Pour moi, le vrai de vrai printemps, c'est celui qui vient juste après le temps des sucres, celui qui invite les tourterelles à revenir se poser sur les fils électriques,  comme des notes de musique sur une portée.  Avec un peu d'imagination et de bonne volonté, c'est l'occasion de reviser les bases du solfège! :)  Leur roucoulement m'apaise.  Je les entends surtout le matin où le soir. C'est aussi celui qui fait gonfler les bourgeons des arbres, particulièrement ceux du lilas blanc.

    Mais mon coup de coeur va pour les merles.  Ils reviennent se nicher dans les branches de notre pommier, ils sautillent sur le terrain pour picosser dans le sol, afin de trouver des vers de terre comme des braves!   Leur chant du soir fait résonner en moi tellement de souvenirs d'enfance.  

C'est pour ça que je surnomme les merles et les tourterelles, mes beaux oiseaux du soir, car on peut encore les entendre chanter à la brunante quand tout est calme. 

 

merle-amerique3

Source

Tout comme la variété de lumière qu'offrent les saisons, c'est réconfortant de réaliser que ces phénomènes, ne changent pas à travers les années.

Également, chaque printemps, j'ai toujours une envie soudaine de me perdre dans un roman de Lucy Maud Montgomery.  Le printemps est ma période favorite pour lire cette auteur, à cause de l'atmosphère lumineuse qui se dégage de ses romans.

 

100_2165 41YFYQ7KNTL 100_0891 100_2016

 

*

Mais revenons à mes merles!

  Plus précisément les oeufs de merles.

 

800px-Oeufs_merle_amerique

Source

Un souvenir refait surface.  Quand j'étais petite, certains soirs de fin  mai,  il m'arrivait de faire le tour de la maison à la recherche d'un 'je ne sais quoi' d'intéressant que la nature aurait pu laisser là pour moi, (c'était comme un jeu).

La trouvaille qui m'émerveillait le plus, était un oeuf de merle éclos et tombé du nid.  Je me souviens que je les observais longuement. J'allais le montrer à maman, mais après... je ne suis plus certaine de ce que je faisais avec??? ..  Il me semble que je le placais à l'abri sous la galerie, où dans un autre endroit, protégé des gros pieds d'un géant qui aurait pu écraser mon petit oeuf! :)

Je devais avoir entre 3 et 5 ans.   Je m'amusais beaucoup avec mes chats et ce que la nature avait à m'offrir.

Plumes d'oiseaux, cailloux, petits oeufs tombés du nid, bébé crapaud... Ceux-là arrivaient toujours en surprise.  Concentrée à creuser un puit dans la terre, tout à coup...ça bougeait!  Hop! c'était bien un petit crapaud. Il avait la même  couleur que la terre.

Parfois, j'en retrouvais dans le potager, durant l'été.  Cette fois, je devinais sa présence par le tremblement d'un plant de haricots.  Je soulevais doucement les feuilles et il était là! :)  Une fois de plus, j'aimais l'observer et il repartait en sautant.

Le temps passait! :)

*

Avant de poursuivre, sur l'ouverture du printemps... je tenais à vous montrer ce joyeux colis qui m'est arrivé par la poste, d'une gentille factrice!

 

100_2394

Chocolats de Pâques, dans un boîtier de métal 'rétro'

C'est vraiment superbe!

100_2396

Un immense MERCI Stéphanie! :)

*

Je poursuis avec ce moment si important, où la neige et la glace se sont enfin retirée afin que je puisse  ouvrir la porte de la remise.  Chaque année, le même parfum s'échappe de ce petit cabanon;  ça sent l'automne.  Puisque nous l'avions enfermé avec tous les objets de parterre:  les pots de fleurs vidées, les chaises adirondack, la balancelle, les bains d'oiseaux...alouette!!!

Même que je retrouve quelques feuilles mortes qui ont passé l'hiver dans ce petit endroit de fortune!

tumblr_n845dhBdHZ1rrup4zo1_500

Source

*

 

Un beau dimanche après-midi de printemps au théâtre!

 DUCEPPE

encore-une-fois-si-vous-permettez-21919

Une pièce écrite par Michel Tremblay pour sa mère. 

Mise en scène de Michel Poirier

Jouée par Guylaine Tremblay dans le rôle de la mère 

et Henri Chassé qui est en fait le narrateur et joue le rôle de Michel Tremblay à travers sa jeunesse.

Une pièce vraiment savoureuse.  Un texte qui représente tellement bien LA mère québécoise des années '60.

Pour ceux et celles qui l'on déjà vu où lu, vous vous souviendrez sûrement de ces échanges parfois à sens unique.  Visiblement, Nana était un verbomoteur, exagérant 'à peine' selon ses dire, la réalité.

Chez Duceppe

Du 6 avril au 14 mai

 

WEB-Michel-Tremblaly-crédit-Tony-Hauser

Je vous cite ce dit l'auteur de cette pièce.

«Mon sens de l'humour, mon sens du drame, mon sens très personnel de la logique, mon côté «gros bon sens», ma proverbiale mauvaise foi me viennent de ma mère.  J'avais donc décidé, en 1998, pour fêter les trente ans de la création des Belles-Soeurs, de lui rendre hommage en la plaçant au centre d'une pièce qui raconterait comment une mère attentive et aimante peut devenir le mentor de son fils (le mot mentor n'a pas de féminin, autre injustice de la langue française!).

Ça a donné cette pièce.  Depuis, elle a fait le tour du monde.  Au cours des années, j'ai eu une mère chinoise, une mère noire, une mère amérindienne, quelques mères mexicaines, plusieurs mères d'Amérique du Sud. 

Elles ont toutes donné à leur fils des leçons de vie sous couvert de récits comiques et, oui, parfois invraisemblables. Mais, toutes, elles en ont fait un homme.»

*

 

photo%20tulipe-1

 

Vu que je viens de terminer le roman jeunesse "Faire des bombes pour Hitler" qui est beaucoup plus dure à lire émotivement.  C'est comme le 'Pendant' de (Enfant volé) . Nous sommes témoin de la vie que mène Lida, la soeur de Nadia pendant que sa petite soeur se retrouvera au Canada. Les deux livres ne vont pas un sans l'autre, mais ce ne sont pas des suites. 

  Alors, pour mon prochain roman, j'ai choisi une histoire publiée chez Charleston dont l'auteur est née à Trois-Pistoles. Elle a grandi au bord du fleuve St-Laurent, à Baie Comeau. 

Voici

"Comme l'envol des oies"

 

envol-oies

J'ai vraiment très hâte de le commencer!

*

 

51wRtxtJj8L

J'ai aussi très hâte que ce roman arrive ici.  J'ai vu le film 3 fois, mais chaque fois, j'ai raté la fin!!! La première fois, je ne me souviens plus la raison.  La deuxième fois, je me suis endormie, car à la télé, on diffusait toujours ce film très tard.  La troisième fois, environ 20 minutes avant la fin...une panne d'électricité!

picnic-a-hanging-rock-affiche1

Très bon film! fait en 1976 et refait je pense en 1998.

Voir une critique et plus de détails ici

Réalisé par Perter Weir (Le cercle des poètes disparus)

J'aimerais vraiment revoir ce film...au complet! :D

*

Et... peut-être ce projet poilu...

 

f7fd98cd

???

C'est à suivre...

 

Alors profitez de la belle saison, qui ne fait que commencer avec ses humeurs changeantes, certes, mais que nous attendons tous et toutes avec bonheur!

UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8