Un passage de

Lucy Maud Montgomery

4b0bccc6d4c8bf95007eb373483b3b76

Noël dans 

 "Le monde merveilleux de Marigold"

par Lucy Maud Montgomery

k2701039

"Chez les Lesly, la tradition voulait que l'on célébrât Noël par une magnifique réunion de famille. (...) Tout cela faisait partie du monde int'ressant dans lequel elle vivait et bougeait, un monde qui n'apparaitrait jamais terne aux yeux de Marigold, qui possédait le pouvoir merveilleux d'envelopper d'éclat l'incident le plus banal. 

Comme disait sa tante, Marigold voyait l'âme des choses aussi bien que les choses elles-même.

Il y eu des semaines de préparatifs, dont Marigold fit ses délices. Grand-mère, mère et Salomé s'épuisèrent à faire briller Cloud of Spruce. La dernière semaine fut consacrée à la préparation de nourriture. Quel mets délicieux furent concoctés dans cette maison.

Marigold frétillait de bonheur pour avoir obtenu la permission de les aider. C'était tellement amusant de battre les blancs d'oeufs jusqu'à ce qu'on puisse tourner le bol à l'envers, et d'extirper la chair entortillée des noix. (...)

14b91b85989a4b0aaf2f43f8ee653eae

 Le grand jour finit par arriver. Dehors, le temps était gris et venteux. La neige remplissait les nids vides dans les érables et formait comme un étau de grands prés blancs autour de la baie grise et noir. Mais, dans la maison, l'air vibrait de la joie et de la magie de Noël. Les escaliers étaient parées de guirlandes de feuillage, les fenêtres étaient ornées d'anneaux rouges. L'énorme buffet débordait de mets délicieux. La crème fouettée destinée au gâteau aux bananes était déjà fouettée; dans la cuisine, le poêle à bois faisait chanter ses bûches de hêtre et d'érable, et Salomé se rengorgeait d'un air important.

(...)

Dans l'entrée s'élevait le sapin de Noël décoré de jolies boules rouges, dorées, bleues et argentées qui semblaient avoir été soufflées par des fées.

Tout le monde avait revêtu ses plus beaux atours. Même Lucifer (le chat) portait un ruban de soi écarlate tout neuf passé autour du cou, ce qu'il considérait comme pure vanité et pure tourement.

(...)

Jusqu'à présent, la journée de Noël avait été parfaite pour Marigold. Elle avait reçu de magnifiques cadeaux de la part de tout le monde; même Lazare lui avait donné une souris de simili-argent dont le dos s'ornait d'une pelote à épingle de velours bleu. On aurait dit que la souris...était malade. Mais elle n'aurait voulu pour rien au monde blesser Lazarre en lui laissant voir ses véritables sentiments. Une fois de plus, Marigold se sentit reconnaissante de ce que les autres ne puissent pas connaître ses pensées.

51fc86d5

À classer dans billet gourmand - ambiance

image_1490149_20211114_ob_1b5a29_car2021

LIEN ICI

k2701039