2302071-gf

Jennifer Ryan

Albin Michel

2018

Littérature anglaise

460 pages

***

Quatrième de couverture

"1940.  Un paisible village anglais voit partir ses hommes au front.  Restées seules, les femmes affrontent une autre bataille:  Sauver la chorale locale pour défier la guerre en chantant.  Autour de Miss Primrose Trent, charismatique professeur de chant, se rassemble toute une communauté de femmes, saisie dans cet étrange moment de liberté:  Mrs. Tilling, une veuve timide; Venetia, la "tombeuse" du village; Silvie, une jeune réfugiée juive; Edwina, une sage-femme qui cherche à fuir un passé sordide et Kitty, la jeune soeur de Venetia.

Potins, jalousie, peurs, amours secrètes... Entre rires et larmes, Jennifer Ryan, s'inspirant des récits de sa grand-mère qui a vécu le conflit depuis un petit village du Kent, sonde les âmes de ce choeur que vous n'êtes pas près d'oublier.

***

Mon avis

"Il faut que tu saches où tu es à ta place dans ce monde, où tu es le mieux, où tu peux apporter un plus.  Et n'aie pas peur du changement."  Un beau message d'adieu que fait Mrs Tilling à la jeune Kitty, que vous apprendrez à connaître à travers ce roman.  Ainsi que bien d'autres personnages sympatiques.

Je viens tout juste de tourner la dernière page et je m'empresse de venir faire mon billet pendant que ces personnages m'habitent encore.

Un très beau récit qui débute le 26 mars 1940 et se termine le 6 septembre 1940 par le journal de la jeune Kitty Winthrop qui a 13 ans.  (Elle a tellement hâte d'en avoir 14)

Des personnages qui se maintiennent dans le pastel clair jusqu'à des couleurs un peu plus sombres, lorsque l'on pense à Mrs Edwina Paltry; la sage-femme qui occupe une bonne partie du récit. Nous en apprenons beaucoup de chose à travers les lettres qu'elle écrit à sa soeur Clara.

D'ailleurs, nous les retrouvons tour à tour à travers, soit leur journal intime ou des lettres adressées à une fidèle amie.  La structure du roman nous entraîne donc à faire mieux connaissance avec les personnages qui racontent leurs impressions face à des événements récents et petit à petit, l'histoire de cette année de guerre se déroule et devient de plus en plus captivante à mesure que les femmes de Chilbury tentent avec succès de passer au travers le quotidien, qui peut être toujours incertain. 

Au fond, la chorale devient un accessoire rassembleur.  Pas facile de chanter haut et fort même si la guerre gronde.  Certains personnages disparaîtront dans des conditions dramatiques, Mrs Tilling, l'infirmière assez timide, apprendra à s'affirmer à sa façon et deviendra un peu le pilier des femmes. 

Finalement, j'ai beaucoup aimé ce roman rempli d'espoir et de belles valeurs d'entraîde.

***

Bien sûr, ce roman n'est pas sans nous rappeler "Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates" (J'ai tellement hâte de voir le film) et on parle aussi du roman (que je n'ai pas lu) "La dernière conquête du major Pettigrew".  Je me souviens de l'avoir emprunté à la bibliothèque, mais c'était un gros pavé.  Je me reprendrai peut-être. 

Aussi, je n'ai pu m'empêcher de faire un lien avec "Petite recettes de bonheur pour les temps difficiles"


Si vous aimeriez consulter d'autres avis, cliquez chez FONDANT et MYRTILLE.

*

J'aime bien ces romans épistolaires (ou journaux intimes) qui racontent la guerre, mais vu de l'angle des personnes qui sont restées, celles qui attendent des êtres chers, leur quotidien, les mesures de guerre. 

J'ai aussi en tête

"Et le ciel sera bleu" de Tamara McKinley

Enfant volé (Roman jeunesse)

 ***

 UNRCAKK7HS3CABODO1FCAHS0KLOCA2AKZTECACMH0RICAD0KQ96CAFFTN8SCAEYLA4JCAHHOM3WCA7RD9P6CASFKYYRCARD5ESGCAKZSXTVCAC52ZSACAQ197R9CA9JUSCVCA3FMLKACA6WBHB8