très belle. Il y a de nombreuses descriptions 'reposantes', qui redonnent espoir en la vie toute simple. Sans être un coup de coeur, je n'ai pas non plus détesté.

Mon bémol se situe au niveau du rythme. Je l'ai trouvé long à démarrer et long à finir. Par contre toute l'essence du roman se trouve entre les deux et la réponse que nous cherchons se cache à la presque toute fin. Donc, je vous conseille de ne pas sauter de page. J'en ai été tentée parfois, mais je devais revenir en arrière.

***

L'histoire de Violette et les siens, raconte un bon parcours de vie à travers un quotidien routinier parsemé de tendresse ou de tristesse, de rencontre, d'émotions etc... 

Mal mariée à Philippe Toussaint; éternel adolescent et irresponsable, ils feront un bon bout de vie ensemble.

Ils auront une petite fille, Léonine. Un personnage qui deviendra le coeur du roman. Tout le reste de la trame, je vous laisse le soin de la découvrir si mon billet vous donne envie d'entrer dans l'univers de Violette.

À noter qu'on retrouve divers genres, comme la correspondance ou le journal intime d'Ireine Fayolle, mais la plupart du temps c'est Violette qui raconte. J'ai apprécié cette construction du roman quand on tourne une page et c'est une lettre qui nous arrive. Sinon, le journal d'Ireine. Cela vient casser le rythme. C'est toujours agréable.

J'ai mis des "post-it" un peu partout, tant de passages m'ont plu. J'ai choisi de vous présenter celui qui selon moi décrit si bien Violette. page 632.

"Journal d'Irène Fayolle"

2013

"Je suis entrée chez la dame du cimetière. Elle m'a regardée comme quelqu'un que l'on connait de vue mais qu'on ne resitue pas. Elle était seule, assise à sa table. Elle feuilletait un catalogue de jardinage.

- Je suis en train de choisir mes bulbes de printemps. Vous préférez les narcisses ou les crocus? J'adore ces tulipes jaunes.

Ses doigts se sont posés sur des photos de massifs de fleurs. Une multitude de variétés.

- Les narcisses, je crois que je préfère les narcisses. Moi aussi j'aime les fleurs, j'avais une roseraie, avant.

-Où ça?

- À Marseille.

- Oh... Je vais à Marseille chaque année, dans la clanque de Sormiou.

- J'y allais avec non fils Julien quand il était petit. C'était il y a longtemps.

La dame du cimetière m'a souri comme si nous partagions un secret.

- Vous voulez boire quelque chose?

- Je veux bien un thé vert.

Elle s'est levée pour me préparer du thé. J'ai pensé qu'elle devait avoir à peu près le même âge que Julien. Elle aurait pu être ma fille. (...)

La dame du cimetière est belle. Elle portait une jupe droite noire et un sous-pull gris. Je l'ai trouvé élégante. Délicate. Elle m'a presque fait regretter de ne pas avoir eu de fille. Elle a mis du thé en vrac dans une théière avant de le tamiser. Ensuite, elle a posé du miel sur la table. Il faisait bon chez elle. Ça sentait bon. Elle m'a dit qu'elle aimait les roses. Leur parfum."

***

D'ailleurs, c'est ce qui m'a séduit dans ce roman. Le personnage principal et son ami Sasha. C'est vrai que je me suis sentie toujours bien avec Violette. Même lorsqu'il lui arrive de flancher. C'est vraiment un beau personnage.

En terminant, je vous laisse une entrevue à lire avec l'auteur à propos de ce livre.

Je suis contente de l'avoir lu... et jusqu'à la dernière page!

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8

Si vous voulez lire une Interview de Valérie Perrin c'est ici

Reglement-du-concours-Le-Mystere-Henri-Pick-4

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8